lundi 24 novembre 2014

Attaqué par la presse en ligne, Bougane Guèye Dany sort les griffes



Bougane Guèye Dany est monté sur ses grands chevaux. Le patron de presse D-Médias en veut pour une partie de la presse en ligne pour avoir écrit qu'il a convolé en noces avec Bébé Ndiaye après l'avoir engrossée. Dans une réponse salée envoyée aux différentes rédactions, le journaliste, aujourd'hui boss de l'une des plus grandes maisons de presse du Sénégal met à nu les intentions de ses détracteurs.


Pour lui, les attaques dont il fait l'objet « visent à porter le discrédit sur ma personne et surtout à faire pression sur l'agence Dak'cor afin d'avoir une hypothétique part publicitaire avec la communication du XV Sommet de la Francophonie qui doit se tenir à Dakar ».


Rappelant que « l'agence Dak'cor, qui fait partie de mon holding a effectivement gagné le marché de la communication du Sommet de Dakar », Bougane Guèye précise « que ce n'est pas la première fois que l'agence Dak'cor gagne un marché avec une structure internationale ».


Le propriétaire de Zik FM et SENTV poursuit en révélant : « L'agence Dak'cor gère pour le sommet un budget de cent quatre vingt millions de nos francs. Et ce budget comprend : l'achat d'espace, l'affichage, l'impression et la fabrication de supports publicitaires et la relation publique et presse. S'agissant de l'achat d'espace, le choix des supports se fait sur la base d'un certain nombre des facteurs techniques croisés qui permettent d'avoir un bon ratio entre l'audience du support et la cible visée. Mais le souci de la commande était de faire aussi du social en incluant le plus de supports possibles. C'est ainsi que 44 supports de presses ont bénéficié des insertions publicitaires annonçant le sommet de la francophonie ».


« Malgré tout, martèle-t-il, Malgré tout, des personnes de mauvaise foi font courir la rumeur selon laquelle, tous les médias en ligne ont droit à six millions de FCFA d'achat d'espace ». Ce qui, à l'en croire, est délirant au regard du budget global dédié à la communication du sommet sur le plan national.


Ceci étant, le président directeur général de la Holding Boygues se réserve de donner suites à toutes les attaques auxquelles il se dit victime et dont, selon lui, les auteurs ne devraient pas se réclamer journalistes.


(Source : Wal Fadjri, 24 novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1y94KEI

Réactions :