mercredi 24 septembre 2014

Cérémonie de remise de prix : 10 jeunes filles honorées dans le domaine des TICs



Pour promouvoir l'excellence dans le secteur des Tics et encourager la gente féminine à s'en approprier, 10 jeunes filles auteures de projets relatifs à cette nouvelle technologie de l'information et de la communication, ont été récompensées hier, mardi 23 septembre, à Dakar. C'était à l'occasion d'une cérémonie organisée à cet effet.


Dix jeunes filles porteuses de projets relatifs à la nouvelle technologie de l'information et de la communication, ont été récompensées hier, mardi 23 septembre.


Lors de cette cérémonie, la directrice du traitement automatique de l'information au niveau du ministère de l'économie, des finances et du plan, Coura Kane, estime que le concours est venu à son heure. Selon elle, l'initiative est importante et bénéfique dans la mesure où elle poussera les filles à mesurer leurs compétences dans le domaine des Tics.


Elle estime qu'un tel projet permettra à celles-ci d'avoir plus de confiance. « On constate généralement dans notre société que les jeunes, les filles notamment, n'aiment pas trop les Tics et les matières scientifiques. Ainsi, une initiative du genre, est une façon de les y encourager à l'avenir, pour qu'elles se sentent plus concernées ».


D'après Mme Wone, le monde à l'ère où il se trouve, a besoin d'hommes et de femmes compétentes excellant dans tous les domaines de la vie.


Cependant, ajoute-t-elle, c'est sur la base des critères de compétence que les 10 étudiantes ont été sélectionnées. Et de préciser qu'elles bénéficieront d'une subvention individuelle et d'un accompagnement pour les aider à se perfectionner dans les TIC.


Le ministre des postes et des télécommunications Yaya Abdoul Kane, s'est lui, félicité du projet et sensibilise davantage ces jeunes étudiantes à persévérer dans ce sens. Il indique que le monde actuel a besoin d'une innovation pour se développer.


Pour lui, l'adaptation aux Tics en est un exemple parfait. Il soutien que les investissements dans les domaines des Tics contribuent de façon significative à la croissance économique du pays et à la réalisation du PSE, en dépit de l'insuffisance des Pme et Pmi dans le secteur et du manque d'exploitation du marché.


« Dans ce contexte, avec la mondialisation et l'uniformisation des cultures dans des sociétés devenues programmées, il est évident que le secteur des Tics doit sous-tendre tous les autres secteurs d'activités.


Notre ambition reste donc l'instauration d'un environnement socioculturel, économique et juridique favorable à la liberté des femmes et à l'égalité des genres dans le secteur des Tics ».


A l'entendre, le combat conduit à intégrer des perspectives de genre à la stratégie nationale en matière de Tics.


Le ministre des Postes et Télécommunications pense qu'un tel engagement doit porter autant sur la fourniture de contenus locaux, la réduction de facture numérique, le renforcement et la contribution des femmes au développement de l'économie numérique et la maximisation des opportunités offerts par le secteur.


Le meilleur prix a été destiné à une étudiante de l'université de Thiès avec un chèque d'un million de Francs Cfa. Lors de cette cérémonie, des titres d'honneur ont aussi été remis à certains partenaires du concours dont l'Artp, la Sonatel, le ministère de l'économie et des Finances, l'Unesco...


Alimatou Diagne


(Source : Sud Quotidien, 24 septembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1uodCWM

Réactions :