lundi 22 décembre 2014

Lancement d'un programme d'installation de stations solaires pour la recharge de portables



Le programme national d'installation de stations solaires pour la recharge de téléphones portables dans les zones rurales non électrifiées a été lancé lundi à Thiandène, un village de la commune de Ndiaganiao, dans le département de Mbour, a constaté l'APS.


En présence de plusieurs autorités politiques, administratives, coutumières, entre autres, la cérémonie d'officielle a été présidée ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l'Aménagement du territoire, Me Oumar Youm, représentant son collègue en charge des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdou Kane.


Le choix de Ndiaganiao pour lancer la première de ce projet s'explique à plus d'un titre, car cette commune rurale compte 38 villages mais un seul, Both Escale est raccordé au réseau de la Sénégalaise de l'électricité (SENELEC).


''Nous avons de grosses difficultés à nous connecter à l'Internet, cause pour laquelle nous aimerions disposer du service ADSL ou, à défaut, de la 4G'', a plaidé le maire Gana Gningue.


Avec un lycée de 2.457 élèves, trois Collèges d'enseignement moyen (CEM), cinq postes de santé, les services de la mairie, de la Poste, entre autres structures, M. Gningue a soutenu qu'il y a là ‘'une forte demande pour le fonctionnement optimal des services''.


Selon le DG de l'ARTP, Abdou Karim Sall, dans le but de continuer à assurer le service public des télécommunications, le code des télécommunications a créé un fonds destiné au développement de l'accès au service universel et au financement des charges de tout service au développement des services de télécommunications, des TIC, ainsi que celui des services publics de l'énergie et de l'audiovisuel.


Dénommé Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT), il a pour mission de financer les interventions visant à mettre en œuvre les stratégies du gouvernement en matière de développement de l'accès au service universel, notamment en vue de rendre les services de télécoms et de TIC accessibles à l'ensemble du territoire national.


Le programme permettra de ‘'soulager'' les populations rurales qui, très souvent, ''éprouvent beaucoup de difficultés, car devant parcourir plusieurs kilomètres pour recharger leurs téléphones portables'', a affirmé le président du comité de direction du FDSUT, Aly Cotto Ndiaye.


Quelque trente villages sont prévus pour la phase pilote de cette année, pour un montant de trente millions de francs CFA. A cela s'ajoutent 200 villages par an, de 2015 à 2017, en raison de 170 millions de francs CFA par an, soit un coût global de 545 millions de francs CFA.


Et dans chaque localité, il sera installé un système solaire qui permet la recharge simultanée d'au moins 20 téléphones portables via des prises électriques classiques de 220 volts et l'alimentation d'une lampe à économie d'énergie.


Ce dispositif sera composé d'un panneau solaire de 100 watts au moins, de batteries rechargeables de plus de 150 watts AH/12V et d'autres accessoires.


(Source : APS, 22 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1Hrm5dz

Réactions :