jeudi 11 septembre 2014

Tamba : 700 millions de francs CFA disparus de l'Agence Expresso



Un scandale financier sans précédent secoue l'agence de l'opérateur de téléphonie Expresso de Tambacounda. 700 millions provenant des produits de vente ont disparu. L'enquête des gendarmes de la brigade de recherches a permis d'arrêter trois personnes suite à une plainte. Il s'agit du responsable de zone, de la responsable d'accueil et un collaborateur. Déférés au parquet, hier mercredi, les trois mis en cause ont été envoyés prison


Bangaly dit Vieux Touré, responsable d'agence de l'opérateur de la téléphonie Expresso à Tambacounda, Arame Seck, responsable d'accueil de la dite agence et Moussa Grew, son voisin sont pensionnaires de la maison d'arrêt et de correction de Tambacounda depuis hier mercredi.


Tout est parti d'une plainte déposée par l'opérateur de téléphonie Expresso. L'enquête menée par les hommes du commandant Ibra Sarr ont permis d'en savoir davantage dans cette histoire rocambolesque. Selon les sources de Wal Fadjri, le responsable de l'agence, Bangaly dit Vieux Touré aurait inventé un scénario de cambriolage dans la nuit du 28 au 29 août dernier. Scénario dans lequel, Moussa Grew serait enfermé dans le magasin pour être l'acteur de la simulation du vol. Les mêmes sources renseignent que le patron local puisait sur les produits avec la complicité de la responsable d'accueil, Arame Seck.


La descente des pandores dans l'agence a permis de démasquer les mis en cause et qu'il n'y aurait aucun cas de cambriolage perpétré sur le lieu indiqué. Les trois mis en cause sont poursuivis suite à une gestion gabegique des produits Expresso de l'agence de Tamba ayant entrainé un déficit de 700 millions de francs Cfa.


Déférés mardi, les prévenus ont bénéficié d'un retour de parquet, hier mercredi avant d'être placés sous mandat de dépôt à la citadelle du silence de Tambacounda. Les investigations des pandores ont permis de découvrir cinq comptes bancaires du sieur Bangaly Touré, des boutiques, deux voitures frigoristes entre autres.


Assane Diallo


(Source : Wal Fadjri, 11 septembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1tCCar5

Réactions :