mardi 2 décembre 2014

Batik n° 184 Novembre 2014



Bulletin sur l'actualité des technologies de l'information et de la communication




Sommaire


Éditorial



Actualités



Politique



Infrastructures et services



Projets



Rendez-vous



Editorial



Quelle régulation pour la presse en ligne ?



Dans une démarche proactive qui est à saluer, la presse en ligne sénégalaise, à l'initiative de l'Association des professionnels de la presse en ligne (APPEL) qui réunit les « poids lourds du secteur » sous la direction d'Ibrahima Lissa Faye, a organisé un séminaire régional sur sa régulation, tant du point de vue du contenu que de celui du modèle économique, sans oublier les questions éthiques. Il faut dire que, depuis un certain temps, la presse en ligne est régulièrement mise en cause, surtout par les acteurs politiques, en raison des dérives constatées dans les forums de discussions qui sont aujourd'hui à la presse en ligne ce qu'étaient jadis les émissions interactives aux émissions de radio. Il faut avouer qu'il est difficile de consulter un de ces forums sans y lire des propos diffamatoires, voire des insanités, à l'encontre de tel ou tel responsable politique ou personnage public quand il ne s'agit pas de publicités pour des produits aphrodisiaques, des guérisseurs traditionnels ou des salons de massage d'un genre très particulier ou encore des propos visant des groupes éthiques ou des communautés religieuses. Interpellés, les responsables des sites en ligne rétorquent souvent qu'il leur est difficile, voire impossible, de modérer ces forums de discussions à la fois compte tenu du nombre de messages qui y sont postés que des charges salariales supplémentaires que cela représenteraient. Se pose également le débat opposant les partisans de la liberté d'expression, fusse au prix de certains dérapages, à ceux de la modération des forums que l'on a vite fait de présenter comme des censeurs qui ne veulent pas dire leur nom ! Les enjeux sont importants car, au-delà de la bienséance et de la protection de la dignité des uns et des autres, les commentaires dans les forums contribuant fortement au succès de certains sites, d'aucuns n'hésitent pas à accuser les responsables des sites en question de tolérer, voire d'entretenir, ce genre de pratique, histoire de faire grimper l'audience et par conséquent accroître l'attractivité du site pour les annonceurs et in fine augmenter le montant des recettes publicitaires pour leurs propriétaires. La question de la régulation du contenu de la presse en ligne est donc en partie liée à la question de son modèle économique, si modèle économique générique il peut y avoir. En effet, chaque site d'information en ligne cherche à développer son propre modèle économique, les uns s'appuyant uniquement sur la publicité, les autres tablant sur les subventions de l'Etat pour équilibrer leurs comptes, d'autres encore finançant leur site à travers des subventions croisées provenant des recettes générées par la fourniture de services connexes (création de sites web, formation, expertise-conseil, etc.). Sur le plan éthique, se pose également la problématique de la reprise, totale ou partielle, des articles déjà publiés. Pour les sites que se limitent à être des agrégateurs de contenus, la question est moins sensible à partir du moment où ceux-ci indiquent généralement la source des articles qu'ils proposent. Par contre pour les sites, de plus en plus nombreux, à s'être dotés d'une rédaction en ligne, la problématique est beaucoup plus critique. En effet, il n'est guère acceptable de voir des articles ayant un caractère exclusif être repris en tant que tels par les « confrères », sans même mentionner la source ! De même, nombreux sont les articles qui ne possèdent aucune originalité, et donc n'apportent aucune valeur ajoutée, car étant rédigés à partir d'articles publiés dans des journaux papiers ne disposant pas d'un site web. Enfin que dire des articles qui ne font que paraphraser les informations mises en ligne par d'autres ? Comme on le voit, la presse en ligne fait face à de nombreux problèmes qui préoccupent au plus haut sommet de l'Etat puisque le Président de la république s'est récemment ému que n'importe qui puisse « se lever pour créer un événement et susciter un débat sur la page de commentaires avec tous les abus possibles ». La problématique de l'autorégulation du secteur et la démarche proactive de l'APPEL pour jeter les bases d'une régulation de celui-ci à partir des propositions faites par le secteur lui-même en direction de l'Etat est donc particulièrement pertinente. Reste à savoir quel accueil lui sera fait par les francs-tireurs de la presse en ligne, qui représentent l'arbre qui cache la forêt, et par les décideurs politiques qui ne sont guère habituées à ce type de démarche, préférant généralement imposer des décisions à la base plutôt que de partir de ses suggestions.



Alex Corenthin

Secrétaire aux relations internationales



Actualités



Baisse très importante du budget du ministère des Postes et des Télécommunications



Le projet de budget du ministère des Postes et des Télécommunications a été arrêté pour la gestion 2015, à la somme d'un milliard 38 millions de FCFA, contre 11 milliards 342 millions de FCFA en 2014, soit une baisse de plus de 10 milliards de francs CFA en valeur absolue et de 90.84% en valeur relative. La majorité des députés a déploré la baisse drastique de celui-ci et a fait part de son étonnement au sujet de cette « forte régression pour un secteur stratégique et vital pour la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) ». Ils ont également fait remarquer que « le niveau du budget est ramené en dessous de celui du Fonds d'appui à l'insertion des Sénégalais de l'extérieur (FAISE), celui de l'ARTP et du centième de celui de la SONATEL ». En réponse à ces interpellations, le Ministre délégué chargé du Budget, Birima Mangara, a souligné qu'un pan important du ministère avait migré vers d'autres départements, notamment vers celui de la Communication.


Le Sénégal en tête du classement des pays de l'UEMOA en matière de TIC



Selon le rapport annuel publié par l'Union internationale des télécommunications (l'UIT) mesurant le niveau développement des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans le monde,le Sénégal est en tête parmi les pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui figurent dans ce classement. Avec un indice de 2.46, le Sénégal devance des pays comme la Côte d'Ivoire ou le Burkina Faso. Cependant, à l'échelle de l'Afrique, le Sénégal est classé à la 12ème place et est devancé par des pays comme l'Égypte (1er) et l'Afrique du Sud (2ème) avec respectivement comme indice 4.46 et 4.42 ou encore le Cabo Verde et les pays du Maghreb que sont le Maroc ou la Tunisie. Au niveau mondial, le Danemark arrive en tête du classement de l'indice de développement des TIC. L'indice de l'UIT découle d'un outil de mesure qui établit un classement entre 166 pays en fonction de leur niveau d'accès aux TIC, de leur utilisation des TIC et de leurs compétences dans ce domaine.



UIT : http://www.itu.int/


Signature d'un protocole portant sur l'interconnexion des universités publiques



Le 27 novembre 2014, dans le cadre du Village de la Francophonie, installé au Grand théâtre dans le cadre du XVème Sommet de la Francophonie,le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche signera un important protocole, le Pr. Mary Teuw Niane, a signé un protocole d'accord avec l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et le Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT). L'objet de ce protocole porte sur l'interconnexion des universités publiques du Sénégal. Cet accord entre dans le cadre de la mise en œuvre de la décision présidentielle n°2 du Conseil présidentiel sur l'Enseignement supérieur et la Recherche du 14 août 2014 consistant à « mettre les Technologies de l'Information et de la Communication au cœur du développement de l'enseignement supérieur et de la recherche pour améliorer l'accès à l'enseignement et l'efficacité du système ».



MESR : http://ift.tt/1v9XEdM

ARTP : http://www.artp.sn/


L'Afrique se distingue au GIST Tech-I



A l'occasion du GIST Tech-I, organisé par l'Association américaine pour le développement de la science (ASSS) pour le compte du Département d'État les 21 et 22 novembre 2014 à Marrakech (Maroc),les équipes africaines ont gagné cinq (5) prix sur les six (6) qui étaient mis en jeu dans les catégories start-up et idée de projet. Dans la catégorie « start-up », le premier prix a été décerné à David Gluckman (Afrique du Sud), inventeur de Lumkani, un détecteur de chaleur. Le second prix a été décerné à Mawano Kambeu (Zambie), créateur de BusTicketsZambia, une plate-forme de e-commerce qui fournit des tickets d'autobus via le web, le mobile et les SMS. Enfin, l'ougandais Edmund Ainebyona est arrivé en troisième position avec WinSenga, un moniteur électronique de la fréquence cardiaque des fœtus relié à un smartphone et utilisable par les sages-femmes. Dans la catégorie « idée de projet », le premier prix a été décerné à Mixon Faluweki (Malawi), qui a mis au point Padoko, un chargeur qui utilise la dynamo des bicyclettes pour recharger les téléphones portables. Le deuxième prix est allé à Cynthia Ndubuisi (Nigeria), qui a proposé le projet d'entreprise Kadosh Production Company (KPC), une entreprise agricole qui compte utiliser le manioc pour alimenter le bétail. Enfin, Alim Hamitov (Kazakhstan) est arrivé troisième avec son projet Robigroup « Dozor », un système de sécurité bon marché qui utilise un interphone GSM pour alerter le téléphone du propriétaire en cas de cambriolage.



GIST Tech-I : http://ift.tt/TnucFZ


Mbëbët, nouvelle plateforme au service des citoyens



Initié par la structure Médiacom Créative SARL, Mbëbët.org, est un portail se positionnant au sein du web social qui permet aux citoyens sénégalais résidant au Sénégal où de la diaspora de soumettre des pétitions, réaliser des sondages, mais aussi de fédérer des personnes autour d'une même cause. La plateforme permet également à des associations ou des ONG de pouvoir demander et recevoir des financements pour leurs activités à travers des dons réalisés via le site. Le portail compte également lancer des pétitions afin d'aider les populations locales dans la recherche de moyens pour leurs programmes dans les domaines de la santé, de l'éducation, de la protection des enfants, du social, etc.



Mbëbët : http://www.mbebet.org/


Tigo inaugure deux nouvelles agences à Sea Plaza et sur l'avenue Georges Pompidou



Le 18 novembre 2014, Tigo, le deuxième opérateur de téléphonie mobile au Sénégal a procédé à l'inauguration de deux nouvelles agences à Sea Plaza et sur l'avenue Georges Pompidou dans le cadre de la promotion de ce qu'il appelle le « Digital Life Style ». Les nouvelles agences de Tigo sont dotées toutes les deux d'un espace dédié client avec des écrans dynamiques et tactiles qui lui permettent de pouvoir faire ses requêtes et d'avoir les réponses appropriées. Précision importante, elles sont fonctionnelles 24 h sur 24 et 7 jours sur 7, même les jours fériés. Pour rappel, Tigo a injecté pas moins de cent millions de dollars d'investissement pour moderniser son réseau, ce qui lui a notamment permis de préparer le déploiement de la 3 G+ et l'arrivée de la 4G.



Tigo : http://www.tigo.sn/


Lancement d'Orange Sargal



Le 18 novembre 2014, La sonatel a lancé sur le marché un nouveau service intitulé « Orange Sargal » qui vise à récompenser ses clients'. Les clients Orange school, Orange classique et Orange Doorwar ont accès à ce service en s'inscrivant gratuitement avec leur téléphone mobile au ≠221≠. Après cette phase d'inscription, avec tout crédit rechargé à partir de 100 F CFA, soit par carte Orange, Seddo ou Orange Money, le client gagne 1 point Sargal. Par ailleurs, les clients ont également la possibilité d'échanger les points contre des cadeaux Orange, des minutes d'appel, des numéros illimités, des SMS, des pass internet et des illimix. En plus de ces cadeaux Orange, les points « Sargal » peuvent aussi être échangés contre des bons d'échange chez des partenaires de la restauration, des supermarchés, des libraires, de la coiffure ou même des soins de beauté.



Sonatel : http://www.sonatel.com/


Lancement du Projet d'appui à l'Université virtuelle du Sénégal (PAUVS)



Le 17 novembre 2014, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ont procédé au lancement du Projet d'appui à l'Université virtuelle du Sénégal (PAUVS). L'Université virtuelle du Sénégal (UVS) a bénéficié, de la part du groupe de la BAD d'un accord de prêt entre le Sénégal et la BAD signé le 27 mars 2014. D'une durée de trois ans pour un coût global de 3,6 milliards de FCFA (apport de 2,8 milliards de la BAD et contribution de 800 millions de FCFA de l'État du Sénégal), le PAUVS permettra l'érection du siège de l'UVS au sein de la Cité du savoir de Diamniadio ainsi que la construction de cinq espaces numériques ouverts (ENO) dans la banlieue de Dakar, à Saint-Louis, Thiès, Kaolack et Ziguinchor ainsi que la poursuite de l'élaboration de modules de formation et la formation des formateurs.



UVS : http://www.uvs.sn/


Présentation au public de l'ouvrage de Papa Assane Touré sur la cybercriminalité



Le magistrat Papa Assane Touré, auteur d'une thèse de doctorat intitulée « Le traitement de la cybercriminalité devant le Juge : l'exemple du Sénégal » préparée sous la co-direction du Professeur Abdoullah Cissé de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) et du Professeur Jean Devèze de l'Université des Sciences sociales de Toulouse 1 et soutenue en décembre 2010, a présenté à la presse l'ouvrage qu'il en a tiré et qui est publié par les éditions L'Harmattan. Enseignant la cybercriminalité à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et exerçant comme formateur au Centre de formation judiciaire (CFJ) ainsi qu'à l'École régionale supérieure de magistrature (ERSUMA) de l'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), Papa Assane Touré a été le président du Comité de rédaction de la loi sénégalaise n° 2008-11 du 25 janvier 2008 sur la cybercriminalité et a participé aux travaux de rédaction de la Directive du 19 août 2011 portant lutte contre la cybercriminalité dans l'espace CEDEAO. Expert en cyberdroit, il a été récemment choisi pour rédiger le projet de loi-type CEMAC/CEEAC sur la lutte contre la cybercriminalité et pour coordonner le Groupe de travail chargé de proposer des modifications aux dispositions du Code pénal et au Code de procédure pénale du Sénégal relatives à la cybercriminalité.


3ème édition du Startup Weekend de Dakar



La 3ème édition du Startup Weekend de Dakar s'est déroulée les 14,15 et 16 novembre à Dakar dans les locaux de l'école SupImax, sis à la biscuiterie de Médina. La victoire est revenu à Mzigo avec un projet de bornes de recharge de batteries pour téléphones portables et tablettes suivi en deuxième position par Samalove pour un site de rencontres sénégalais et en troisième position par Mutual Of Students un projet de mutuelle s'appuyant sur une plateforme Web et mobile et qui a pour but de pallier aux problèmes financiers des étudiants du Sénégal (retards et absences de bourses, parents démunis, abandon des études, incapacité d'entreprendre etc). Le Startup Weekend est un réseau mondial d'entrepreneurs passionnés ayant une mission d'inspirer, d'éduquer et autonomiser des individus et de partager des idées pour lancer des startups innovantes qui organise des weekends dédiés à l'entrepreneuriat durant lesquels les participants ont 54 heures pour créer une startup.



Startup Weekend de Dakar : http://ift.tt/1whGelO


Atelier régional sur la régulation et le modèle économique de la presse en ligne



L'Association des éditeurs et professionnels de la presse en ligne (APPEL) a organisé un atelier régional sur la régulation et le modèle économique de la presse en ligne du 13 au 15 novembre 2014 à Saly Portudal. Le but de cet atelier était de poser le débat sur les véritables enjeux et perspectives de la régulation des médias électroniques au Sénégal et d'amener les différents acteurs à élaborer des textes concertés et acceptées par toutes les parties. Plusieurs acteurs du secteur, parmi lesquels, le Ministère de la Culture et de la Communication, la Commission Communication et Culture de l'Assemblée nationale, l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le Conseil national de régulation de l'audiovisuel (CNRA), l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), la Commission de protection des données personnelles (CDP), l'Institut PANOS, Article 19, etc. et les membres de l'APPEL ont débattu pendant trois jours de tous les aspects liés à la viabilité de la presse en ligne et ont fait un certain nombre de recommandations. Il faut signaler que plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest francophone tels le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Mali, la Mauritanie ou encore le Togo ont participé à cette activité.


Bouquet Pass Santé classé troisième du Prix Orange de l'Entrepreneur Social en Afrique



Le 12 novembre 2014, à l'occasion de la 7ème édition de l'Africacom Awards, Bouquet Pass Santé, le projet du Sénégalais Moussa Traoré, s'est classé troisième du Prix Orange de l'Entrepreneur Social en Afrique. Le projet Bouquet Pass Santé consiste en une plateforme qui permet aux personnes résidant au Sénégal ou à l'étranger de payer en ligne des consultations médicales pour eux ou pour des membres de leur famille. Le premier prix est revenu à Modisar, une application de gestion des fermes d'élevage à destination des agriculteurs qui vise à assurer la préservation du secteur agricole qui contribue largement au produit intérieur brut (PIB) du Botswana. Le 2ème prix a été remporté par Station Energy Ivoire, un concept innovant de distribution de services énergétiques via l'implémentation de franchises en zones urbaines et rurales de Côte d'Ivoire qui fournit un accès à l'énergie à grande échelle et à un coût abordable.



Africacom Awards : http://ift.tt/SR2I53


Emmanuel Hamez remplacé par Abdallah Saïd à la tête d'Expresso



Emmanuel Hamez, Directeur général d'Expresso, filiale du groupe Sudatel, a été remplacé à ce poste par Abdallah Saïd. Selon le journal Libération, il lui serait reproché les performances négatives enregistrées par Expresso depuis la fin de l'année 2013. Il serait notamment reproché à Emmanuel Hamez une mauvaise mise en œuvre de la stratégie de l'entreprise qui ce serait concentrée sur la voix, au détriment d'autres services comme la téléphonie postpayée, Internet ou les services à valeur ajoutée. Selon l'Observatoire de la téléphonie mobile publié tous les trimestres par l'Autorité de régulation des télécommunications et de la poste (ARTP), au 30 juin 2014, Expresso se classait en troisième et dernière position avec 2 892 133 abonnés et 20,15% de parts de marché derrière Orange avec 7 905 944 abonnés et 55,07% de parts de marché suivi de Tigo avec 3 558 378 abonnés et 24,79% de parts de marché.



Expresso : http://www.expresso.sn/


Organisation de Tekki 48 par le CTIC Dakar à Thiès



Après Dakar, Saint-Louis et Ziguinchor, l'incubateur d'entreprises CTIC Dakar, en collaboration avec la Chambre de Commerce de Thiès, a organisé la cinquième édition de Tekki 48, challenge entrepreneurial de quarante-huit heures adressé aux jeunes innovateurs sénégalais, du 7 au 9 novembre 2014 à Thiès. Les universités de Thiès (UT) et Alioune Diop de Bambey (UADB) étaient bien représentées, de même que l'École polytechnique de Thiès (EPT), l'Institut supérieur de management (ISM), l'Institut supérieur d'enseignement professionnel (ISEP) de Thiès, etc. Au total, vingt-deux (22) projets ont été présentés dans différentes catégories (agriculture, cours en ligne, restauration, vente en ligne, santé, cartographie et artisanat).Les trois (3) projets retenus ont été Medi'Tec, un système d'informatisation des dossiers médicaux avec un déploiement web et mobile, Biotom une plateforme de commercialisation de produits faits à base de tomates biologiques 100% locales et Sama Tool, une application mobile multiplateforme pour une vulgarisation des techniques et connaissances agricoles. Ils seront suivis pendant trois (3) mois par l'équipe de CTIC Dakar et ses partenaires Baobab Entrepreneurship. Pour rappel, le Tekki 48 est une manifestation organisée par le CTIC Dakar et consistant en un concept innovant d'événement accélérateur de startups permettant aux jeunes porteurs de projets d'être accompagnés en 48 h dans le développement de solutions TIC et dans le démarrage de leur entreprise.



CTIC : http://ift.tt/1a9Ily5


La CDP rencontre la Commission des lois de l'Assemblée nationale



Le 7 novembre 2014, une délégation de la Commission de protection des données personnelles (CDP), conduite par son président, Mouhamadou Lô, a rencontré le Président de la Commission des lois de l'Assemblée nationale, Maître Djibril War, afin de l'informer sur ses activités. A cette visite occasion, il a été rappelé que la loi oblige la CDP à établir chaque année un rapport d'activités à remettre d'une part au Président de la République et d'autre part au Président de l'Assemblée nationale.



CDP : http://www.cdp.sn/

Assemblée nationale : http://ift.tt/1v9XEdO


Lancement du Jambar Tech Awards par le CTIC



L'incubateur d'entreprises CTIC Dakar a pris l'initiative d'organiser les Jambar Tech Awards, événement qui consacrera les entreprises, acteurs clés, produits et services phares du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) au Sénégal. Douze lauréats seront primés à l'issue d'un processus de sélection intégrant les votes de la communauté technologique, du grand public et d'un jury de professionnels du secteur. Olivier Sagna, Secrétaire général d'Osiris et rédacteur en chef de Batik, ayant été nominé dans la catégorie « Personnalité TIC de l'année » et OSIRIS dans les catégories « Promotion du secteur des TIC » et « Meilleur contenu TIC » nous vous invitons à voter pour nous dans ces trois catégories à l'adresse suivante : http://ift.tt/1whGcKU.



Jambar Tech Awards : http://ift.tt/1whGcKU


Une jeune sénégalaise créé une application permettant de faire des échographies à distance



Ndèye Awa Guèye, ingénieur en conception informatique formée à l'École supérieure polytechnique (ESP) de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et qui fait partie des 500 jeunes leaders africains reçus par le président des États-Unis, Barack Obama, dans le cadre du programme Young African Leaders Initiative (YALI) en juillet 2014, a mis au point une application qui permet aux praticiens de santé, notamment aux gynécologues, de faire des échographies à distance grâce à leur smartphone. Cette application, est subdivisée en deux parties, l'une connectant les professionnels de santé, tandis que l'autre consiste en une plateforme mobile offrant la possibilité à tout gynécologue de faire des échographies recourir aux appareils classiques. Elle facilite l'accès des femmes enceintes aux soins de santé, y dans les zones mal ou pas couvertes par le système national de santé et leur évite de se déplacer ou de faire la queue pour leurs consultations prénatales. Grâce à cette application, les femmes peuvent également recevoir des alertes de rappels pour leurs rendez-vous.

Politique



La RDC abritera de nouveau le siège de l'Union africaine des télécommunications (UAT)



Le 28 novembre 2014, à l'occasion d'une visite de travail à Kinshasa (RDC) de Soumaïla Abdoulkarim, Secrétaire général de l'Union africaine des télécommunications (UAT), le Ministre des Postes, téléphones et nouvelles technologies de l'information et de la communication (PTNTIC), Tryphon Kin Kiey Mulumba, a annoncé la République Démocratique du Congo (RDC), abritera de nouveau le siège de l'UAT. Pour mémoire, le siège de l'UAT avait été temporairement déplacé à Nairobi (Kenya) en 1997, suite aux divers conflits internes que connaissait la RDC et à l'accumulation par le pays de dix-sept (17) ans d'arriérés de contribution auprès de cette institution.



UAT : http://www.atu-uat.org/


L'UPU adopte de nouvelles spécifications visant à faciliter le commerce électronique



A l'occasion de la tenue du Conseil de l'Union postale universelle (UPU), qui s'est déroulé du 27 octobre au 14 novembre 2014 à Berne (Suisse), de nouvelles mesures visant à stimuler le commerce électronique mondial ont été adoptées. Elles permettront aux entreprises de commerce en ligne d'expédier plus facilement des commandes à l'international grâce à un nouveau service de colis facultatif adapté à leurs besoins qui sera opérationnel dès juillet 2015. Pour ce faire, les spécifications d'un nouveau service pour des colis pesant jusqu'à 30 kilogrammes, assorti de caractéristiques de traçage et de localisation accompagné d'une norme de livraison de cinq (5) jours ouvrables applicable dès l'arrivée de l'envoi dans le pays de destination, ont été adoptées.



UPU : http://www.upu.int/


Le Sénégal réélu membre du Conseil de l'UIT



A l'occasion de la Conférence des plénipotentiaires de l'Union internationale des télécommunications (UIT), qui s'est déroulée du 20 octobre au 7 novembre 2014 à Busan (Corée du Sud), le Sénégal a été réélu comme membre du Conseil pour les quatre prochaines années. Élu par 110 voix sur 165, le Sénégal siégera au conseil de l'UIT pour le compte de l'Afrique qui dispose au total de treize (13) sièges. La délégation sénégalaise à cette rencontre était conduite par le Ministre des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdoul Kane et comprenait l'Ambassadeur du Sénégal en Corée du Sud, Mamadou Ndiaye, le Président du collège de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abou Abel Thiam, le Directeur général de l'ARTP, Abdou Karim Sall, ainsi que des experts du ministère des Postes et des Télécommunications et de l'ARTP.



UIT : http://www.itu.org/


La CDP obtient son accréditation internationale



La Commission de protection des données personnelles a été accréditée à la Conférence internationale des commissaires chargés de la protection des données et de la vie privée lors de la 36ème Conférence internationale des commissaires à la protection des données et de la vie privée qui s'est tenue du 13 au 16 octobre 2014 à l'Île Maurice. Cette rencontre qui chaque année depuis 1978, est la plus importante réunion internationale consacrée à la protection des données et à la vie privée. Elle rassemble les Commissions en charge de la protection des données personnelles, ainsi que les experts, la société civile et les représentants du monde académique. Son objectif est de favoriser les échanges entre les différents acteurs de la protection de la vie privée et de renforcer la coopération grâce à l'élaboration de règles communes sur la protection des informations nominatives.



CDP : http://www.cdp.sn/


Bouna Manel Fall nommé Directeur général de la Société de gestion collective



Réuni le 31 octobre 2014 au Goethe Institute, le Conseil d'administration de la Société de gestion collective des droits d'auteur et droits voisins a entériné la nomination du juriste Bouna Manel Fall au poste de Directeur général de la structure appelée à remplacer le Bureau sénégalais du droit d'auteur (BSDA). Bouna Manel Fall était candidat au même titre que trente-deux autres personnes ayant répondu à un appel à candidatures lancée dans les médias. 22 administrateurs sur les 35 que compte le Conseil d'administration de la Société de gestion collective des droits d'auteur et droits voisins ont participé à la réunion, au cours de laquelle les participants ont aussi procédé à l'élection du Comité directeur et des membres de certaines commissions. Pour mémoire, le Conseil d'administration de la société civile de gestion collective des auteurs, artistes-interprètes, producteurs et éditeurs du Sénégal (GECAPES), composé de 36 membres, a été élu à l'issue d'une assemblée générale tenue le 17 décembre 2013. La structure, qui compte 36 membres répartis en trois collèges, définit la politique générale de la société et en contrôle la mise en œuvre, dans le cadre de la gestion quotidienne, par le gérant.

Infrastructures et services



Ginger, une nouvelle application mobile gratuite développée par People Input



Ginger, nouvelle application mobile gratuite développée par People Input, qui permet de passer des appels téléphoniques gratuits et envoyer des messages à des contacts partout dans le monde en utilisant une connexion 3G ou WiFi, est désormais disponible sur Android et sera bientôt téléchargeable sur l'AppStore. En outre, Ginger permet l'utilisation d'émoticônes et autocollants dans les langues locales africaines. Plusieurs expressions sont déjà disponibles en wolof, nouchi, naija, etc. afin de donner une touche personnelle aux discussions.



Ginger : http://ift.tt/1v9XEu4...


Le Groupe Afrique Télécom lance Tam Tam, nouveau modèle d'accès à Internet en Afrique



Le Groupe Afrique Télécom a lancé un nouveau modèle économique pour l'accès à Internet en Afrique. Il s'agit d'un système Hotspot, couplant satellite et Wi-Fi, fourni clés en main, qui permet à tout un chacun de devenir fournisseur d'accès à Internet de proximité sans aucun coût de fonctionnement autre que l'énergie locale nécessaire à son fonctionnement (60 watts). Chaque station Tam Tam dispose d'une capacité de 10 Mbit/s pour servir les utilisateurs, et pour laquelle le propriétaire du Hotspot ne paie absolument rien. Chaque personne qui installe son système Tam Tam devient un nouveau partenaire de notre réseau et est rémunéré sur chaque connexion passant par son système.



Groupe Afrique Télécom : http://ift.tt/1whGcKX

Projets



Tigo devrait faire la promotion du système d'exploitation mobile Firefox OS au Sénégal



Grâce à un partenariat signé à l'échelle africaine entre Firefox et Airtel, MTN Afrique du Sud et Tigo, le système d'exploitation mobile « Firefox OS » devrait prochainement être popularisé au Sénégal par Tigo. Firefox OS est un système d'exploitation mobile libre proposé et développé par la Mozilla Corporation, compatible avec Androïd, qui utilise également le moteur de rendu Gecko pour faire fonctionner des applications web développées en format HTML5.



Mozilla Sénégal : http://ift.tt/YF2NT0

Rendez-vous



Mobile Monday Dakar à l' ESTM (3 décembre 2014, Dakar, Sénégal)



Le prochain Mobile Monday Dakar se déroulera le 3 décembre 2014 à 18 heures à l'Ecole supérieure des technologies de management (ESTM). Il verra la participation de Louis Dorval, un des fondateurs de Voto Mobile qui parlera, en direct de San Francisco par Google Hangout, de la plateforme Voix Voto Mobile. Voto Mobile est une plateforme de notification et d'enquêtes qui fait usage des technologies voix et SMS pour envoyer des messages vocaux et SMS à des individus ou groupes d'individus. Cette plateforme permet d'atteindre les populations dans leur langage local et analyser ainsi les résultats collectés. A l'occasion du Mobile Monday Dakar prévu, Louis Dorval fera toute son intervention en français.



Mobile Monday Dakar : http://ift.tt/1whGd1d


Atelier sur la gouvernance du secteur du numérique au Sénégal (8 décembre 2014, Dakar)



A l'occasion de l'atelier intitulé « La gouvernance du secteur du numérique au Sénégal », qui sera organisé le 8 décembre 2014 par l'Organisation des professionnels des technologies de l'information et de la communication (OPTIC), en partenariat avec le Conseil national du patronat du Sénégal (CNP), dans le cadre de l'édition 2014 des Assises de l'entreprise, une réflexion sera menée sur la gouvernance du secteur du numérique au Sénégal. Cette manifestation sera une opportunité pour proposer un contenu et des mesures pratiques pour la mise en place du Conseil national du numérique,appelé IT Bord dans le Plan Sénégal Émergent (PSE). La table ronde sur l'IT Bord sera présentée par Ibrahima Wade, Directeur général du Bureau opérationnel de suivi (BOS) du PSE.



OPTIC : http://www.optic.sn/


Cérémonie de remise des prix du Jambar Tech Awards (20 décembre 2014, Dakar, Sénégal)



La cérémonie de remise des prix du Jambar Tech Awards, organisé par le CTIC Dakar, se déroulera le samedi 20 décembre 2014 à l'hôtel King Fahd Palace de Dakar (Sénégal).



Jambar Tech Awards : http://ift.tt/1whGcKU





via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1v9XEuc

Réactions :