mercredi 5 novembre 2014

Le Rwanda se dirige vers une économie numérisée, sans argent liquide



Le gouvernement Rwandais a le 29 octobre 2014 fait un pas de plus vers la mise en place d'un système généralisé de paiement électronique dans le pays, en se voyant admis officiellement au sein de l'alliance Better Than Cash, une initiative internationale qui collabore avec les gouvernements, la communauté du développement et le secteur privé en vue d'inciter à l'adoption des paiements électroniques.« Nous comprenons le rôle crucial que jouent les TIC dans tous les secteurs de l'économie, y compris celui de la finance. C'est pourquoi nous nous sommes engagés à promouvoir une économie exempte d'argent liquide à travers la numérisation de nos transactions financières », a déclaré Claver Gatete (photo), le ministre rwandais des Finances et de la planification économique du Rwanda cité dans le communiqué officiel qui annonce l'avancée.


Déjà, il faut dire que le gouvernement de ce pays gère désormais ses transactions par voie électronique, notamment lors du versement des salaires. « Nous avons mis en place des politiques qui encouragent la numérisation des paiements et continuons à inciter le secteur privé, en particulier les institutions financières, à recourir aux Technologie de l'Information et de la Communication, afin de contribuer à notre inclusion financière », a ajouté monsieur Gatete.


Derrière l'objectif de numériser tous les paiements, le gouvernement du Rwanda ne cache pas son ambition de favoriser à travers un accès plus facile aux services financiers et une meilleure traçabilité des transactions, l'inclusion financière dans le pays, en la faisant progresser à plus de 80% d'ici à 2020. Une initiative qui est aussi susceptible d'offrir une meilleure visibilité sur les comportements des consommateurs rwandais et donc de fournir de meilleurs services financiers et de consommation.


(Source : Agence Ecofin, 1er novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1qoP6Pb

Réactions :