vendredi 28 novembre 2014

L'ARTP Dans Une Mauvaise Passe : Abdou Karim Sall Accusé De Gestion Périlleuse



L'Agence de régulation des postes et télécommunications (ARTP) est dans une mauvaise passe. Abdou Karim Sall, directeur général, est accusé par le personnel, de gestion gabégique. Abou Abel Thiam, président du Collège des délégués n'a pas hésité à lui adresser une lettre aux allures d'un rappel à l'ordre.


Abdou Karim Sall s'est mis à dos les délégués du personnel, le président du collège des délégués et son ministre de tutelle, à cause de son mode de gestion qui ne correspond pas aux règles de l'agence. A la suite de deux rencontres, les délégués du personnel ont décidé de tenir une assemblée après avoir dénoncé auprès du Collège des délégués la « situation périlleuse » qui prévaut à l'ARTP, par la faute d'Abdou Karim Sall.


Les membres du personnel lui reprochent entre autres d'avoir octroyé des subventions à coup de millions de francs CFA à des structures éloignées du secteur des télécommunications. Ainsi, la RTS, l'APS et surtout la 2STV ont bénéficié des largesses du boss de l'ARTP. Une situation qui a fini par griser ses relations avec le président du collège des délégués Abou Abel Thiam, qui lui a adressé une correspondance pour le rappeler à l'ordre, notamment lorsqu'il a voulu procéder à des recrutements abusifs.


(Source : AJOnews, 28 novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/123L49D

Réactions :