mardi 23 décembre 2014

Inclusion numérique : Le solaire pour résorber le déficit de couverture



L'Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes vient de lancer à Thiandéne le Programme national d'installation de panneaux solaires pour la recharge des téléphones portables dans les localités rurales non électrifiées. Un programme d'une valeur de 545 millions de francs qui sera déroulé entre 2014 et 2017.


C'est à Thiandéne, dans la communauté rurale de Ndiaganiao que le Programme national d'installation de panneaux solaires pour la recharge des téléphones portables dans les localités rurales non électrifiées a été lancé par l'Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes. Il s'agit de la première phase de ce projet qui va coûter 30 millions de francs CFA et qui porte sur 30 villages. Le programme dans son ensemble soutenu par le Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT) est fixé à 545 millions de francs entre 2014 et 2017. L'objectif étant d'installer 600 stations de recharges dans plusieurs zones reculées du Sénégal. Selon Abdou Karim Sall Directeur général de l'Agence de Régulation des Télécommunication et des Postes ce programme va booster l'économie des villages ciblés en plus de les raccorder au reste du Sénégal de manière constante grâce aux téléphones portables. « Il s'agit d'installer à Thiandéne comme dans toutes les localités coptées des stations de recharges qui permettront au final à plus de 1500 jeunes d'accéder à l'emploi. Ils seront formés et initiés à la technologie de gestion des panneaux solaires. Cela va permettre de lutter contre l'exode rural dans ces localités. Les communautés concernées vont gérer les bénéfices tirés de cette exploitation de manière autonome et démocratique », a-t-il indiqué.


Ce programme d'installation de panneaux solaires pour la recharge des téléphones portables dans les localités rurales non électrifiées entre dans le cadre de la généralisation de l'accès aux services des télécommunications sur toute l'étendue du territoire national notamment dans les zones isolées. Il vise à soulager les habitants de ces localités en leur évitant de parcourir des dizaines de kilomètres pour recharger leurs téléphones portables comme l'explique Ndiom Sène, le chef de village de Thiadène. « Nous faisions plusieurs kilomètres par jour pour recharger uniquement nos portables. Cela ne pouvait se faire pour certains moins chanceux que durant les jours de mardi qui coïncidaient avec le marché hebdomadaire de Nduaganiao. Avec cette installation et les multiprises la vie de certains villageois va être moins difficile », a-t-il affirmé devant l'assistance venue à la cérémonie de lancement. Il explique aussi que ce programme va leur permettre d'économiser de l'argent, car ils ne sont plus obligés d'acheter plusieurs batteries ou de payer 200 francs CFA par téléphone et par recharge. L'appétit venant en mangeant, le chef de village de Thiadène soutenu par le maire de Ndiaganiao ont demandé au ministre des Télécommunications et des Postes Oumar Youm d'être leur porte-parole au niveau du chef de l'Etat, Macky Sall et du Président du FDSUT, Ali Cotto Ndiaye pour la connexion totale à internet de leur localité qui compte plus de 5 000 élèves inscris dans leurs différents niveaux d'enseignements.


Il faut souligner que le programme sera géré par des jeunes choisis dans chaque localité. Ce ciblage permet de freiner l'exode rural en créant du travail donc une source de revenue pour ces derniers. Ils seront formés dans l'exploitation des stations solaires pour en assurer le fonctionnement et l'entretien.


Amayi Badji


(Source : Réussir Business, 23 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1x1tUW5

Réactions :