jeudi 6 novembre 2014

Tentative de négociation avortée avec le Dg de l'Artp par l'homme d'affaires Cheikh Amar : Abdou Karim Sall campe sur sa position



Pas plus tard qu'hier nous relations les deux fameux immeubles appartenant à l'Artp que réclame l'actuel Dg de la dite entreprise à l'homme d'affaires Cheikh Amar, patron de l'entreprise de construction dénommé TRE.


L'affaire, qui a suscité toutes sortes de commentaires, a connu hier un rebondissement et non des moindres. Figurez-vous que l'entrepreneur en question "s'est rendu hier peu après 18 heures à l'immeuble en location par l'Artp qui abrite encore ses bureaux" nous apprend-on.


De nos formels informateurs, nous sommes en mesure de révéler "que la tentative de négociation de l'homme d'affaires est tombé à l'eau. Car, après avoir écouté Cheikh Amar, le Dg de l'Artp s'est montré intransigeant sur la question", pour paraphraser nos sources.


En un mot, le Dg de l'Artp ne réclame ni plus ni moins que la livraison de ses deux immeubles payés rubis sur ongle par l'ancien administrateur (N'dongo Diaw) de la boîte pour la bagatelle de 8.200.000.000 CFA.


D'ailleurs, cette affaire avait valu au même N'dongo Diaw, entre autres griefs de séjourner en détention préventive a la Mac de Rebeuss. Pour autant, l'homme d'affaires ne livra point les deux fameux immeubles. Depuis lors, trois Dg sont passés à la direction de l'Artp, en l'occurrence Thierno Alassane Sall, Abou Lo et enfin le "téméraire" Abdou Karim Sall.


Affaire à suivre...


(Source : Dakar Actu, 6 novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1tCUthq

Réactions :