jeudi 4 décembre 2014

Forte hausse des communications par mobile entre le 3e trimestre de 2013 et celui de 2014



Le volume des communications émises par téléphone mobile au Sénégal, au troisième trimestre de cette année, a augmenté de 45% par rapport à la même période de l'année dernière, selon un rapport de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).


Le volume des communications émises a (…) augmenté au cours de ce trimestre, en se chiffrant à 4,59 milliards de minutes cumulées, contre 4,23 milliards de minutes cumulées au trimestre précédent, indique d'abord le régulateur des télécommunications.


En glissement annuel, souligne-t-il ensuite, le trafic a augmenté de 45%.


Le pic de trafic le plus important a été enregistré en août, s'élevant 1,59 milliards de minutes.


Le parc global de lignes de téléphones mobiles s'élève à 14.351.857 durant le troisième trimestre de 2014. Il est en baisse de 0,03% par rapport au trimestre précédent, selon le rapport de l'ARTP.


"La croissance du parc, au ralenti durant le trimestre précédent, devient négative au cours de ce trimestre", signale la même source.


En ce qui concerne les SMS, le trafic est estimé à 452,42millions d'unités au cours du troisième trimestre de cette année, augmentant de 6,53% par rapport au cumul du trimestre précédent. Les acquisitions nettes d'Orange s'élèvent à 64.340 durant la même période, celles d'Expresso à 25.642, indique l'ARTP.


"Par contre, constate-t-elle, Tigo a enregistré plus de pertes de lignes que de nouvelles acquisitions."


"Tigo détient 24,19% des parts de marché, en baisse de 0,6 point, contre 20,29% pour Expresso, en hausse de 0,14 point, et 55,07% pour Orange, en hausse 0,45 point, selon l'organe de régulation des télécommunications.


"Le taux de pénétration du parc de lignes de téléphones mobiles est de 106,24% au 30 septembre 2014, en baisse de 5,28 points par rapport au trimestre précédent. Le marché de la téléphonie mobile est toujours dominé par les offres prépayées, de l'ordre de 99,38% du parc global, contre 0,62% pour les offres post-payées, signale le rapport.


"La part du trafic on-net voix (NDLR : entre le réseau d'un opérateur et celui des autres opérateurs) dans le trafic total devient de plus en plus importante, environ 94,2%. Le reste est réparti entre le trafic voix sortant vers les autres réseaux nationaux, environ 3,9%, et le trafic sortant vers l'international, environ 1,9%", indique le document.


"Les mêmes tendances sont observées, pour le trafic SMS avec environ 95,45% du trafic total constitué du trafic SMS on-net", poursuit la même source.


(Source : APS, 4 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1AmM04d

Réactions :