vendredi 19 décembre 2014

Wearables et crowdsourcing s’allient pour améliorer la qualité de l’air



Afin de combattre la pollution, les wearables se mettent à mesurer la qualité de l’air pour ainsi créer une base de données globale des zones les plus polluées.




Les wearable devices ont jusqu’alors offert des fonctionnalités utiles pour évaluer sa propre santé et analyser ses données personnelles afin d’adopter un mode de vie plus sain. Et leurs ventes vont continuer à grimper puisque Juniper Research annonce environ 57 millions de wearables utilisés dans le monde en 2018 contre 19 millions aujourd’hui. Mais après la santé personnelle, c’est à l’environnement que les wearables s’attaquent désormais.





lire la suite






from L'Atelier: Disruptive innovation http://ift.tt/1sO8aNL

via IFTTT

Réactions :