vendredi 5 septembre 2014

Assemblées générales du Centre de traitement informatique à Saly



Les assemblées générales extraordinaire et ordinaire Centre de traitement informatique du Sénégal (CTISN) se sont ouvertes jeudi à Saly Portudal (Mbour), avec pour objet principal l'évaluation des Systèmes financiers décentralisés, annonce un communiqué transmis à l'APS.


Ces assises qui se poursuivent jusqu'à samedi constituent ‘'un grand moment de mobilisation, d'évaluation et de prospective des systèmes financiers décentralisés membres du CTISN'', précise la même source.


Elles réunissent des représentants de la Direction de la Microfinance, de l'Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés, de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BEAO), d'Affaires Etrangères-Commerce-Développement CANADA (ex ACDI), entre autres.


Le Projet ‘'Centre de traitement informatique du Sénégal (CTISN)'' a été initié en 2009, grâce à un financement de 3 milliards de F CFA de la Coopération canadienne, indique le communiqué.


Il ajoute que sa mise en œuvre fut confiée à Développement international Desjardins (DID), une société canadienne spécialisée en appui technique et en investissement dans le secteur de la microfinance, reconnue comme ONG au Sénégal.


Le texte indique que le CTISN est présent ‘'sur l'étendue du territoire sénégalais et de façon très marquée en milieu rural'', dans le but d'être reconnue comme ‘'la meilleure solution pour le service informatique des SFD du Sénégal''.


La mission du CTISN est de ‘'fournir des services informatiques et de conseils de qualité, à des coûts abordables, permettant aux SFD d'améliorer la gestion de leur institution et la qualité de leur système d'information de gestion''.


Il traite les données informatiques et financières d'environ 55 systèmes financiers décentralisés, comptant 200 agences et desservant plus de 170 mille membres. En outre, il offre des services divers et variés et met à disposition des SFD membres des logiciels transactionnels et décisionnels bancaires Hi-Tech.


(Source : APS, 5 septembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1vYjZRg

Réactions :