samedi 29 novembre 2014

Batik n° 183 Octobre 2014



Bulletin sur l'actualité des technologies de l'information et de la communication




Sommaire


Éditorial



Actualités



Politique



Infrastructures et services



Projets



Rendez-vous



Editorial



Trafic sur les appels entrants : De l'artisanat à l'industrie



Fait peu banal qui mérite d'être signalé, à la fin du mois d'octobre 2014, le Bureau des relations publiques de la Police nationale s'est fendu d'un communiqué faisant état du démantèlement d'une bande de malfaiteurs qui se livrait à un trafic sur les appels téléphoniques entrants au Sénégal. Certes, le fait n'est pas nouveau et depuis de nombreuses années déjà, des délinquants 2.0, Sénégalais et/ou étrangers, se livrent à cette activité qui fait perdre des milliards de FCFA aux opérateurs de télécommunications et à l'État et qui contribue à dégrader la qualité des communications téléphoniques internationales qui sont détournées sur les routes grises construites par les trafiquants pour leurs besoins. Depuis le début de l'année 2014, ce ne sont pas moins d'une trentaine de réseaux qui ont a été démantelés, avec l'étroite collaboration technique des opérateurs, par les forces de police et de gendarmerie, principalement à Dakar mais également dans les régions, notamment à Mbour. Pour certains, la recrudescence de ce type de fraude est une conséquence directe de la décision prise, en 2011, par le régime d'Abdoulaye Wade de confier le contrôle des appels téléphoniques entrants à la société Global Voice avec pour résultat, pendant un certain temps, la perte de la mainmise sur la sécurité par les opérateurs de télécommunications. Après le départ de départ de Global Voice, des failles de sécurité ont été constatées dans lesquelles se sont engouffrés les fraudeurs qui recourent à des moyens technologies sophistiqués pour atteindre leur but. La plupart du temps, ils s'appuient sur des Simbox, boîtiers électroniques pouvant contenir plusieurs dizaines de cartes Sim de différents opérateurs et gérer jusqu'à un million de minutes de communication par mois. Ce boîtier fonctionne avec un équipement complet de télécommunication comprenant notamment un routeur et une antenne relais (BTS). Les Sim box sont soit branchées illégalement sur les réseaux des opérateurs ou interceptent les appels véhiculés par les transporteurs de signaux avec lesquels les opérateurs de télécommunications ont signé des contrats. Dans un second temps, elles transforment les données en local et les envoie dans le Sim box qui, à travers ses différentes cartes Sim, les dispatche automatiquement vers les réseaux téléphoniques existant dans le pays. Lorsque l'appel aboutit chez le destinataire, le numéro de l'appelant qui s'affiche correspond à un appel local alors qu'il provient en réalité d'un pays étranger. Au Sénégal, ce type de fraude a pris une ampleur préoccupante et le secteur du trafic sur les appels téléphoniques entrant réunit en son sein aussi bien des « artisans » que des « industriels ». Dans la première catégorie, les forces de sécurité ont mis fin aux activités de plusieurs bandes de fraudeurs dont les activités commises, à l'encontre des opérateurs de télécommunications, avaient entraîné un préjudice se chiffrant en dizaine de millions de FCFA. Par contre, dans le seconde catégorie, les préjudices que subissent les opérateurs de télécommunications installés au Sénégal se calculent très souvent en milliards de FCFA ! Ainsi, en avril 2014, la gendarmerie a réussi à mettre fin aux activités d'un certain Akim qui travaillait avec une centaine de cartes Sim et qui aurait détourné quelques vingt milliards de FCFA sur le dos des trois opérateurs de télécommunications que sont la Sonatel, Tigo et Expresso. L'ampleur de la fraude était telle que certains journalistes ont vu en lui le « quatrième opérateur » du pays tandis que d'autres le baptisaient Akim Tel en référence à Akim Télécommunications ! La principale incitation à la fraude pour ceux qui se livrent à cette activité est la grande différence existant entre le coût d'une communication locale avec celui d'une communication internationale, alors qu'en Europe par exemple, les coûts sont pratiquement identiques quelle que soit la nature de l'appel rendant la fraude sans intérêt. Les moyens technologiques utilisés par les fraudeurs sont à la hauteur de l'enjeu et les opérateurs de télécommunications, lorsqu'ils détectent une anomalie sur leurs réseaux, sont obligés de fournir un appui technique aux forces de sécurité pour les aider à localiser les endroits à partir desquels ils opèrent. Il faut espérer que le Centre national de cybersécurité, dont la création auprès de l'Agence de l'Informatique de l'État (ADIE), a été annoncé, en mars 2014, par Abdoulaye Daouda Diallo, Ministre de l'Intérieur, permettra de lutter efficacement contre ce fléau qui lèse les opérateurs, l'État et les consommateurs.



Alex Corenthin

Secrétaire aux relations internationales



Actualités



Démantèlement d'une bande de fraudeurs sur les appels téléphoniques entrants au Sénégal



Le 31 octobre 2014, le Bureau des relations publiques de la Police nationale a publié un communiqué rendant compte du démantèlement d'une bande, opérant dans différents quartiers de Dakar (Liberté 6, Maristes, Cité ISRA, Hann Marinas et Cité Soleil), qui se livrait à un trafic sur les appels téléphoniques entrants au Sénégal. Dans ce cadre, quatre personnes ont été interpellées et présentées devant la justice et un important lot de matériel saisi comprenant 12 appareils Simbox, 16 cartons de Simbox vides, 142 cartes SIM (119 SIM Orange et 23 SIM Expresso), 5 disques durs externes, 2 ordinateurs portables, 2 ordinateurs de bureau, 3 ordinateurs SLIM, 3 imprimantes, 1 scanner, 1 téléphone portable, 12 modems, 24 clés internet craquées permettant de se connecter à tout réseau, 4 port hub USB, 6 onduleurs, 68 CD, 9 switchs, 51 cachets et 1 chalumeau, un nombre importants d'insignes d'uniformes, 13 casquettes, 13 types de galons d'officiers et d'emblèmes de forces de sécurité ainsi que du ruban servant à confectionner des galons de différentes armées nationales.


La CDP a reçu les sociétés de transfert d'argent



Le 30 octobre 2014, la Commission de protection des données personnelles (CDP) a convié les sociétés de transfert d'argent à une séance de sensibilisation sur la législation sur les données personnelles. Plus d'une dizaine d'opérateurs de transfert d'argent présents sur le marché national et international ont répondu présents à cette invitation. A l'issue de cette rencontre, les sociétés de transfert d'argent dans le cadre d'un plan d'actions se sont engagées à procéder dans les délais les meilleurs à la déclaration de leurs fichiers, bases de données et systèmes informatisés.



CDP : http://www.cdp.sn/


L'ANSD lance une enquête auprès des ménages en recourant à la téléphonie mobile



Durant la seconde quinzaine du mois d'octobre 2014, l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), a réalisé sa première enquête auprès des ménages en recourant à la téléphonie mobile pour la collecte de données. L'enquête, reposant sur une nouvelle approche développée par la Banque mondiale en Afrique, consiste à dérouler une enquête de base selon la méthode classique, puis à mettre en place un centre d'appel qui est utilisé pour la collecte de données par téléphone mobile selon une fréquence mensuelle sur des thématiques socio-économiques changeantes. Dans ce cadre, des téléphones et frais de communication ont été mis à la disposition des ménages sélectionnés pour une période de 24 mois. Cette approche permet de générer des données représentatives de bonne qualité, d'une manière souple, rapide et peu coûteuse. Bien exécutée, elle est en mesure de répondre aux besoins urgents des décideurs politiques en données et de fournir, par exemple, une rétroaction régulière sur les programmes de grande envergure.



ANSD : http://www.ansd.sn/


La société sénégalaise Numherit se positionne sur le marché de la monétique



Dans le cadre du développement de sa plateforme monétique Jula, la société sénégalaise Numherit a signé avec le Groupe La Poste, un partenariat pour la mise en place d'une plateforme de services financiers hybrides (mobile, cartes à gratter et cartes bancaires prépayées). Numherit a également signé un partenariat, avec la banque United Bank for Africa (UBA), pour l'exploitation de cartes bancaires Visa prépayées commercialisées sous le label Africards.



Numherit : http://www.numherit.com/


La zone Afrique et Moyen-Orient unique pôle de croissance pour Orange



Le 23 octobre 2014, le groupe Orange a publié une mise à jour de ses performances opérationnelles pour le compte du troisième trimestre s'achevant à la fin du mois de septembre 2014 dans lequel il ressort que son chiffre d'affaires en Afrique et au Moyen Orient a progressé de 6,4%, contre 7,6% durant le premier semestre de l'année. La zone a connu la plus forte progression de la base clientèle, concentrant 9,7 sur les 10,7 millions de nouveaux abonnés conquis par le groupe durant la période de référence.



Groupe Orange : http://www.orange.com/


Signature d'une convention entre la SONATEL et le MESR pour la fourniture de clés Internet



Le 24 octobre 2014, le Professeur Mary Teuw Niane, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR), a signé un protocole d'accord avec la SONATEL pour l'introduction de l'option connectivité dans le programme « un étudiant, un ordinateur ». Dans ce cadre, les étudiants pourront bénéficier d'un forfait de 3 Go avec soit une clé Internet de 7 Mo, offerte, soit une clé Internet de 21 Mo, vendue à un tarif préférentiel de 10 000 francs CFA. A cette occasion, le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a indiqué que les universités publiques sénégalaises, dans le cadre d'un autre contrat signé avec la SONATEL, seront bientôt interconnectés via deux liaisons d'un débit de 155 Mbps et disposeront ainsi d'une bande passante de 310 Mbps.



MESR : http://www.mesr.gouv.sn/


Le FDSUT apporte sa contribution dans la lutte contre le virus Ebola



Le 20 octobre 2014, le Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT) a offert cinquante téléphones portables au ministère de la santé et de l'action sociale (MSAS) afin de contribuer à une meilleure communication dans la lutte contre la maladie à virus hémorragique Ebola.


La CDP a constaté nombre de manquements dans son dernier avis trimestriel



Dans son dernier avis trimestriel n°3 daté d'août 2014, décrivant la situation de la protection des données personnelles au Sénégal, la Commission de protection des données personnelles (CDP) a constaté un certain nombre de manquements à la législation sur les données personnelles. C'est ainsi qu'a été noté l'absence de consentement des personnes sollicitées dans le cadre des activités de prospection directe (commerciale ou sociale), le non-respect des droits des personnes consacrés par la loi (droit à l'information préalable, d'accès, d'opposition et de rectification), le caractère disproportionné des données collectées par rapport aux finalités de certains traitements et la durée excessive de conservation desdites données. Au plan technique, la CDP a constaté aussi que l'installation et la maintenance des plateformes assurées par des prestataires de service externes à l'entreprise ou à l'administration et se trouvant le plus souvent à l'étranger constituent un défi supplémentaire pour le contrôle des aspects techniques des déclarations. Par ailleurs, la CDP a noté des manquements ayant trait au recours à un hébergeur sans vérification du lieu exact de stockage des données et des garanties de sécurité. La CDP a aussi relevé la banalisation de la collecte et du traitement des données médicales par des non professionnels de santé qui, par conséquent ne sont pas soumis au secret médical. Enfin, la CDP a constaté la pratique, de plus en plus fréquente, consistant à publier dans la presse la photo d'un ancien employé pour décliner toute responsabilité en cas d'agissement de ce dernier, pratique qui viole la loi sur les données personnelles, notamment le principe du consentement de la personne concernée avant la publication d'une donnée personnelle la concernant.



CDP : http://www.cdp.sn/


Une jeune sénégalaise finaliste du concours d'histoires organisé par Google Busines Group



Le 9 octobre 2014, dans le cadre du concours d'histoires, organisé par Google Busines Group (GBG) pour promouvoir de jeunes entrepreneurs culturelles et créatrices, neuf (9) finalistes ont été présélectionnés, dont notre jeune compatriote Mariama Touré, porteuse du projet « The Dance Hall », premier centre de danses urbaines à Dakar (Sénégal). Si vous souhaitez voter pour cette initiative sénégalaise, il faut (1) ouvrir le lien de présentation du projet sur YouTube (http://ift.tt/1yuaitS..., (2) likez la vidéo en bas de l'écran à coté du nombre de vues et (3) encouragez vos mais à voter ! Les votes seront clôturés le 1er décembre 2014.



The Dance Hall : http://ift.tt/1yuaitS...


Proclamation des résultats du concours d'idées de projets géomatiques



Après délibération du jury du concours d'idées de projets géomatiques initiée par le Projet d'appui canadien (PAC) et ESRI Sénégal, le premier prix a été remporté par le projet « Suivi cartographique de l'état des routes : application sur l'entretien routier dans la ville de Dakar ». La deuxième place a été attribuée au projet « Système d'information géographique pour le suivi des forêts classées au Sénégal : projet pilote sur la forêt classée de Mbao » et la troisième place au projet intitulé « La mise en place d'un géo portail sanitaire : cas de la ville de Dakar ». La cérémonie de remise des prix s'est déroulée en présence de Mamadou Djigo, Directeur général de l'Agence nationale de l'aménagement du territoire (ANAT), Sada Wane, Directeur général adjoint de l'Agence de l'informatique de l'État (ADIE), Mamadou Gaye, Directeur technique du Centre de suivi écologique (CSE), Ibrahima Almamy Wade, Directeur d'ESRI Sénégal, de représentants du ministère des Postes et des Télécommunications, du PAC et d'autres partenaires. Le premier prix a obtenu une récompense consistant en 3 millions de FCFA, quatre ordinateurs, une incubation pour la mise en œuvre de l'application durant six mois et des logiciels Arc GIS. Le second prix a reçu 500 000 FCFA et des logiciels Arc GIS fournis par ESRI Sénégal et le troisième groupe s'est vu remettre des lots de consolation et des logiciels Arc GIS.


Nicolas Blixell nommé Directeur du bureau d'Ericsson au Sénégal



Ericsson, installé au Sénégal depuis 2006, a annoncé dans un communiqué, la nomination, à compter du 1er octobre 2014, de Nicolas Blixell au poste de Directeur du Bureau d'Ericsson au Sénégal. M. Blixell, qui succède à Adam Hashem, travaillera sous l'autorité de Fredrik Jejdling, le Président-directeur général d'Ericsson pour l'Afrique subsaharienne tout en conservant son poste de Vice-président et Directeur des comptes panafricains.



Ericsson : http://www.ericsson.com/

Politique



Le 52ème meeting d'ICANN, prévu au Maroc en février 2015, reporté à une date ultérieure



L'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) a décidé de reporter à une date ultérieure son 52ème meeting qui devait se tenir du 8 au12 février 2015 à Marrakech (Maroc). Cette décision a été prise suite aux craintes exprimées par les autorités marocaines de devoir accueillir des délégations provenant de divers pays africains dans le contexte de l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola. La rencontre devait regrouper près de 3000 participants, en provenance du monde entier, pour discuter de plusieurs sujets d'importance tel la mise en place des noms de domaines générique de haut niveau, dotAfrica, etc.



ICANN : http://www.icann.org/


La CDP a lancé une consultation sur la problématique de la souveraineté numérique



La Commission de protection des données personnelles (CDP) a lancé une consultation publique afin de requérir les avis, les suggestions et les contributions des acteurs de la société sénégalaise de l'information sur la question de la souveraineté numérique et de la protection des données personnelles au Sénégal. Les objectifs de cette consultation visent à :

- 1. recueillir les points de vue des acteurs et des non professionnels sur l'impérieuse nécessité de conserver les données des sénégalais au Sénégal ;

- 2. rechercher des solutions opérationnelles pour accompagner le développement de l'économie numérique de notre pays tout en garantissant le respect de la vie privée de chacun conformément à la loi sur les données à caractère personnel ;

- 3. clarifier le cadre juridique et opérationnel sur le stockage des données à l'étranger et sur le territoire national ;

- 4. esquisser des lignes directrices et des actions concrètes à mener.


La consultation est ouverte sur le site de la CDP du 21 octobre 2014 au 21 novembre 2014.



CDP : http://www.cdp.sn/


Infrastructures et services



Lancement officiel de la chaîne « A+ » appartenant au groupe Canal+ Afrique



Le 22 octobre 2014, le groupe Canal+ Afrique a procédé à Dakar (Sénégal), au lancement officiel de la chaîne « A+ ». Cette nouvelle chaîne télévision qui sera diffusée sur les canaux ouest et centre du bouquet de Canal+ Afrique proposera des séries inédites francophones, anglophones, lusophones avec pour objectif de refléter le miroir de l'Afrique d'aujourd'hui, loin des clichées de guerres, de famine ou de maladies. Son Directeur général, Damiano Malchiodi, a indiqué que les programmes de la nouvelle chaîne compteraient 70% de séries cultes ou inédites mais également des films africains et des programmes interactifs.



A+ : http://www.canalplus-afrique.com/Aplus


La SONATEL lance son produit Cloud Pro d'Orange



Le 9 octobre 2014, la Société nationale des télécommunications (SONATEL) a présenté à la presse son nouveau produit dénommé Cloud Pro d'Orange qui ambitionne d'aider les petites et moyennes entreprises (PME) à faciliter notamment la mobilité de leur personnel sur le lieu de travail. Le Cloud Pro d'Orange propose plusieurs solutions à ceux qui veulent disposer d'un nom de domaine et de boîtes électroniques au nom de leur entreprise ou d'un « Website Express ». Des solutions sont également proposées à ceux qui désirent créer et gérer leur site Internet en toute autonomie et d'autres applications permettent de traiter la gestion commerciale ou comptable, la gestion des stocks, la gestion immobilière ou encore de mener des campagnes de fidélisation de la clientèle. Cloud Pro d'Orange est le fruit d'un partenariat entre Orange et la société sénégalaise Numherit, qui est active dans le développement des applications technologiques.



Orange : http://www.orange.sn/

Numherit : http://www.numherit.com/

Site Cloud Pro d'Orange : https://cloudpro.orange.sn/


Tigo lance Tigo-Matic



Le 9 octobre 2014, l'opérateur de téléphonie mobile Tigo a procédé au lancement de son tout nouveau produit nommé, Tigo-Matic. Il consiste en un guichet automatique permettant l'envoi et le retrait d'argent et permet en outre de recharger du crédit ou encore de procéder à la récupération d'un numéro Tigo. Ce premier guichet automatique est installé au siège de Tigo devant ses locaux situés dans le quartier des Almadies. Les premiers guichets Tigo-Matic seront déployés dans le centre-ville de Dakar, au centre commercial Sea Plazza ainsi que dans certains quartiers résidentiels de la capitale sénégalaise. Son déploiement vers la banlieue de la capitale et vers les régions se fera dans les mois à venir.



Tigo : http://www.tigo.sn/


Lancement du service Mobibank par la SONATEL et la BICIS



Depuis le 1er octobre 2014, grâce au service Mobibank, proposé par la SONATEL et la Banque Internationale pour le Commerce et l'Industrie du Sénégal (BICIS), les clients de cette banque peuvent réaliser des opérations bancaires en temps réel et sans se déplacer dans une agence, simplement à partir de leur compte Orange Money. Depuis leur téléphone mobile, ils pourront alimenter directement leur compte Orange Money grâce à leur compte bancaire, ou inversement. De même, les clients de la BICIS pourront épargner en transférant de l'argent disponible sur leur compte Orange Money vers le compte épargne de leur banque en temps réel.



SONATEL : http://www.sonatel.com/

BICIS : http://www.bicis.sn/

Projets



La CDP envisage de réglementer la vidéosurveillance



Le 20 octobre 2014, à l'occasion d'un déjeuner de presse organisé au profit du réseau des journalistes spécialistes en technologies de l'information et de la communication (TIC), Mouhamadou Lô, Président de la Commission pour la protection des données personnelles (CDP), a indiqué que l'institution qu'il dirige comptait réglementer l'utilisation des caméra de vidéosurveillance. Dans un premier temps, la CDP projette d'inciter les structures telles que le Ministère de l'Intérieur et à la Mairie de Dakar à déclarer les dispositifs de vidéosurveillance qu'ils ont mis en place et à en informer les citoyens comme le prévoit la loi.



CDP : http://www.cdp.sn/


Jokkolabs devrait ouvrir deux nouvelles implantations au Maroc et en Côte d'Ivoire



Après le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso et la France, Jokkolabs, organisation indépendante à but non lucratif lancée par Karim Sy, étendra bientôt son réseau d'espaces de coworking au Maroc, en association avec le Technopark de Casablanca et en Côte d'Ivoire en collaboration avec le Groupement des opérateurs du secteur des TIC (GOTIC). Ces deux nouvelles implantations seront inaugurées lors de la semaine mondiale de l'entrepreneuriat qui se tiendra du 17 au novembre 2014.



Jokkolabs : http://jokkolabs.net/


Archos s'apprête à signer un accord de distribution au Sénégal



Après avoir signé un accord d'exclusivité avec le distributeur égyptien Uni Group, Archos, fabricant français de tablettes et smartphones et objets connectés, a annoncé qu'il allait signer un accord de distribution au Sénégal.



Archos : http://www.archos.com/

Rendez-vous



Salon du E-Commerce (20-22 novembre 2014, Dakar, Sénégal)



Un salon du E-Commerce se déroulera sur le thème « Les défis du e-commerce Sénégalais : enjeux et perspectives » du 20 au 22 novembre 2014 à Dakar (Sénégal). Au programme, il y aura notamment deux conférences organisées sur « Les défis du paiement électronique » et sur « La formation et l'entrepreneuriat TIC » et 15 ateliers de formations et masterclass. Ce salon réunira une cinquantaine d'exposants.





via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Batik-no-183-Octobre-2014.html

Réactions :