mardi 18 novembre 2014

Wole Soyinka s'inquiète du danger de la révolution Internet sur le livre, gardien du savoir



Lors de la 3eme édition de la conférence annuelle Zik de l'Université Nnamdi Azikiwe, tenue la semaine dernière à Awka, la capitale de l'Etat fédéral d'Anambra, l'écrivain Nigérian et prix Nobel de littérature, le professeur Wole Soyinka (photo), a attiré l'attention des autorités publiques, des enseignants et des élèves, sur les dangers de la révolution Internet sur le savoir. Pour lui, une forte dépendance des activités académiques par rapport à Internet pourrait conduire à la fin du livre comme instrument de développement de l'esprit et de renforcement de potentiel.


À cause d'Internet, Wole Soyinka estime qu'il y a une baisse considérable de la lecture et de l'écriture chez les jeunes. Ce qui empêche le développement de leurs potentiels innés. Les esprits s'en trouvent appauvris à cause de cette course à l'adoption du numérique. Les gadgets de communication tels que les ordinateurs et les iPad vont mettre un terme à la culture de l'écriture du livre et de sa lecture. Cette révolution Internet risque de détruire le royaume de l'imagination chez les jeunes.


Pour ne pas arriver à une telle extrémité, le prix Nobel de la paix encourage les autorités et les jeunes à trouver un moyen pour faire cohabiter le livre et Internet.


(Source : Agence Ecofin, 17 novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1u4XbZD

Réactions :