dimanche 21 septembre 2014

Batik n° 181 Août 2014


Bulletin sur l'actualité des technologies de l'information et de la communication




Sommaire


Éditorial



Actualités



Politique



Infrastructures et services



Projets



Rendez-vous



Editorial



Alioune Badara Camara (1951-2014) : Un grand Monsieur s'en est allé



Alioune Badara Camara, ancien administrateur principal de programme au Centre de recherches pour le développement international (CRDI) qui avait pris sa retraite il y a peine un an de cela, a été brutalement arraché à notre affection le 26 août 2014. Tous ceux qui ont évolué dans le domaine de la gestion de l'information scientifique et technique (IST) puis des technologies de l'information et de la communication (TIC) et enfin de la gouvernance universitaire se rappelleront de ce grand Monsieur, d'une courtoisie extrême, d'un professionnalisme élevé, patriote jusqu'au bout des ongles, d'une honnêteté exceptionnelle, discret mais efficace, généreux et ouvert, homme d'engagement passionné par tous les projets dont il avait la responsabilité, sachant être franc, direct et sans complaisance avec ses interlocuteurs, sans pour autant être jamais cassant ni blessant. Après avoir débuté comme enseignant à l'École des bibliothécaires, archivistes et documentalistes (EBAD) de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), il avait entamé une brillante carrière internationale en tant que Coordinateur du Réseau sahélien de documentation (RESADOC) de l'Institut du Sahel à Bamako (Mali), relevant du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) avant d'être recruté par le Bureau Afrique centrale et de l'Ouest (BRACO) du CRDI où il fera tout le reste de son parcours professionnel et démontrera toute l'étendue de ses talents. Compte tenu de l'implication du CRDI dans la promotion des systèmes de gestion de l'IST en Afrique, à travers notamment un appui apporté à la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA), il sera impliqué dans tous les grands programmes en la matière tels le Pan African Development Information System (PADIS), le Capacity Building for Electronic Communication in Africa (CABECA) ou encore l'Initiative africaine pour la société de l'information (IASI). Au sein du CRDI, Alioune Badara Camara a fait partie des personnes qui ont joué un rôle essentiel pour l'Initiative ACACIA, qui deviendra plus tard le Programme ACACIA, avec le succès qui sera par la suite le sien avant de se transformer en « Connecter l'Afrique ». Pendant près de vingt ans, il sera un combattant infatigable de la promotion d'une utilisation inclusive et citoyenne des TIC en Afrique, appuyant de son mieux les états, les institutions nationales et régionales africaines comme les organisations de la société civile engagées dans ce combat. Il jouera également un rôle décisif dans les différentes tentatives visant à doter le Sénégal d'une stratégie nationale en matière de développement de la société de l'information. Tout récemment, il s'était fortement engagé dans la dynamique visant à relancer les activités du Centre national de documentation scientifique et technique (CNDST). En cette occasion, lui le Doyen, avait impressionné nombre de jeunes professionnels de l'IST, qui le découvraient pour la première fois, par son énergie, par la pertinence et la fraîcheur de ces idées et surtout sa capacité à mener une réflexion novatrice, très loin des attitudes d'« anciens combattants » que l'on constate souvent chez les gens qui voudraient refaire le monde à l'image de ce qu'il était hier en oubliant que le contexte a fondamentalement changé. Alioune pour les uns, Badou pour les autres, était respecté de tous, par ses cadets bien sûr mais également pas ses aînés, au Sénégal, en Afrique et ailleurs dans le monde. Dans un environnement où les critiques personnelles ne manquent pas, il était de ces rares personnes qui font quasiment l'unanimité autour d'elles de par leur comportement même lorsque leurs idées ne sont pas forcément partagées. En somme, Alioune forçait naturellement le respect de ses interlocuteurs qu'ils soient du Nord comme du Sud, et cela quel que soit leur statut professionnel ou leur position officielle. La disparation d'Alioune Badara Camara constitue beaucoup plus que la perte d'une bibliothèque vivante, c'est aussi et surtout la disparition d'une référence pour ne pas dire un modèle. Pour que le temps n'efface pas sa vie et son œuvre, il faudra songer, le moment venu, à immortaliser le nom d'Alioune Badara Camara afin qu'il continue d'être évoqué par les générations futures. En attendant, à sa famille éplorée, son épouse, ses enfants et sa famille élargie, mais également à sa famille professionnelle, OSIRIS présente ses condoléances les plus sincères et souhaite que la terre de Yoff lui soit légère et que Le Très Haut l'accueille en son paradis.



Olivier Sagna

Secrétaire général d'OSIRIS



Actualités



Première « webmaker party » organisée par Mozilla Sénégal



Le 30 août 2014, la communauté Mozilla du Sénégal a organisé sa première « Webmaker party » dans les locaux de Jokkolabs. L'objectif de cette manifestation, qui s'inscrit dans le cadre plus général des « webmaker party organisées à travers le monde, visait à aider des internautes à passer du statut d'utilisateur du web à celui de créateur du web.



Mozilla Sénégal : http://ift.tt/YF2NT0


5ème Forum africain d'échanges et d'interconnexion de trafic (AfPIF-2014)



Le 5ème Forum africain d'échanges et d'interconnexion de trafic (AfPIF-2014) s'est déroulé du 26 au 28 août 2014 à Dakar (Sénégal) à l'initiative de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et du Bureau régional africain de l'Internet Society (ISOC). Réunissant fournisseurs et opérateurs de services internet, responsables de la régulation et des politiques de télécommunication, gestionnaires de centres de données, chercheurs, enseignants, etc. venus d'Afrique, d'Amérique et d'Europe, il s'est penché sur les problématiques relatives au « peering » (appairage en français). Les éditions précédentes de l'AfPIF s'étaient déroulées au Kenya (2010), au Ghana (2011), en Afrique du Sud (2012) et au Maroc (2013).



AfPIF : http://ift.tt/1mw30Tx...


Installation officielle du Tribunal des pairs du CORED



Les membres du Tribunal des pairs du Conseil pour l'observation des règles d'éthique et de déontologie dans les médias (CORED) ont été officiellement installés le 27 août 2014 au cours d'une cérémonie solennelle présidée par le Président de la république, Macky Sall. Organe indépendant d'autorégulation des médias, le CORED est composé des dix membres suivants :

  • Mame Less Camara, journaliste-formateur au Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI) ;

  • Diatou Cissé, journaliste et ancienne Secrétaire générale du SYNPICS ;

  • Saliou Traoré, Président de l'association de la presse étrangère au Sénégal ;

  • Eugénie Rokhaya Aw Ndiaye, ancienne Directrice du Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI) ;

  • Gnagna Sidibé Diagne, ancienne Directrice de la Télévision publique sénégalaise (RTS) ;

  • Ibrahima Bakhoum, journaliste-formateur à l'Institut supérieur des sciences de l'information et de la communication (ISSIC) ;

  • Mamadou Biaye, ancien Directeur de publication du journal Le Quotidien ;

  • Kader Diop, ancien journaliste de l'Agence France Presse (AFP) ;

  • Saphie Ly Sow, ancienne Directrice de publication de Sud Quotidien ;

  • Cheikh Tidiane Fall, consultant. Ancien Chef du service des sports du quotidien Le Soleil et ancien Directeur de la communication de la Sénégalaise des eaux (SDE).



Revue à mi-parcours du programme d'activités 2014 du FDSUT



Suite au séminaire sur la revue à mi-parcours du programme d'activités 2014 du Fonds de développement du Service universel des télécommunications (FDSUT), organisé les 22 et 23 août 2014, le Comité de direction du FDSUT a pris les décisions suivantes :

  • Installer des réseaux WIFI dans les universités du Sénégal et dans 3 lycées d'excellence ;

  • Lancer le projet ‘'Connecter les établissements scolaires du Sénégal'' et ‘‘accompagner le processus de modernisation des Daaras'' ;

  • Acquérir des systèmes de chargement solaires pour soulager les populations des zones dépourvues d'électricité ;

  • Concevoir un logo, une charte graphique et mettre en place le site internet du FDSUT ;

  • Procéder au bouclage des projets en cours de mise en œuvre par les huit lauréats qui ont été sélectionnés suite au concours lancé en partenariat avec le CTIC ;

  • Procéder à la réhabilitation de la cybercase de Popenguine ;

  • Faire la situation de la couverture numérique du territoire national.



    ARTP : http://www.artp.sn/



Près de 1200 promotions offertes par les opérateurs de télécommunication en 2013



Le 21 août 2014, à l'occasion d'un séminaire de formation sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) à l'endroit de journalistes organisé par l'Autorité de régulation des postes et des télécommunications (ARTP), il a été révélé qu'au courant de l'année 2013, l'opérateur Orange a fait 48 promotions relatives à la téléphonie fixe alors qu'Expresso en a proposé 154, soit un total 202 promotions pour les deux opérateurs. S'agissant de la téléphonie mobile, Orange a fait 343,5 promotions pendant qu'Expresso en faisait 175,5 et que Tigo proposait 81 promotions, soit un total de 600 promotions pour les trois opérateurs. En ce qui concerne l'Internet, Orange a fait 177 promotions, Tigo 24 et Expresso 201, soit un total de 396 promotions, tous opérateurs confondus. Au vu de ces chiffres, il apparaît qu'Expresso est l'opérateur qui a proposé le plus grand nombre d'offres promotionnelles au cours de l'année 2013. Avantageuses pour les abonnés d'un point de vue économique, ces promotions ont néanmoins pour inconvénient, selon l'ARTP, de dégrader la qualité de service du fait de l'augmentation du volume des appels qu'elles engendrent.



ARTP : http://www.artp.sn/


Création d'un réseau de journalistes spécialisés dans les TIC



Le 22 août 2014, un nouveau réseau de journalistes spécialisés dans le secteur des technologies de l'information et de la télécommunications a vu le jour à l'occasion de la journée d'information et de partage avec les médias sur les secteurs régulés par l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP). Ce réseau aura pour mission d'aider les journalistes à s'imprégner des problématiques relatives à ce domaine en se focalisant notamment sur la formation. Le bureau du réseau est composé de la manière suivante :

  • Président : Ismaila Camara (RFM) ;

  • Vice président : Alexandre Lette (Journaliste-blogueur) ;

  • Secrétaire Général : Baye Makébé Sarr (La Gazette) ;

  • Chargé de la Formation : Basile Niane (Web journaliste) ;

  • Chargé de la communication : Mamadou Faye (Radio Dunya) ;

  • Trésorier : Fatou Wade (Mourchid TV) ;

  • Chargé de l'organisation : Ndèye Marème Ndiaye (Sud FM) ;

  • Commissaires aux comptes : Mame Woury Thioubou (Le Quotidien) et Mansour Sow (RTS).



Excaf-Télécom remporte officiellement le marché de la Télévision numérique terrestre (TNT)



Le 13 août 2014, le groupe Excaf-Télécom a officiellement remporté le marché de la transition de l'analogique au numérique dans son volet Télévision numérique terrestre (TNT) qui devrait avoir pour conséquence le basculement de la télévision analogique vers le numérique d'ici la date butoir du 17 juin 2015. Dans cette opération, le groupe Excaf-Télécom est accompagné par la Société générale de banques au Sénégal (SGBS) qui a mobilisé quelques 40 milliards de FCFA. La TNT est un système de diffusion par voie hertzienne qui, grâce aux nouvelles technologies de transmission numérique, permet de diffuser plusieurs chaînes de télévision sur une seule fréquence hertzienne généralement utilisée par une seule chaîne de télévision en mode analogique.



CONTAN : http://www.contan.sn/

Excaf-Télécom : http://www.excaf.com/

Politique



Le DG de l'ARTP prône la création d'un point d'échange Internet au Sénégal



A l'occasion du 5ème Forum africain d'échanges et d'interconnexion de trafic (AfPIF-2014) qui s'est déroulé du 26 au 28 août 2014 à Dakar (Sénégal), Abdou Karim Sall, Directeur général de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a déclaré qu'il était important que le Sénégal se dote d'un point d'échange Internet à l'instar de certains pays africains. Ce type d'infrastructure devrait permettre d'optimiser l'utilisation de la connectivité internet internationale, d'améliorer la résilience du réseau, d'avoir avec un impact sur la qualité des services et de réduire les coûts de transmission avec pour conséquence l'augmentera du taux de pénétration et de l'utilisation de l'internet sur le long terme.



ARTP : http://www.artp.sn/

Infrastructures et services



L'ADIE procède à l'extension de la couverture de l'intranet administratif



Dans une interview publiée dans la lettre d'information électronique de l'Agence de l'Informatique de l'Etat (ADIE), Arona Diallo, Directeur des Réseaux, Systèmes et de la Sécurité Informatique, a indiqué que dans le cadre de la phase II du projet E-Gov, 1 000 km de fibre étaient en cours de déploiement pour relier Ziguinchor, Bignona, Sédhiou, Kolda, Vélingara, Tambacounda, Koungheul, Kaffrine, Mbour et l'aéroport international Blaise-Diagne (AIBD). De même, la couverture du réseau mobile et Internet 3G est en cours d'extension et couvrira bientôt les 40 capitales départementales. D'ici la fin du mois de septembre 2014, l'intranet administratif sera présent dans pratiquement toutes les villes du pays et ces dernières pourront bénéficier des services offerts par l'ADIE à savoir la téléphonie fixe et mobile, l'Internet haut débit et 3G, la visioconférence, la communication unifiée ainsi que l'accès aux informations et applications administratives.



ADIE : http://www.adie.sn/


Ebook Africa : une plateforme audionumérique dédiée à la littérature en langues africaines



Mise en place par le cinéaste sénégalais Joseph Gaï Ramaka, Ebook Africa est une plateforme audionumérique spécialement dédiée aux œuvres littéraires en langues africaines. Elle a pour ambition de participer au développement des industries culturelles du Sénégal, contribuer à la création d'un environnement lettré en langues maternelles mais également d'éditer des ouvrages audionumériques en langues maternelles pour une formation fonctionnelle du personnel des entreprises et du monde rural. En termes de canaux de diffusion, les œuvres diffusées par Ebook Africa sont accessibles via le Web de même qu'à travers une application mobile fonctionnant sous IOS, Androïd et Windows Phone. Dans ce cadre, depuis le début du mois d'août 2014, cinq radios communautaires de la région de Dakar, à savoir Ndef-Leng-FM (93.4), Oxy-Jeunes (103.4), Afia-FM (93.0), Jokkoo-FM (87.7) et Rail-bi-FM (101.3), ont entrepris de diffuser la version audio de « Doomi Golo », roman en wolof de Boubacar Boris Diop.

. Installée sur l'Ile de Gorée, Ebook Africa a notamment comme partenaires les Nouvelles éditions africaines du Sénégal (NEAS).



Ebook !africa : http://ift.tt/1usCYiA

Projets



L'ANAM projette de dématérialiser ses procédures de recouvrement



En partenariat avec le GIE Gaïndé 2000, l'Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM) a retenu de développer un logiciel de facturation et de mettre en place un système de bases de données en vue de faciliter le recouvrement des redevances sur le droit de trafic maritime qui fait, actuellement, l'objet d'un traitement manuel. Le logiciel en question sera hébergé sur la plateforme de Gaïndé 2000 et permettra la rationalisation de la chaîne de facturation et de recouvrement des redevances sur le droit de trafic maritime ainsi que sa dématérialisation de manière à accélérer les procédures.



Gaïndé 2000 : http://ift.tt/1mw30TA


Prochain lancement de TNTSat Africa



La Société européenne des satellites (SES) a signé un accord de partenariat Africable, Média Plus et d'autres câblo-opérateurs africains lui permettant d'assurer une diffusion de la télévision numérique terrestre (TNT) sur le contient africain, avant la fin de l'année 2014. Présentée comme "la première plateforme satellitaire en Afrique de l'Ouest", TNTSat Africa proposera de la télévision directe par satellite à destination des pays membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) depuis son télé-port de Bamako (Mali). Le service proposé devrait offrir un bouquet gratuit composé de plus de quarante deux (42) chaînes de télévisions nationales et privées africaines, ainsi que des chaînes internationales. TNTSat diffusera la TNT par satellite en utilisant le standard DVBS2-MPEG4 permettant la transmission du signal vidéo en haute définition (HD). Pour permettre aux téléspectateurs de recevoir les chaînes de télévision diffusées par satellite et les chaînes diffusées en mode terrestre, TNTSat Africa propose un seul appareil à double tuner satellite et terrestre.



TNTSat Africa : http://ift.tt/1mw2ZPt

Rendez-vous



Jjiguène Tech Camp (16-27 septembre 2014, Dakar, Sénégal)



Jiguène Tech Hub Sénégal organise un Jjiguène Tech Camp, exclusivement réservé aux filles, au Collège Sacré Cœur de Dakar (Sénégal) du 16 au 27 septembre 2014. Dans ce cadre, il est prévu de donner l'opportunité aux jeunes sénégalaises d'apprendre les bases de la programmation et de découvrir l'univers des jeux vidéos.



Jiguène Tech Hub Sénégal : http://ift.tt/1usD0qG





via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1usCYiJ

Réactions :