lundi 20 octobre 2014

Caméra de surveillance à Dakar : La CDP en route pour une réglementation



C'est un secret de polichinelle de dire qu'à Dakar on nous surveille.Dans chaque coin de rue de la capitale, des caméras de surveillance sont installées sans aucun respect des droits à l'image et des données personnelles. Il semble avoir une anarchie ou un flou total dans le processus de traitement des données tirées de ces cameras de surveillance dans les lieux publics.Même si le fait de surveiller est un fait réel, la loi oblige toute entreprise à signaler ou informer les citoyens avant une procédure de surveillance.Au Sénégal, on ne sait pas encore qui sont derrière ces installations.


Raison pour laquelle, la Commission pour la Protection des Données personnelles compte pénétrer ce secteur afin d'avoir le maximum de contenus pour une bonne réglementation.


« Tout ce que nous savons est que certaines caméras de surveillance appartiennent au Ministère de l'intérieur et à la Mairie de Dakar. Mais, quoi qu'il en soit nous sommes en train de faire des appels à déclaration pour pousser ses instances à être dans les normes » a expliqué le professeur Mouhamadou LO, Président de la CDP.


Monsieur LO s'exprimait lors d'un déjeuner de presse ce lundi 20 Octobre entre son instance et le réseau des journalistes spécialistes en TIC récemment installé.


S'agissant des requêtes déposées par des tiers au niveau de la CDP sur les vidéos surveillances, monsieur Lo affirme qu'aucun cas n'a été signalé pour le moment.


Car, dit-il, beaucoup de sociétés et d'entreprises ne sont pas au courant de l'existence de la CDP. Raison de plus pour monsieur LO de dire aux journalistes que « vous êtes la passerelle adéquate pour diffuser l'information auprès des intéressés ».


Pour rappel, le réseau des journalistes spécialistes en TIC dirigé par Ismaila Camara de la RFM a débuté des séances de rencontres avec les entreprises sénégalaises évoluant dans le domaine des Technologies afin de nouer des partenariats et faciliter les échanges


(Source : Social Net Link, 20 octobre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1DtxOZ5

Réactions :