jeudi 13 novembre 2014

Microsoft fait son entrée sur le marché du e-Commerce en Afrique



Microsoft vient de lever le voile sur un partenariat avec la firme britannique des paiements en ligne Skrill pour le lancement d'un nouveau portail de e-commerce.


La plateforme, grâce à des partenariats avec des opérateurs de télécommunication comme MTN, ETISALAT ou Tigo, permettra aux consommateurs d'utiliser leurs portefeuilles mobiles pour acheter des contenus proposés par les plus influents acteurs de l'Internet.


Le partenariat entre les deux entreprises a été annoncé lors de la 17ème édition de la conférence annuelle AfricaCom au Cap. Le portail, qui devrait être lancé en décembre de cette année, sera accessible gratuitement et permettra à des marques comme iROKOtv ou Spinlet de vendre leurs contenus à des populations qui disposeront de portefeuilles mobiles pour effectuer des paiements en ligne.


Microsoft proposera des adresses Outlook gratuites aux utilisateurs du service grâce auxquelles elles pourront s'enregistrer sur la plateforme, ainsi que 15 Gigas de données sur son service OneDrive. Via la plateforme, Microsoft offrira également un accès gratuit et libre à du contenu éducatif allant de simples jeux pour apprendre à compter, à des cours de développement d'applications.


Vers la création d'un écosystème africain de e-Commerce par Microsoft.


L'une des idées ici est d'aider les africains à acquérir les compétences nécessaires pour créer des entreprises en ligne, pour pouvoir ensuite gagner de l'argent grâce aux paiements qu'ils recevront de Skrill.


Pour Frank McCosker de Microsoft, ce portail vise à mettre l'économie africaine en ligne et à permettre au continent de prendre part à la révolution numérique mondiale, qui conduira à son tour à l'innovation, l'inclusion, le développement des compétences et du commerce.


A terme, si Microsoft et Skrill réussissent à imposer la plateforme, chaque Smartphone en Afrique fera partie d'un gigantesque écosystème incontournable de e-commerce. Your move, Google and Facebook.


(Source : Afrique ITnews, 13 novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1BgRyBH

Réactions :