vendredi 21 novembre 2014

Amnesty International dévoile au public un outil TIC pour révéler et bloquer la surveillance de son ordinateur



Les logiciels espions utilisés par les gouvernements pour activer la webcam, le micro ou lire les mails des journalistes, des activistes des Droits de l'homme et autres sur leur ordinateur, pour être au fait de leurs activités, peuvent désormais être détectés. Dans un communiqué commun, Amnesty International, Digitale Gesellschaft, Electronic Frontier Foundation et Privacy International ont annoncé la mise à la disposition du public d'un nouvel outil technologique qui permet de révéler toute surveillance sur son ordinateur.


Baptisé Detekt, ce logiciel de scan a été développé par Claudio Guarnieri, chercheur en sécurité. Il alerte la personne mise sous surveillance d'une tentative d'intrusion afin qu'elle prenne des dispositions pour la bloquer. À travers ce nouvel outil de sécurité, Amnesty International veut réduire le nombre de violations de la vie privée, rendu possible grâce au travail de plusieurs entreprises technologiques comme l'allemande Gamma International, qui a conçu l'outil d'espionnage FinSpy, utilisé pour écouter les conversations Skype. D'après Amnesty International, les informations obtenues par ces procédés illicites conduisent souvent à des arrestations arbitraires d'activistes des Droits de l'homme et journalistes, et à leur torture.


Dans les prochains jours, Amnesty International annonce qu'elle va aider ses membres à travers le monde à apprendre à utiliser Detekt pour se prémunir de toute surveillance.


(Source : Agence Ecofin, 21 novembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/14XkkZN

Réactions :