dimanche 30 novembre 2014

La RDC va de nouveau abriter le siège de l'UAT



Le ministre des Postes, Téléphones et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (PTNTIC), Tryphon Kin Kiey Mulumba a annoncé vendredi au cours d'une conférence de presse, que Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, va de nouveau abriter le siège de l'Union Africaine des Télécommunications (UAT).


Le ministre des PTNTIC qui a animé la conférence avec le Secrétaire général de cette institution africaine des Télécommunications, Soumaila Abdoulkarim, en séjour de travail à Kinshasa du 26 au 29 novembre, à l'initiative du ministère des PTNTIC, a fait savoir que le siège de l'UAT qu'abritait jadis la RDC, a été temporairement déplacé à Nairobi au Kenya en 1997, suite aux divers conflits internes qu'a connus le pays et l'accumulation par le pays de 17 ans d'arriérés de contribution soit un montant de quatre cents quarante mille dollar américain auprès de cette institution.


Kin Kiey Mulumba a souligné, que son ministère avec le soutien du Premier Ministre,Matata Ponyo a de ce fait apuré d'un trait la moitié de ces arriérés, soit USD 222.000,00 avant d'ajouter sur la même lancée, que le Premier Ministre a déjà autorisé le paiement du solde. Ce qui a-t-il dit justifie la présence du s.g de l'UAT et la série de démarches amorcées pour le rapatriement du siège de l'UAT en RDC.


La réunion des plénipotentiaires de l'UAT qui s'est tenue en juillet dernier à Harare au Zimbabwe, a fait savoir le ministre ; avait rappelé à la République Démocratique du Congo que la période de 8 ans pour abriter le siège de l'Union de manière temporaire dans un pays autre que le siège légal tel que stipulé dans la constitution et la convention était largement écoulée, soulignant que néanmoins, un dernier moratoire allant jusqu'au 31 juillet 2015 a été accordé à la RDC ; pour confirmer sa volonté et disponibilité d'accueillir à nouveau le siège de l'UAT sur son sol.


Ce positionnement dans l'espace des Télécommunications et des TIC, a poursuivi Kin Kiey Mulumba, est crucial pour la RDC qui a l'ambition de devenir le hub de l'Afrique d'autant plus que grâce à sa position géostratégique, le Congo veut également servir de téléport du continent et développe à cette fin son infrastructure à haut débit avec 11 points d'interconnexions avec les pays voisins.


Le Ministre des PTNTIC s'est enfin, félicité de l'initiative du rapatriement du siège de l'UAT, qui est une avancée significative pour le Congo qui redeviendra ainsi la plaque tournante du continent pour le développement des Télécommunications, avant de souligner que ce leadership ne pourra s'affirmer qu'avec l'accompagnement d'une politique volontaire du Gouvernement.


Le Secrétaire général de L'UAT Soumaila Abdoulkarim, a pour sa part indiqué que sa visite à Kinshasa, vise à entamer les discussions avec les autorités congolaises sur les modalités de rapatriement du siège de l'Union en RDC qui a su restaurer sa crédibilité, saluer la volonté politique des autorités RD congolais pour le règlement de la dette ainsi que les efforts du ministre des PTNTIC à ce sujet.


Ce préalable ayant été réglé, a déclaré le SG de l'UAT, il reste à la RDC de ratifier la contribution et la convention de l'Union dont elle est signataire, de régler les conditions sécuritaires pour les fonctionnaires statutaires et enfin de pourvoir un bâtiment pour le siège à Kinshasa.


Ce règlement de la dette de l'UAT intervient quelque temps après que Le Gouvernement ait apuré une trentaine d'années d'arriérés auprès de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), ce qui a permis au Congo de recouvrer son droit de vote et de participer désormais plus activement aux activités de l'Union internationale


(Source : Média Congo, 30 novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/La-RDC-va-de-nouveau-abriter-le.html

Réactions :