jeudi 6 novembre 2014

Protection des données personnelles : la CDP accréditée à la Conférence Internationale des Commissaires chargés de la Protection des Données et de la Vie privée



Le comité exécutif de la Conférence Internationale des Commissaires chargés de la Protection des Données et de la Vie privée a accrédité la Commission de Protection des Données Personnelles (CDP) du Sénégal.


Cette reconnaissance internationale de l'autorité de protection de notre pays a eu lieu lors de la 36e Conférence internationale des commissaires à la protection des données et de la vie privée qui s'est tenue du 13 au 16 octobre 2014 à l'Ile Maurice. Cette conférence internationale qui se tient annuellement depuis 1978, est la plus importante réunion internationale consacrée à la protection des données et à la vie privée. Elle rassemble les Commissions en charge de la protection des données personnelles, ainsi que les experts, la société civile et les représentants du monde académique. L'objectif de la Conférence est de favoriser les échanges entre les différents acteurs de la protection de la vie privée et de renforcer la coopération grâce à l'élaboration de règles communes sur la protection des informations nominatives.


Le Sénégal à travers sa Commission et d'autres pays comme l'Allemagne, le Ghana ont également reçu leur accréditation en tant que membre. Le Japon, le Singapour, les Bermudes, le Mexique et les Etats Unis à travers un organisme indépendant ont reçu quant à eux un statut d'observateur.


Le Comité exécutif est convaincu que la Commission de protection des Données Personnelles (CDP) réunit les conditions requises pour obtenir l'accréditation. Surtout qu'elle est une entité publique créée par un instrument juridique approprié basé sur les traditions juridiques du pays et les organisations internationales auxquelles elle appartient ; veille à la mise en œuvre de la législation sur la protection des données ; fonctionne sous une législation qui est compatible avec les principaux instruments internationaux relatifs à la protection des données ou vie privée ; dispose des moyens légaux pour exercer les fonctions qui lui sont dévolues et a une autonomie et une indépendance adéquate.


(Source : Dakar Actu, 6 novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1u3YmgO

Réactions :