mercredi 26 novembre 2014

Ça râle à l'Artp : le recrutement de la clientèle politique risque de mettre le feu aux poudres



Le directeur général de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), le successeur d'Abou Lô, est en train de se mettre à dos les travailleurs, en particulier les anciens de la boîte. Ayant recruté à tour de bras dans sa clientèle politique, ce responsable Apr s'est appuyé sur la convention-maison très avantageuse de l'Artp, pour offrir un tremplin à ses protégés indique « le Populaire ».


Ceux-là, en tout cas certains d'entre eux, à peine entrés dans la maison, se seraient retrouvés dans des positions de responsabilité, avec les avantages pécuniaires qui vont avec. Certains disent que c'est au détriment des anciens de la maison qui eux, peinent à obtenir des avancements auxquels ils ont pleinement droit.


Il semblerait d'ailleurs que les frustrés ont fait montre de bonnes dispositions d'esprit et engagé des discussions par l'intermédiaire de leurs représentants syndicaux. Seulement, le Dg lui, semble camper sur des positions un peu rigides qui risquent de mettre le feu aux poudres dans une boîte relativement calme. Et pour cause ! On n'est pas vraiment mal loti, quand on travaille à l'Artp, et du sommet à la base.


Or monsieur le nouveau Dg, semble-t-il sans toucher aux avantages des gros poissons, veut rogner sur le revenu des cadres moyens et autres menu fretins. Seulement parmi ceux-là, il y a des piranhas qui commencent à s'énerver. Ils ont commencé à réagir et promettent d'aller vers les autorités politiques, puis dans la rue s'il le faut, pour ne pas se laisser ferrer...


(Source : Senxibar, 26 novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/15yWnIk

Réactions :