mardi 18 novembre 2014

Le Groupe Afrique Télécom lance Tam Tam, un nouveau modèle économique pour la fourniture d'accès à internet en Afrique



Ndeye Maguette Kébé A l'aube de ses 10 ans le Groupe Afrique Télécom Nyse Euronext lance Tam Tam, un nouveau modèle économique pour le développement du haut débit en Afrique, annonce un communiqué parvenu à notre rédaction.


" Nous avons créé Afrique Télécom pour permettre le développement sur le continent d'une connectivité rapide et fiable au réseau mondial. Depuis toujours nous proposons des offres adaptées aux caractéristiques du marché, sans chercher à imposer des modèles issus des pays du Nord", a indiqué Philippe Tintignac, le Président du groupe.


Il ajoute que "Cette stratégie s'est déjà concrétisée par le passé dans la commercialisation de la première offre de connexion à Internet par satellite en carte prépayée, sans engagement, que nous avons lancé il y a maintenant deux ans. Pour autant il nous a semblé comme une évidence qu'il fallait franchir une étape supplémentaire pour servir les plus de 300 millions d'africains vivant en zone rurale et totalement dépourvus de connectivité, délaissés par les opérateurs".


"Nous avons imaginé et développé TamTam, le premier système Hotspot, couplant satellite et Wi-Fi, fourni clés en main, qui permet à tout un chacun de devenir fournisseur d'accès à Internet de proximité sans aucun coût de fonctionnement autre que l'énergie locale nécessaire à son fonctionnement (60 watts)" explique-t-il dans le communiqué.


Chaque station TamTam dispose d'une capacité de 10 Mbit/s pour servir les utilisateurs, et pour laquelle le propriétaire du Hotspot ne paie absolument rien. Chaque personne qui installera son système TamTam devient un nouveau partenaire de notre réseau, il est ainsi rémunéré sur chaque connexion passant par son système.


(Source : Le Journal de l'Economie sénégalaise, 8 novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1t9d9So

Réactions :