mercredi 1 octobre 2014

Passage au numérique : les régions de Dakar, Thiès et Diourbel basculent après la tabaski : voici ce qui vous attend



Le Groupe Excaf et le Contan ont réuni, il y a quelques jours, les représentants des chaines de télévision pour leur présenter les détails du basculement numérique. Cette rencontre d'information a permis aux uns et aux autres d'échanger et surtout mesurer le chemin à parcourir pour réussir le premier passage au numérique d'un pays d'Afrique francophone.


Comme nous l'avions annoncé dans une chronique, le basculement au numérique se fera en 4 phases selon les experts du Contan et d'Excaf. C'est ainsi que les régions de Dakar, Thiès et Diourbel seront les premières à inaugurer l'ère de la TNT au Sénégal au courant du mois d'octobre. Cette séquence se fera entre Octobre et Décembre 2014 sur 3 sites de multiplexage.


Suivront ensuite, dans la seconde phase, entre janvier et mars 2015, les régions et zones de Fatick, Kaolack, Kaffrine, Koumpentoum, Tambacounda, Kidira, Goudiry et Bakel avec 8 sites de multiplexage.


La phase trois concerne Fanaye, Linguere, Louga, Matam, Ndioum ; Podor, Richard Toll, Saint louis et Thilogne qui vont entrer dans le numérique entre Février et Avril 2015 avec 9 sites de mux.


La quatrième et dernière partie du territoire à basculer concerne les zones de Kédougou, Kolda, Salemata, Saraya, Sédhiou, Vélingara et Ziguinchor avec 7 sites de mux.


Voila le plan et le chronogramme du basculement proposé par l'opérateur de multiplexage le groupe Excaf après validation du Contan.


Sur un autre plan, l'opérateur a fait le point sur d'autres points importants du processus technique. C'est ainsi qu'une commande des émetteurs nécessaires pour équiper les 27 sites et la tête de réseau a été faite chez l'Italien ABE. Les 850.000 décodeurs destinés aux ménages sénégalais sont entrain d'être produits chez le Coréen KAON MEDIA.


Excaf a aussi signé des contrats pour amener le signal de toutes les chaines partout avec l'opérateur satellite SPACECOM, avec CONAX pour assurer la sécurité du système et aussi avec HTTV pour l'interactivité tant espérée par les chaines de télévision.


Excaf a emprunté 40 milliards de francs cfa pour conduire ce basculement, et le groupe de Ben Bass compte sur la commercialisation d'un nouveau bouquet adossé à cette offre numérique pour rentrer dans ses fonds et faire peut être des bénéfices, surtout que le groupe Excaf ne fera pas partie de la nouvelle société qui va gérer l'exploitation de la TNT au Sénégal.


Mais au-delà de ce plan de basculement présenté par le Contan et Excaf subsistent d'autres questions sur lesquelles nous reviendrons.


Adama Sow


(Source : L'Observateur, 28 septembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/ZsGi4o

Réactions :