jeudi 16 octobre 2014

Divan Numérique reçoit Olivier Vullierme, RP west africa Carmudi & Lamudi: " Nos sociétés changent et nos habitudes avec..."

Et c'est reparti! Plus d'un an que je n'avais pas allongé sur mon "Divan Numérique", un nouvel invité. Manque de temps, trop plein d'activités, enfants...Bref, ma rubrique préférée est de retour et cette fois pour de bon. Chaque mois, vous aurez donc le privilège de plonger dans la vie pro et perso d'un de mes invités avec pour point l'univers des TIC.

Cette semaine, je reçois sur mon Divan tout rouge de passion digitale, M. Olivier Vullierme, que j'ai rencontré à la faveur d'une conférence de presse célébrant les 6 mois d'existence de Carmudi et Lamudi. Ce jeune et brillant cadre africain baigne dans l'univers du e-commerce depuis un bon moment. Il s'est confié à moi dans cet interview où il partage avec nous sa passion pour ce secteur florissant en Afrique. 


L'Actu Web d'Edith: Présentez-vous.


Vullierme Olivier, Chargé des relations publiques et de la communication Afrique de l’ouest pour Carmudi et Lamudi.


LAWE: Et votre parcours professionnel ?

VO: J’ai obtenu un baccalauréat en sciences économiques et sociales. Lors de mes études à Toulouse j’ai suivi un cursus en techniques de commercialisations et je suis ensuite parti à Montréal ou j’ai eu un bachelor en Communication avec une spécialité en télévision. J’ai ensuite monté avec 2 amis une boite de communication sur Montréal et pendant 5 ans nous nous sommes concentrés sur cette activité, allant de l’organisation de soirées à thème, de concerts, à l’organisation de tournois sportifs et à la mise en place du Gala Miss Afrique Montréal.



LAWE: Qu’implique votre fonction de PR & Marketing Manager chez Carmudi West Africa ?

VO: Je suis chargé de coordonner mes équipes dans les différents pays afin de permettre à Carmudi et à Lamudi d’avoir un maximum de visibilité que ce soit par des actions terrains, en ligne. Ma mission première est de faire connaitre le nom de ces 2 entités.


LAWE: Quelles satisfactions en retirez-vous ?

VO: Le plaisir que j’en retire tout d’abord est de faire avancer mon continent. Mon plus grand pari, pour le moment dans ma vie, a été ce retour en Afrique alors que nombre de personnes ont tenté de m’en dissuader. Je suis fier aujourd’hui de voir l’évolution de ce continent et de participer à son évolution, qui aujourd’hui, passe par le numérique. De plus, je trouve intéressant de travailler sur 4 pays (Sénégal, Côte d’Ivoire, Cameroun et Congo) et de voir les particularités de chacun. Chaque pays a ses habitudes de consommations particulières, ses médiums de communications particuliers et je trouve intéressant d’avoir cette vision d’ensemble et d’apprendre tous les jours.


LAWE: Le secteur du e-commerce connait un véritable boom en Côte d’Ivoire. A quoi cela est-il dû selon vous ?

VO: Tout d’abord, je pense que cela est dû au fait que de plus en plus d’investisseurs choisissent de venir s’implanter dans nos pays. La plupart des pays occidentaux ont eu à connaitre ce changement numérique et sont aujourd’hui saturés. Nous sommes un des seuls marchés restant et, surtout, un des plus prometteurs ce qui fait que nombreuses sont les compagnies qui veulent prendre en marche le train du e-commerce en Afrique. D’autre part, l’accès à l’internet est de plus en plus banalisé et cela facilite la création d’un marché viable. Tout le monde est connecté aujourd’hui.


LAWE: Comment le voyez-vous d’ici 5ans en Côte d’Ivoire et en Afrique?
VO: Je pense que nous en sommes qu’aux balbutiements du e-commerce en Afrique et que les 5 années à venir vont nous permettre de vivre un véritable changement dans les habitudes des consommateurs. Nos sociétés changent et nos habitudes avec. Il suffit de jeter un œil à la publicité dans les pays occidentaux, vous verrez que la majorité des publicités sont orientées E-commerce. Je pense que c’est ce qui nous attend d’ici 5 ans. La révolution numérique.


LAWE: Avez-vous un modèle dans ce domaine ?

VO: Je n’ai pas vraiment de modèle à proprement parler dans ce domaine. Je m’inspire un peu de tout un chacun tout en essayant d’apporter une touche locale à notre communication. Nous avons des réalités particulières et des habitudes qui font notre charme et j’essaye toujours de les mettre en avant.


LAWE: Que représente le web pour vous ?

VO: Pour moi le web représente surtout un avenir. Imaginez le nombre d’emplois qui vont se créer dans les années à venir dans ce domaine. Nos jeunes doivent comprendre et saisir ce moment. Il reste beaucoup de choses à construire et de barrières à faire tomber et nous devons nous, jeunes africains, prendre les reines de cet avenir.


LAWE: C’est quoi votre routine quotidienne ?

VO: Je n’ai pas vraiment de routine. Le e-commerce c’est ça ! Chaque jour de nouveaux challenges s’offrent à nous et nous nous devons d’être réactifs. Certes je commence toujours ma journée par ouvrir mes e-mails mai, justement, je ne sais jamais ce que je vais y trouver et donc ce qui va m’attendre pour le reste de ma journée.




LAWE: Quels sont les 3 produits high-tech dont vous ne pouvez-vous  passer ?

VO: Mon portable, mon ordinateur et ma clef internet.


LAWE: Quels sont vos 3 sites internet préférés ?

VO: Carmudi, Lamudi et Gmail :-) 


LAWE: Une semaine sans internet pour vous, est-ce possible ?

VO: Oui, il faut aussi savoir faire un break et surtout profiter des gens autour de soi. Mais j’avoue que c’est dur de s’en détacher.


LAWE: Vos projets ?

VO: Mon projet le plus concret est de vraiment saisir cette vague du e-commerce en Afrique. Pouvoir être parmi les premiers à participer à cette révolution et surtout en être un des acteurs.


LAWE: Dernière question taquine pour la rédac': si vous n’étiez pas un homme, à quoi aimeriez-vous ressembler?
VO: A l’océan :-)

Réactions :