jeudi 2 octobre 2014

Mobile banking au Sénégal : Bicis et Sonatel lancent MOBIBANK



La Banque Internationale pour le Commerce et l'Industrie du Sénégal (Bicis) et Sonatel viennent de manifester leur volonté de participer à la promotion de l'inclusion financière dans leur pays. Elles ont mis sur le marché, le mercredi 1er Octobre, MOBIBANK. Un produit qui offre aux clients bancarisés, l'accès direct aux services financiers de la Bicis avec leur compte Orange-Money.


Le marché du mobile banking sénégalais vient de s'enrichir d'un nouveau produit que les initiateurs qualifient de première dans le pays. Il s'agit de MOBIBANK. Ce produit novateur est la résultante d'un partenariat technique entre la Banque Internationale pour le Commerce et l'Industrie du Sénégal (BICIS) et la Sonatel. Une option qui donne la possibilité aux clients bancarisés l'accès direct aux services financiers de la BICIS grâce à leur téléphone mobile. « MOBIBANK permet aux clients de la BICIS de réaliser des opérations bancaires en temps réel et sans se déplacer en agence, simplement à partir de leur compte Orange-Money ».


Les équipes techniques ayant piloté le projet informent que depuis leur mobile, les clients pourront alimenter directement leur compte Orange-Money grâce à leur compte bancaire, ou inversement, sans avoir à faire la queue dans les agences, mais pour 585 F Cfa TTC de frais. Les clients de la BICIS pourront également épargner en transférant de l'argent disponible sur leur compte Orange-Money vers le compte épargne de leur banque en temps réel, pour une facturation de 1500 F Cfa TTC.


Le directeur général de la BICIS, M. Pierre Beregovoy loge cette initiative dans la stratégie de croissance de la banque qu'il dirige et qui œuvre pour l'inclusion financière au Sénégal. Entre autres actions allant dans le même sens, il y ajoute l'extension du réseau d'agences, les nouvelles offres commerciales adaptées aux besoins des clients, une politique de prix se traduisant par une baisse des taux des crédits… C'est pour suivre cette cadence que la BICIS a investi un nouveau canal alternatif qu'est le mobile banking qui enregistre du succès dans beaucoup de pays africains.


Le directeur général adjoint de la Sonatel, M. Jérôme Henique, quant à lui loge ce partenariat dans la volonté de la compagnie téléphonique d'élargir l'écosystème mobile.


La date de lancement semble être bien choisie car elle coïncide avec l'entrée en vigueur de la mesure prise par la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) de rendre gratuite la quasi-totalité des services bancaires de base, pour le bonheur des clients de la zone UEMOA. Un choix qui a pour principal objectif de donner plus de chances aux populations d'accéder aux structures financières.


Au niveau local, le lancement de MOBIBANK s'est fait dans un contexte marqué par une polémique née du partenariat entre la SONATEL et TOTAL Sénégal que l'Association des Pétroliers du Sénégal (APS) qualifie d'« abus de position dominante ». C'est ainsi que le lancement de ce nouveau produit de mobile banking a été une opportunité pour les responsables de la BICIS et de SONATEL de préciser que leur compagnonnage n'est assujetti à aucune exclusivité commerciale.


Selon Pierre Beregovoy : « les exclusivités n'ont plus lieu d'être dans une économie ouverte ». Ce qui faire dire au directeur général de la BICIS que MOBIBANK est le fruit d'une collaboration technique au bénéfice du consommateur sénégalais pour l'assister dans la lutte contre la pauvreté en favorisant l'inclusion financière.


Bacary Dabo


(Source : All Africa, 2 octobre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1rAGPNk

Réactions :