jeudi 18 septembre 2014

Fraude sur le réseau téléphonique : L'italien, gérant du célèbre "Blue Saxo" et sa bande tombent !



Encore une prouesse à mettre à l'actif du commissaire Ibrahima Diop de la Sûreté Urbaine de Dakar ! En effet, à peine avions-nous fini de relater l'affaire de cette bande d'aigrefins qui écumaient le réseau téléphonique en fraudant sur les appels entrants, que nous venons d'apprendre que le gérant du célèbre bistrot le "Blue Saxo" est tombé dans la nasse des limiers, pour des faits similaires.


Vicenzio Di Miglietta plus connu sous le sobriquet d'Enzo est donc au "frais", dans les violons de la Sûreté Urbaine de Dakar. Il nous revient cependant que le gérant de ce réputé commerce, à la fois bistrot-dancing, situé sur la route de l'Aéroport, n'est pas le seul à être cravaté. Quatre autres individus faisant partie du même réseau de fraudeurs sont également au violon. Il s'agit des nommés Samb Loum, M'baye Ba, Amar Sylla et El Hadj Seydou Samb. Toute cette bande a été capturée à Yoff, entre Nord et Ouest-Foire, grâce au traçage des techniciens de Sonatel qui ont pu les localiser, avant que les limiers ne viennent leur mettre le grappin.


C'est connu, la fraude sur la téléphonie qui est devenu un phénomène en vogue, cause un énorme préjudice à l'Etat et aux opérateurs. En effet, les fraudeurs transforment des appels internationaux en appels nationaux, privant ainsi l'Etat et les opérateurs locaux de téléphonie, de revenus qui devaient être reversés par les opérateurs des pays émetteurs. Et en tant qu'opérateur leader, depuis quelques temps, la Sonatel déplore ces pratiques frauduleuses dites de terminaison d'appels constatées sur son réseau. En effet, ses techniciens ont remarqué que nombre d'appels entrants ont été détournés. A noter que les investigations se poursuivent et que la bande du "Blue Saxo" sera déférée dans les prochaines heures au parquet et ses membres vraisemblablement inculpés pour "association de malfaiteurs et fraude téléphonique". Affaire à suivre !


(Source : Dakar Actu, 18 septembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1qP53mx

Réactions :