lundi 15 septembre 2014

L’ordinateur quantique serait-il la nouvelle lubie des grands de l’internet ?



Intégrer la physique quantique dans l’informatique rendrait possible des résolutions algorithmes qui prendraient aujourd’hui plusieurs dizaines d’années. Google rentre désormais dans le jeu en embauchant un des scientifiques les plus qualifiés du domaine.




Pour accélérer les recherches du Quantum Artificial Intelligence Labs, partenaire de la NASA, Google a décidé de mettre la main sur une équipe de recherche dirigée par John Martinis, de l’université de Santa Barbara en Californie.





lire la suite






from L'Atelier: Disruptive innovation http://ift.tt/Xos6HR

via IFTTT

Réactions :