vendredi 3 octobre 2014

Fonction publique : Viviane Bampassy demande la finalisation du fichier unifié



Pour une Fonction publique davantage moderne et rénovée, le ministre Viviane Laure Elisabeth Bampassy a demandé aux responsables des différents services de son département de finaliser le travail, déjà entamé, d'unification, dans un Fichier, des données de l'administration. Le ministre de la Fonction publique, de la Rationalisation des effectifs et du Renouveau du service public, est d'avis que « le Fichier unifié est une révolution qui permettra d'harmoniser les nomenclatures des données personnelles de l'administration ». Hier, lors de l'atelier d'étude et d'élaboration du Cadre réglementaire pour l'automatisation du traitement des projets d'acte d'administration (Girafe), Viviane Laure Elisabeth Bampassy a indiqué que le Fichier unifié (Fu) devra mettre en place des procédures opérationnelles de mise à jour des données du personnel (…). « L'interconnexion du Fichier unifié avec le système de la solde assurera définitivement la cohérence du système. Aussi, voudrais-je exhorter le directeur de la Solde, le directeur de la Fonction publique et celui de l'Adie, à finaliser le travail entamé pour rendre effective cette interconnexion dans les meilleurs délais et arriver à un système d'information fiable conformément aux orientations du président de la République, pour une Fonction publique moderne et rénovée », a-t-elle déclaré. « Il est important que l'ensemble des acteurs soient au même niveau d'information », a précisé Mme Bampassy, selon qui, les autorités ont tous ce projet en commun. De ce fait, « nous devons tous nous engager pour qu'il puisse être une réussite », a-t-elle renchéri, soutenant toutefois que ceci ne sera possible que si tout le monde y mette du sien.


Un tournant majeur


Cheikh Bakhoum, directeur général de l'Agence de l'informatique de l'Etat (Adie), a noté que la mise en place du Fichier unifié des données du personnel de l'Etat constitue « un tournant majeur » dans la maîtrise des données de références sur les personnes physiques. « Il sert de noyau au grand chantier d'harmonisation et d'intégration des données relatives aux citoyens sénégalais autour des fichiers de l'état-civil, des cartes nationales d'identité, des passeports… », a-t-il constaté.


Par ailleurs, le Dg de l'Adie a indiqué que « ce Fichier unifié contribue à l'amélioration de la gestion des finances publiques par la maîtrise des données qui impactent régulièrement le poste « dépense de personnel ». Et pour atteindre de tels résultats, « des mécanismes ont été mis en place afin de garantir la disponibilité, la sécurité, l'intégrité et la cohérence des données », a-t-il confié. Parmi ces mécanismes, M. Bakhoum a cité l'interconnexion du Fichier unifié avec l'application « Mirador », réalisée depuis deux mois, qui gère les actes de gestion des agents du ministère de l'Education nationale.


Koura Kane Wane, directrice du Traitement automatique de l'Information, n'a pas manqué de souligner l'intérêt de l'audit du fichier physique et biométrique. Se félicitant du soutien de l'Union européenne, Mme Wane a affirmé qu'« il est aussi important de se rapprocher d'autres bailleurs ».


Serigne Mansour Sy Cissé


(Source : Le Soleil, 3 octobre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1xKP63v

Réactions :