jeudi 18 décembre 2014

Le Directeur de l'Artp annonce l'entrée en vigueur de la mesure dans 2 mois



Le Directeur général de l'Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abdou Karim Sall, a profité de la tribune de la deuxième édition du Forum national d'échanges sur le développement des services à valeur ajoutée, pour apporter des précisions sur la portabilité des numéros de téléphone. Il annonce l'entrée en vigueur dans deux mois.


La précision est de taille. Après moult tergiversations sur la date d'entrée en vigueur de la portabilité des numéros de téléphone, le Directeur général de l'Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abdou Karim Sall, fixe le délai dans deux mois. « Dans deux mois, nous allons donner aux Sénégalais l'opportunité de pouvoir changer d'opérateur téléphonique sans pour autant changer de numéro », annonce Abdou Karim Sall, en marge de la 2e édition du Forum national d'échanges sur le développement des services à valeur ajoutée, organisée par le collège de l'Artp. Sur son édition N°3369 du mardi 16 décembre 2014, L'Obs était revenu sur le retard et le flou qui entoure cette mesure révolutionnaire qui va permettre à un abonné de conserver son numéro de téléphone, même s'il change d'opérateur téléphonique. Pour lever toute équivoque, Abdou Karim Sall fait savoir que la portabilité est l'un des deux projets les plus importants que l'Artp va clôturer bientôt. « Nous avons deux projets pour cette année : la portabilité et l'audit des coûts. La portabilité est un processus assez long qui a débuté au mois de juillet. Et aussitôt après mon arrivée, j'ai suivi les lignes directrices qui permettent de tracer les canevas avec les opérateurs pour qu'on puisse s'entendre sur ce qu'il faut faire, notamment sur le parcours client, sur la gestion, les tarifs », explique-t-il. Etant donné qu'il faut aller avec ce que l'Artp appelle « une concertation avec les opérateurs téléphoniques » pour pouvoir mettre en place ce chantier, M. Sall rassure qu'aujourd'hui, ils ont réussi à franchir l'étape qui était, quand même pour eux, la plus importante. « C'est-à-dire de choisir un accompagnant qui va nous permettre d'aller sûrement vers une solution concertée et qui va nous garantir des résultats probants. Le choix est déjà fait et le prestataire qui va gérer la plateforme est également désigné et c'est en rapport avec les opérateurs », dit-il.


Sur le projet de l'audit des coûts, M. Sall fait comprendre que c'est pour la première fois au Sénégal que l'Artp lance un tel projet. « L'audit des coûts consiste à vérifier si la comptabilité analytique des opérateurs est conforme aux coûts qu'ils pratiquent. Ce chantier est lancé et il est très en avance, et en début d'année 2015, nous aurons les résultats. Après cela, nous allons réagir pour voir les corrections éventuelles à apporter », promet-il.


El Hadji Fallou Faye


(Source : L'Observateur, 18 décembre 2à14)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1wo3u0H

Réactions :