mercredi 24 décembre 2014

Accès aux services de télécommunications : Thiandène dotée de stations solaires pour recharger les téléphones portables



Les populations des localités non électrifiées de la commune de Ndiaganiao (département de Mbour) vont désormais recharger leurs téléphones portables sans difficulté. Avec le lancement hier, à Thiandène, du programme d'installation des stations solaires initié par le Fonds de développement du service universel des télécommunications (Fdsut), plus de 40 villages profiteront de la généralisation de l'accès aux services de télécommunications.


Le village de Thiandène a marqué le processus d'installation des stations énergétiques initié par le Fdsut et qui va progressivement être généralisé sur l'étendue du territoire. Ce programme entre dans la généralisation de l'accès aux services de télécommunications dans toutes les localités rurales. La cérémonie de lancement s'est déroulée en présence de Me Oumar Youm, ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l'Aménagement du territoire, d'Ali Cotto Ndiaye, président du Fdsut, d'Abdou Karim Sall, directeur général de l'Artp et administrateur du Fdsut, du maire de la localité et des autorités administratives, politiques et coutumières.


Le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l'Aménagement du territoire, Omar Youm, a salué cette initiative et a rappelé l'importance accordée par le président de la République, Macky Sall, à l'accès aux services des télécommunications dans de la mise en œuvre du Pse et de l'Acte III de la décentralisation. Selon M. Youm, « cet ambitieux programme s'inscrit parfaitement dans la généralisation de l'accès aux services de télécommunication pour améliorer les capacités productrices des populations, améliorer la qualité de vie en parfaite cohérence avec l'acte III de la décentralisation ».


Plus de 600 stations prévues d'ici à 2017


Le maire de Ndiaganiao a magnifié le choix de sa ville pour le lancement de ce programme qui soulage les populations qui parcouraient des kilomètres pour venir, tous les mardis, jour de marché hebdomadaire, recharger leurs téléphones portables. Selon Gana Gningue, Ndiaganiao compte 38 villages, mais un seul est raccordé au réseau de la Senelec. Pour M. Gning, la solution définitive reste l'électrification rurale intégrale après la communalisation. Pour le directeur général de l'Artp et administrateur du Fdsut, les Tic ont fini de démontrer qu'elles constituent un puissant moteur de croissance économique et de développement. Selon Abdou Karim Sall, elles représentent un facteur d'intégration et de cohésion sociale. « C'est dans cette perspective, et partant des objectifs visés par le Pse qui milite pour une large diffusion des Tic afin d'améliorer la productivité dans tous les secteurs de l'économie nationale, que le Fdsut a retenu, dans son programme d'activités, d'installer d'ici à 2017, plus de 600 stations solaires ou de rechargement de téléphones portables dans les localités rurales desservies par les réseaux de téléphonie mobile et non électrifiées », a dit M. Sall.


Pour la phase pilote de cette année, a-t-il précisé, 30 villages sont concernés par ce programme pour un montant de 30 millions de FCfa. De 2015 à 2017, il est prévu 200 villages à raison de 170 millions de FCfa, par an, soit 545 millions de FCfa. Par ailleurs, M. Sall a fait savoir que dans chacune des localités rurales retenues, il sera installé un système solaire permettant de recharger simultanément 20 téléphones portables.


Plus de 1.500 emplois pour les jeunes


Selon le directeur général de l'Artp, le programme d'installation des stations solaires initié par le Fonds de développement du service universel des télécommunications (Fdsut) générera plus de 1.500 emplois pour les jeunes des localités bénéficiaires. « L'exploitation de ces stations sera confiée à des jeunes qui seront choisis par les autorités administratives. Les revenus qui seront générés par l'exploitation seront partagés entre les gestionnaires et l'association villageoise », a-t-il précisé, en soulignant que les modalités seront fixées librement par la communauté. Les jeunes choisis seront outillés à travers une formation sur l'entretien, la maintenance et l'exploitation des équipements solaires.


De son côté, le président du Fdsut a relevé qu'avec ce programme, la contrainte qui accentuait l'enclavement du village de Thiandène et ses environs sera levée. « Les populations du monde rural sont des citoyens à part entière et doivent bénéficier des opportunités au même titre que les Sénégalais vivant dans les centres urbains », a indiqué Ali Cotto Ndiaye. Pour cette phase test, près de 40 villages vont bénéficier du dispositif en attendant la généralisation sur l'ensemble du territoire national.


Samba Oumar Fall


(Source : Le Soleil, 23 décembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1B5ESJr

Réactions :