lundi 27 octobre 2014

Dématérialisation des procédures : Amadou Bâ pointe les avancées du Sénégal



Le Sénégal a enregistré des ''avancées significatives" à travers la dématérialisation des procédures et formalités du commerce extérieur, une réforme qui a permis des gains de temps et une "réduction considérable" des coûts des opérations douanières, a indiqué, lundi à Dakar, le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ.


Ces avancées "seront renforcées par la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE)'', un nouveau référentiel des politiques publiques décidées par le gouvernement, a-t-il affirmé.


Le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan présidait la cérémonie d'ouverture de la 19e Conférence des directeurs généraux des douanes des pays totalement ou partiellement francophones.


Amadou Bâ a également souligné d'autres avancées notées dans la mise en oeuvre du partenariat liant l'administration des douanes avec le secteur privé, à travers l'application de mesures de facilitation dont l'une des plus importantes concerne le programme des partenaires privilégiés.


"Il s'agit aussi de la mise en œuvre de réformes poussées avec l'adoption du nouveau Code des douanes qui, outre sa conformité avec les normes nationales, communautaires et internationales, prend en charge de façon satisfaisante, les préoccupations des usagers et opérateurs économiques", a dit le ministre.


Il a en outre relevé un autre "défi majeur" lié à la sécurité, compte tenu du rôle dévolu aux administrations des douanes dans le contrôle et la surveillance des frontières.


"A l'heure actuelle, les défis sont nombreux pour les administrations des douanes des pays en développement", a poursuivi le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan.


Amadou Bâ a notamment évoqué la problématique de la maîtrise de l'assiette fiscale, une question "plus qu'essentielle eu égard à la part contributive des recettes douanières dans la masse globale des ressources de nos Etats".


Il s'est dit persuadé de ce qu'à l'issue de cette rencontre de deux jours (27-28 octobre), "un jalon supplémentaire sera posé pour la réalisation d'une volonté commune de faire des douanes francophones, des piliers essentielles dans la poursuite de l'émergence et du renforcement économiques de nos pays".


Aussi le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan a-t-il annoncé la tenue prochaine de la deuxième réunion de haut niveau sur "le renforcement de la coopération en matière douanière entre l'UEMOA et le Japon".


Cette rencontre se tiendra le 29 octobre, à Dakar, avant la tenue du Forum de l'Organisation mondiale des douanes (OMD) sur les technologies de l'information et de la communication, également prévu en mai 2015 dans la capitale sénégalaise.


"La dynamique de réforme et de modernisation dans laquelle les douanes sénégalaises se sont lancées depuis quelques années (...), explique assurément, le choix porté sur notre pays, pour accueillir ces deux grands événements", s'est-il félicité.


Le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan a cité les "avancées notoires" notées en matière informatique, de simplification des procédures et de collaboration avec les autres administrations.


(Source : APS, 27 octobre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1oQJS3M

Réactions :