lundi 20 octobre 2014

Le Sénégal, candidat à sa réélection au Conseil de l'UIT



Le Sénégal est candidat à sa propre réélection au conseil de l'Union internationale des télécommunications dont la Conférence des plénipotentiaires se tient en Corée du Sud, a appris l'APS.


Connue sous le nom de PP (PP14 pour cette année), cette conférence se tient du 20 octobre au 7 novembre 2014 à Busan (République de Corée), selon un communiqué reçu de l'Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARTP).


Présentée comme ‘'le plus grand rassemblement mondial de décideurs internationaux du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC)'', la manifestation devrait attirer environ 3 000 participants issus de plus de 193 pays, parmi lesquels des chefs d'Etat et quelque 130 hautes personnalités, notamment des ministres et des PDG, indique la même source.


Elle souligne que le Sénégal, à l'instar des membres de l'Union africaine, ‘'s'est engagé aux côtés de l'Union internationale des télécommunications, la Commission de l'UA, et toute la communauté régionale et internationale pour soutenir la transformation socio-économique de l'Afrique grâce à l'utilisation intelligente des Technologies de l'information et de la communication (TIC)''.


La délégation du Sénégal à la conférence est conduite par le ministère des Postes et des Télécommunications en compagnie de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes.


Dakar s'est engagé à ‘'travailler à la bonne prise en charge des préoccupations des pays membres, par les organes compétents de l'UIT tels que le Secrétariat général (SG), le Bureau de développement des Télécommunications (BDT), le Bureau des radiocommunications (BR) et le Bureau de normalisation (TSB)''.


Selon le communiqué, le Sénégal a promis de ‘'ne ménager aucun effort pour la promotion d'un développement harmonieux des télécommunications/ TIC, pour la proposition de solutions innovantes et initiatives profitables à la communauté internationale, en collaboration avec tous les pays membres de l'UIT''.


Il s'est engagé aussi ‘'contribuer aux stratégies de renforcement de capacités des acteurs du secteur en relation avec l'UIT''.


Convoquée tous les quatre ans, la Conférence de plénipotentiaires ‘'détermine les orientations stratégiques de l'UIT et élabore des politiques et des recommandations pour répondre aux besoins en constante évolution des membres de l'Union'', rappelle le communiqué.


A Busan, les participants aborderont ‘'l'inclusion numérique et l'accélération du déploiement de la large bande, l'élargissement de la coopération internationale en matière de développement des TIC, ainsi que la mise en place de nouvelles stratégies pour attirer de nouveaux membres et encourager la participation multi parties prenantes''.


Ils débattront aussi de ‘'la possibilité de définir de nouveaux objectifs et de nouvelles cibles pour le développement des TIC dans le cadre d'un nouveau programme d'activités appelé +Connect 2020+''.


Selon le communiqué, ‘'l'un des grands moments de la Conférence sera l'élection des cinq principaux dirigeants de l'Union : le Secrétaire général et le Vice Secrétaire général, et les Directeurs respectifs du Bureau des radiocommunications''.


Il y aura également l'élection du Bureau de la normalisation des télécommunications et du Bureau de développement des télécommunications ; ainsi que des membres d'autres organes directeurs de l'Union, à savoir le Conseil de l'UIT et le Comité du Règlement des radiocommunications.


Parallèlement à cette rencontre, la Corée, prévoit d'organiser en parallèle de nombreuses manifestations sur les TIC à l'intention des délégués et des médias, avec notamment un forum sur la 5G, une présentation de technologies d'accessibilité destinées à aider les personnes handicapées.


Il est également prévu ‘'une présentation de technologies de cybersanté, une exposition sur l'informatique en nuage et une autre sur les mégadonnées, et le Festival coréen annuel sur la science et la créativité''.


(Source : APS, 20 octobre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Le-Senegal-candidat-a-sa.html

Réactions :