lundi 15 décembre 2014

La CEDEAO lance une carte d'identité biométrique dès 2016 !



La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest a annoncé le lancement de la carte d'identité biométrique qui sera prête dès 2016, pour faciliter la circulation dans la sous-région.


Cela fait déjà plus d'un an que de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) mijote ce projet. Elle a décidé de passer à la vitesse supérieure pour baisser les barrières entres ses membres et faciliter la circulation dans la sous-région. Lors d'une réunion, mardi, à Abuja, la capitale nigériane, l'organisation régionale a décidé de lancer la carte d'identité biométrique, qui devrait être prête dès 2016 ! Elle remplacera ainsi le certificat de voyage actuellement en vigueur, a indiqué, ce vendredi, l'Agence de presse africaine.


« Le lancement de la carte d'identité biométrique de la CEDEAO sera effectif en 2016, posant un nouveau jalon décisif vers l'intégration de la sous-région ouest-africaine », selon le communiqué de l'organisation ouest-africaine, qui compte 15 membres. Le communiqué souligne que cette pièce « sera mise en circulation dans chaque Etat membre, à côté de la carte nationale d'identité, pendant une certaine période jusqu'à l'opérationnalisation ».


La CEMAC en avance


Depuis août 2013 déjà, la CEDEAO avait annoncé le projet de création d'une carte d'identité biométrique devant faciliter la libre circulation des 320 millions de citoyens de la zone. « Cette réforme est nécessaire. Elle est même impérative, car il est illusoire de penser arriver à une intégration de nos peuples sans une libre circulation dans notre espace », avait alors estimé le directeur de la libre circulation et du tourisme au ministère de l'Intégration africaine de la Côte d'Ivoire, N'Fally Sanoh. Selon lui, « la carte d'identité biométrique répond à deux objectifs : concilier les impératifs de sécurité et faciliter la libre circulation des personnes dans des pays connaissant des faiblesses en matière de contrôle aux frontières et de sûreté des documents ».


Il faut dire que l'organisation ouest-africaine a pris du retard sur la question par rapport à ses voisins d'Afrique Centrale, puisque depuis le 20 août 2013, un passeport biométrique est délivré dans les pays de la Communauté économique des Etats d'Afrique Centrale (CEMAC), qui comprend le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad. Là aussi, afin de faciliter la libre circulation des habitants dans la zone.


Assantou Baldé


(Source : Afrik.com, 13 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1swB193

Réactions :