lundi 29 septembre 2014

Connexion à Internet en Afrique de l'Ouest : Désormais un point d'accès à Abidjan



Pour avoir accès à la toile, les flux IP (Internet protocole) à partir de l'Afrique de l'Ouest étaient, jusqu'à présent, obligé de remonter en Europe, en Asie ou en Amérique. Avec le lancement, mardi dernier, au km 4, sur le boulevard de Marseille, d'un nouveau point d'accès direct à Internet (Pop Oti - point of presence - open transit international) à Abidjan, c'est un lointain souvenir.


Selon Lucas David, directeur marché opérateur d'Orange-Côte d'Ivoire, cette avancée technologique mettra fin aux risques liés aux coupures et aux coûts associés.


Désormais, fait-il savoir, ce Pop Oti va permettre à l'Afrique de l'Ouest de disposer d'un Internet plus fluide et plus accessible (une plus grande vitesse à moindre coût) et satisfaire les besoins des consommateurs. Il a continué pour révéler qu'à partir d'Abidjan, ce sont 17 Etats qui bénéficieront des avantages de ce Pop Internet d'une capacité de 20 Gb.


Un point de présence est une infrastructure technique qui abrite l'équipement nécessaire pour permettre aux réseaux locaux d'accéder directement à Internet via un point d'interconnexion avec les réseaux des opérateurs longue distance.


Pour Didier Kla, c'est une véritable avancée technologique, surtout quant on regarde d'où vient la Côte d'Ivoire en matière de Tic. Selon lui, il y a 15 ans, on parlait encore de débit en kbits. " Le point de présence va accélérer le désenclavement des pays subsahariens ", a-t-il soutenu.


Modeste Koné


(Source : Notre voie, 26 septembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/Zl2qO1

Réactions :