mercredi 3 décembre 2014

Internet mobile : Tigo lance sa 4G



Après la 3G+, voici donc la 4G de tigo. L'opérateur de téléphonie a procédé ce mercredi au lancement de l'internet très haut débit. En phase pilote, jusqu'au 31 décembre prochain, ce service va couvrir Yoff, Almadies, Fann Résidence, Université, Dakar-Plateau, Centre international de conférence Abdou Diouf de Diamniadio et Touba, lors du Magal, en attendant le maillage du territoire", selon le directeur général de Tigo.


Avec la 4G, Tigo veut encore démocratiser le service de l'internet mobile au Sénégal. "La 4G représente un enjeu important pour Tigo qui souhaite offrir aux populations vivant au Sénégal toutes les opportunités qu'offrent internet (éducation, divertissement, self-développement, ouverture au monde, e-commerce, etc.", a indiqué Diégo Cambéros.


"Nous ambitionnons d'offrir le digital lifestyle à nos clients en mettant à leur disposition un réseau de qualité et en développant des services innovant et simple qui leur permettront d'améliorer leur quotidien et de rester connectés au monde", a-t-il ajouté. Prenant la parole à sa suite, le Directeur de général de l'Artp de rappeler : "On ne peut pas développer le secteur des télécommunications si on ne peut pas offrir le haut débit et le très haut débit. La 4G viendra apporter un souffle nouveau aux utilisateurs d'internet par la vitesse et le confort que cela va leur procurer."


"Après la phase pilote, ce sera la phase de déploiement. C'est à dire l'opérateur disposera une licence pour exploiter le service", a signalé Abdou Karim Sall. Durant cette phase pilote, le service sera gratuit pour tous les utilisateurs qui auront le privilège de le tester.


"Avec, la 3G+ Tigo avait crée plus de 600 emplois directs et indirectes, selon Diégo Cambéros, arguant que l'Opérateur envisage de créer de nouveaux postes avec la 4G.


Tigo, filiale du groupe Milicom, fournit des services mobiles depuis 2006 au Sénégal. Avec ces réseaux GSM, 3G+ et 4G (bientôt), "l'opérateur mobile s'est engagé à mettre à la disposition des populations au Sénégal une connexion internet plus rapide et à des tarif abordable, contribuant ainsi à l'inclusion numérique prôné par le gouvernement sénégalais."


(Source : Leral, 3 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1wti2gq

Réactions :