mercredi 24 septembre 2014

Vers la création d'un centre de formation des femmes dans les TIC



Le ministre des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdoul Kane, a annoncé mardi à Dakar la création prochaine d'un centre de ressources "Jiggen Ci TIC", afin de mieux impliquer les femmes dans les technologies de l'information et de la communication (TIC).


"Mon département est en train d'étudier la création d'un centre de ressources +Jiggen Ci TIC+ pour fédérer les initiatives en matière de promotion du genre dans le secteur des TIC", a-t-il dit.


Il s'exprimait lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréates du concours "Jiggen Ci TIC".


"Ce centre aura pour mission de promouvoir les bonnes pratiques en matière de politique d'intégration du genre dans les TIC, de renforcer l'entrepreneuriat féminin par l'utilisation des technologies de l'information et offrir des formations gratuites aux femmes" dans ce domaine, a expliqué Yaha Abdoul Kane.


Des organisations partenaires de l'organisation du concours étaient représentées à la cérémonie. Il s'agit de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), de la Sonatel, de l'ESMT, d'OPTIC Microsoft, de Google, de l'Agence de l'informatique de l'Etat (ADIE), de la DTAI, de l'Institut supérieur de management (ISM) et de l'ONG Article XIX.


Le ministre a salué la qualité des travaux des récipiendaires, qui ont créé des applications en "e-santé, pour améliorer la gouvernance de ce secteur et offrir un meilleur accès aux services de santé".


Yaya Abdoul Kane a loué la qualité des projets présentés par les lauréates en commerce électronique et enseignement à distance. Ces initiatives "relient directement les femmes" actives dans l'artisanat et l'agriculture aux "marchés mondiaux, par Internet", selon lui.


Chacune des 10 lauréates a reçu un chèque d'une valeur de 1,5 million de francs CFA.


Malick Ndiaye, le directeur de cabinet du ministre des Postes et des Télécommunications, a pour sa part noté que "l'implication des femmes dans les TIC devient de plus en plus forte".


"La tendance est en train d'être renversée et l'espoir est permis parce que les femmes ont développé beaucoup de prédispositions et de compétences dans le domaine de la réflexion et de la créativité, en termes de solutions technologiques", a-t-il souligné.


Aminata Sow, une étudiante de l'Ecole supérieure polytechnique de Dakar, affirme que son prix lui permettra de démarrer son projet.


(Source : APS, 23 septembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1qsWoA9

Réactions :