lundi 24 novembre 2014

Quatre règles d'or pour se lancer dans le e-commerce



Au Sénégal, alors que le taux de pénétration d'internet dépasse les 49 %, lancer son commerce en ligne est devenu une opportunité génératrice de revenus tant pour les entreprises que pour les particuliers. Si vous souhaitez vous lancer dans la vente en ligne, voici quatre règles d'or à observer et qui vous aideront à faire vos premiers pas ou d'e-entrepreneur.


Optez pour la bonne solution Pour promouvoir et vendre vos produits sur internet, 3 options s'offrent à vous. Demander les services d'une agence web pour la création de votre plateforme, utiliser un CMS (Custom Management System) orienté vente en ligne si vous avez des connaissances en programmation ou passer par une place de marché comme Kaymu.sn dont les différents aspects de la vente en ligne sont déjà mis en place. L'une ou l'autre solution vous demandera sans doute des frais plus ou moins élevés en fonction de vos besoins, alors si vous n'avez pas encore les moyens de les supporter, débutez plutôt avec les services d'une marketplace.


Soignez votre offre A l'image du marchand qui dépoussière la devanture de sa boutique et lustre sa vitrine derrière laquelle ses meilleurs produits sont exposés, faites-en de même avec votre boutique en ligne. Le choix des produits, le visuel et la description complète des articles sont des aspects à ne surtout pas négliger. Les internautes pourront mieux apprécier votre article sur fond blanc que sur arrière-plan de votre chambre ou de votre pelouse de jardin (sauf, bien sûr, si vous vendez des tondeuses à gazon).


Vendez-vous, soyez l'ambassadeur de votre marque Une fois votre solution choisie, engager des frais de publicité vous sera sans doute utile à un certain niveau de développement. Par conséquent, pour débuter, optez pour une méthode vielle comme le monde et qui est tout aussi virale qu'efficace : le bouche à oreille ! Parlez de votre business à votre famille et vos amis. Partagez le lien de votre boutique virtuelle sur vos réseaux sociaux, les groupes et forums auxquelles vous êtes abonnés et même sur votre message d'humeur Skype. Vous vous réjouirez à la vue de vos premières commandes.


Soyez proactif et fidélisez votre clientèle Si vous pensez avoir du retard sur vos délais de livraison ou rencontrez d'autres problèmes, allez aux devants en prenant l'initiative d'informer votre clientèle. Vous réduirez ainsi la réception de mails ou d'appels fâcheux. Et pour finir, faites tout pour offrir une expérience utilisateur unique afin de les fidéliser. Trouvez la petite attention qui mettra un peu de chaleur dans vos relations virtuelles : cela peut être un appel de remerciement, un cadeau en fonction de la période des fêtes, etc…


(Source : Kaymu, 24 novembre 2014)




A propos de Kaymu Kaymu est la Marketplace en ligne N°1 d'Afrique, et la plus sûre du marché. Elle met en relation acheteurs et vendeurs pour leur faire profiter des meilleures affaires du pays. Son étendue gamme de produits inclut des appareils électroniques, des livres, des articles de mode, des gadgets et même des voitures. Grâce à un système de prix fixes, Kaymu garantit toujours les tarifs les plus bas du marché.


A propos d'Africa Internet Group


Africa Internet Group introduit et accélère la digitalisation en Afrique. Elle s'engage à gérer des entreprises à succès et des sociétés internet dynamiques qui stimulent l'évolution de la culture online africaine. AIG est le groupe mère de neuf entreprises à très forte croissance, présente dans plus de 20 pays en Afrique et employant plus de 3000 salariés. AIG prête une attention toute particulière à l'entreprenariat et rassemble tous les éléments clés pour créer de grandes entreprises : équipe, concept, technologie et capital. Son réseau inclut JUMIA, Kaymu, Hellofood, Lamudi, Carmudi, Zando, Jovago, Lendico et Easy Taxi.


Contact

Hilda Latzoo — Responsable Communication et Relations Publiques

Téléphone : 76 644 31 53

E-mail : hilda.latzoo@kaymu.com







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1uSgniX

Réactions :