mercredi 17 décembre 2014

Les Etats africains réaffirment l'engagement de Genève à Abidjan



Il s'est ouvert à Abidjan le lundi 15 décembre 2014 un séminaire sur la transition numérique en Afrique de l'ouest. Organisé par l'Union africaine des télécommunications (UAT) et Eutelsat, ce séminaire vise à faire le point pour les Etats africains sur leur passage à la Télévision numérique terrestre (TNT).


C'est Bruno Koné, le ministre de la Poste, des Technologies de l'Information et de la communication (PTIC) qui a ouvert les travaux. Il a salué l'initiative et s'est réjoui de sa tenue en Côte d'Ivoire où le pays « vibre » à la transition numérique avec deux événements majeurs tenus il y a peu.


« Du 18 au 21 novembre 2014, les experts ivoiriens se réunissaient à Bassam pour réfléchir à la transition numérique. Les 8 et 9 décembre, c'est le forum sur la normalisation qui était organisé pour parler de la régulation dans un environnement convergent », a rappelé Bruno Koné.


Pour lui, pour la troisième fois en un mois, ces réflexions sur un sujet aussi complexe, ses enjeux, les actions à mener et les propositions à faire, démontrent l'engagement de l'Etat ivoirien en la matière. Mais aussi la présence de l'UAT à Abidjan démontre que l'engagement est partagé par l'ensemble des parties.


Cependant, le ministre soutient que des points importants doivent être accordés avant le calendrier du basculement. « Pour aller plus loin, il faut des actions de concertation et d'échanges c'est vrai qu'il y a du retard dans différents Etats mais chacun est déterminé à tenir ses engagements, car les enjeux et les avantages sont communs », a appuyé le ministre.


Annonçant les deux chantiers que la Côte d'Ivoire va entamer pour être prêts à l'échéance du 17 juin 2015. Celui du processus de migration, c'est-à-dire la mise aux normes du réseau et la libéralisation du secteur audiovisuel.


Bruno Koné a indiqué que quatre axes majeurs permettront de réaliser ces objectifs. Il s'agit de mettre en place le contenant à travers une architecture de réseaux aux normes, de développer les contenus et le plan de service de l'offre TNT.


Mais aussi de procéder à la création d'une société de diffusion et susciter l'intérêt des consommateurs. Abdulkarim Soumaïla, secrétaire général de l'Union a salué la Côte d'Ivoire qui fait partie des plus contributeurs à l'institution.


Et a rappelé que le séminaire est l'occasion pour se pencher au passage à la TNT au 17 juin 2015 qui fait partie du plan de Genève de 2006. « Il faut couvrir tous les aspects liés à la transition numérique », a-t-il insisté.


M. Azibert de l'opérateur Eutelsat a également appelé à des accords de coopération. Pour lui, de nouvelles idées appellent de nouvelles approches de coopération.


Le plan de Genève de 2006 dénommé « GE06 » de l'Union internationale des télécommunications (UIT) qui recommande aux pays signataires de passer de l'analogique au numérique, pour la radio et la télévision, avant le 17 juin 2015. La Côte d'Ivoire en est partie prenante depuis 2012.


Franck Ouraga


(Source : L'Intelligent d'Abidjan, 17 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1sBfFlu

Réactions :