samedi 25 octobre 2014

Interconnexion des campus sénégalais : Mary Teuw Niane pour la performance des étudiants sur le continent



Un partenariat vient d'être scellé hier, vendredi 24 octobre 2014, entre la Sonatel et le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche que dirige Mary Teuw Niane.


Celui-ci vise à mettre les technologies de l'information et de la communication dans les espaces universitaires, à un coût moindre de 2000 Cfa par mois et par étudiant. Selon le ministre, ce protocole va permettre aux universitaires sénégalais d'être compétitifs au niveau africain voire mondial avec une bonne maitrise des TICS.


Le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Mary Teuw Niane a indiqué hier, vendredi 24 octobre 2014, au cours d'une signature de protocole entre son département et la Sonatel pour l'interconnexion des espaces universitaires, que ce partenariat va être utile car mettant à la disposition des étudiants un bon accès à l'internet grâce à une clé de très haut débit et un forfait mensuel.


Selon le ministre, ces outils permettront aux étudiants de profiter des bases de données au niveau mondial mais aussi d'être compétitifs au niveau africain.


Le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche soutient en outre que ces équipements visent aussi bien les campus pédagogiques que sociaux.


A l'entendre, cette initiative fera aussi l'objet d'une ouverture de bande passante de 2 fois 155 Mo au niveau du réseau interconnecté des universités. « Ce qui fera du Sénégal l'espace universitaire qui bénéficiera de la plus grande bande passante au niveau de l'Afrique subsaharienne, peut-être en dehors de l'Afrique du Sud ».


Aussi signale le ministre que c'est dans ce sens qu'avait vu jour l'opération « un étudiant, un ordinateur » démarré en 2013 et dont plus de 15 mille étudiants avaient bénéficié.


Il précise que l'Etat avait fait des efforts en levant toutes les taxes (TVA, taxes douanières, etc.) et en subventionnant les étudiants des universités physiques à hauteur de 65 000 Francs par ordinateur portable et 100 000 mille pour les étudiants en formation à distance ou à l'université virtuelle du Sénégal (UVS).


Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche déclare aussi que la Sonatel a fait de grands efforts de son coté en acceptant de subventionner à la fois l'accès à cette bande passante mais aussi en fournissant gratuitement une clé de connexion.


Il ajoute que pour cette disponibilité de la connexion dans les universités, chaque étudiant ne participera que pour 2 000 F Cfa.


Alimatou Diagne


(Source : Sud Quotidien, 25 octobre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/ZOKWJ4

Réactions :