vendredi 19 décembre 2014

Les investissements dans les Startups africaines ont doublé en 2014



D'après un rapport publié par VC4Africa, les investissements dans les start-ups africaines ont plus que doublé en 2014. Ils seraient passés de 12 millions $ US en 2013 à 26,9 millions de dollars en 2014 avec un montant moyen investi par entreprise qui est passé de US $ 130 000 en 2013 à US $ 200 000 cette année.


L'étude réalisée par VC4Africa porte spécifiquement sur l'évolution des jeunes entreprises africaines en mesurant la croissance de leurs chiffre d'affaires et du nombre de nouveaux emplois créés. Le rapport a été établi en fonction de cinq indicateurs : l'emploi, le rendement, les investissements, les investisseurs et l'écosystème.


Selon l'étude, les entrepreneurs africains ont été en mesure de rentabiliser et de sécuriser des financements à risque beaucoup plus aisément que l'année dernière. Cependant, selon Ben WHITE, co-fondateur du site Internet, les problèmes de financement persistent.


La rapport montre que 49% des entreprises ont commencé à générer des revenus dans leur première année de fonctionnement. 44% des entreprises réussissent à obtenir des investissements de capitaux extérieurs. Les principaux investissements sont liés aux secteurs de la technologie, suivi de l'agriculture, de la santé, des finances et de l'énergie.


Elle révèle également que les entreprises qui participent à des programmes spéciaux, ou rejoignent un incubateur ou un accélérateur ont 23% de plus d'investissements que celles qui ne participent pas à ces programmes.


Le riche rapport annonce qu'en termes de taille d'équipes, le nombre moyen de personnes qui travaillent dans une start-up a augmenté de 54 % en 2014 atteignant ainsi 5,7, et ce nombre pourrait tripler d'ici 2015.


Les données montrent également que si de nouveaux emplois sont créés dans presque tous les pays africains, les start-up dans le domaine de l'agro-industrie, les services de santé et l'éducation sont les plus prolifiques dans le domaine.


(Source : Afrique Itnews, 19 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1wt1pQY

Réactions :