lundi 8 décembre 2014

Collecte de données sur l'éducation, la santé, l'emploi... : Une enquête par téléphone mobile auprès des ménages lancée par l'Ansd



L'Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), en collaboration avec la Banque mondiale et le gouvernement du Sénégal, a officiellement lancé, hier, l'enquête « Listening to Senegal » (A l'écoute du Sénégal).


Cette opération vise à renseigner les principaux indicateurs sur l'éducation, la santé, l'emploi, le patrimoine et la consommation des ménages.


L'Ansd, en collaboration avec la Banque mondiale, envisage de réaliser une enquête auprès des ménages à partir de ce mois-ci, en utilisant les nouvelles technologies pour la collecte de données. Cette opération innovante, dont la mise en œuvre se fera par téléphone mobile, sera axée sur une nouvelle approche développée par la Banque mondiale en Afrique, expliquent les deux présentateurs, Mouhamed Sy de l'Ansd et Andrew Dabalen de la Banque mondiale.


L'enquête vise principalement à « mesurer les inégalités entre les catégories sociales, à apporter une réponse aux exclusions sociales » et à « contribuer à la facilitation du dialogue politique et social ».


Elle consiste à dérouler une enquête de base, selon la méthode classique, puis à mettre en place un centre d'appel qui sera utilisé pour la collecte de données par téléphone mobile, selon une fréquence mensuelle sur des thématiques socio-économiques changeantes, notamment « alimentation et sécurité alimentaire, cohésion sociale, eau/assainissement et hygiène, éducation, électricité, emploi, gouvernance, inclusion financière et, enfin, migration » pour une période de vingt quatre mois. Si elle est bien exécutée, l'enquête peut répondre aux besoins en données des décideurs et fournir une rétroaction régulière sur les programmes de grande envergure.


Ce projet d'enquête s'appuie sur les conditions idéales pour sa mise en œuvre au Sénégal, où l'on note un fort taux de pénétration de la téléphonie mobile et des efforts entrepris dans la production de statistiques de qualité. Des téléphones et des frais de communication seront ainsi mis à la disposition des ménages sélectionnés. L'enquête portera sur un échantillon probabiliste représentatif de 1500 ménages répartis comme suit : 600 ménages en zone urbaine de Dakar, 450 dans les autres centres urbains et 450 en zone rurale. Pour le directeur général de l'Ansd, Ababacar Sadikh Beye, ce projet d'enquête est une innovation dans le dispositif du système statistique national. Pour ce dernier, ces données pourront permettre aux chercheurs, à l'administration publique et à la société civile, entre autres, d'avoir des instruments de mesures fiables qui pourront permettre d'éclairer les décideurs. Pour le représentant de la Banque mondiale, Pablo Fajnzylber, le projet d'enquête « A l'écoute du Sénégal » est un bon exemple de coopération entre le gouvernement sénégalais, l'Ansd et la Banque mondiale autour des activités innovantes de collecte et de suivi des données des ménages sur le plan socio-économique. Il note que c'est une initiative pertinente qui est très importante pour la Banque mondiale.


Mamadou Sy


(Source : Le Soleil, 6 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1Gb69eZ

Réactions :