jeudi 4 décembre 2014

L'Etat envisage des cartes d'identité et d'électeur à puce en 2015



L'Etat du Sénégal envisage la mise en place, courant 2015, d'un système de production de cartes d'identité et d'électeur à puce, pour mieux rendre efficace l'administration, a révélé jeudi le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo.


''Nous avons un projet de création d'un système national de cartes d'identité et d'électeur à puce, qui aura une double mission parce que constitué de deux pièces'', a-t-il déclaré à l'Assemblée nationale.


Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, qui défendait devant les députés le budget 2015 de son département, précise que le projet ''va prendre forme'' en 2015.


L'idée à la base est d'avoir la possibilité ''d'intégrer d'autres éléments'' dans la carte à puce, a-t-il dit.


''Nous avons reçu des propositions d'intégrer d'autres dossiers comme le permis de conduire, mais je préfère être prudent en commençant d'abord par les cartes d'identité et d'électeur et faire l'évaluation avant d'intégrer d'autres éléments'', a dit le ministre de l'Intérieur.


''Nous travaillons d'abord sur ces deux premières mamelles pour ne pas inutilement surcharger le document'', a-t-il expliqué.


Le ministre de l'Intérieur a annoncé dans la foulée la fin du contrat avec la maison de production des cartes nationales d'identité numérisées.


''J'ai décidé même de ne pas renouveler le contrat qui nous liait à cette maison de production de cartes d'identité et d'électeur, parce qu'au courant de l'année à venir, nous allons nous lancer dans ce nouveau projet de cartes à puce'', a-t-il souligné.


(Source : APS, 4 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1I4x3sB

Réactions :