vendredi 5 décembre 2014

La SONATEL augmente de 1,8 point ses parts du marché du téléphone



La Société nationale des télécommunications (SONATEL) a augmenté de 1,8 point ses parts du marché du téléphone, en termes de lignes, au cours du troisième trimestre 2014, selon un rapport de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).


Elle détient, après cette progression, 90,8% des parts de marché en termes de lignes, indique le régulateur des télécommunications dans ce rapport parvenu jeudi à l'APS.


L'opérateur Expresso obtient 9,02% des parts de marché, ce qui montre qu'il "ne cesse de perdre des parts", selon l'ARTP.


"Le parc global de lignes de téléphones fixes suit une tendance à la baisse et s'élève à la fin de ce trimestre à 317.653, contre 330.858 le trimestre précédent. Ce fléchissement de 4% du parc s'explique par la baisse du parc de lignes résidentielles, professionnelles et publiques", indique l'ARTP.


"Le taux de pénétration de la téléphonie fixe a aussi baissé de 0,22 point, du fait de la baisse du parc des lignes fixes et du réajustement du niveau de la population, suite à la publication des résultats définitifs du dernier recensement. Il est ainsi de 2,35 %, à la fin de ce trimestre", signale le régulateur.


Il constate que le volume des communications émises à partir de lignes fixes poursuit sa tendance à la baisse, se chiffrant à 23,94 millions de minutes mensuelles, contre 25,41 millions de minutes mensuelles, au trimestre précédent, c'est-à-dire en avril-mai-juin.


Le rapport constate aussi que "le marché de l'Internet est globalement dynamique du point de vue de l'évolution du parc et des parts de marché des opérateurs".


Au terme du troisième trimestre de cette année, Orange détient 63,22 % des parts de marché de l'Internet, contre 25,10% pour Tigo et 11,68% pour Expresso.


Tigo et Expresso ont perdu des parts de marché, au profit d'Orange, en raison de "la forte augmentation de son parc Internet mobile".


(Source : APS, 4 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1q0rNAC

Réactions :