mercredi 24 septembre 2014

Accusée de subventionner Total via Orange Money : Sonatel désavoue



La sortie des pétroliers, le vendredi 19 septembre fustigeant la Sonatel de "subventionner" Total par le biais d'une remise de 10% sur les clients d'Orange money au détriment de la libre concurrence, n'agrée pas ladite société.


Ainsi, « Sonatel s'étonne de la multiplication des sorties presse de certains acteurs du secteur pétrolier pour dénoncer le partenariat entre Total et Sonatel concernant Orange Money, alors qu'un contact a déjà été établi avec eux et que des discussions sont même en cours pour définir un partenariat sur le paiement marchand via le mobile Orange, au même titre que TOTAL ».


Toutefois, la Sonatel soutient « être en pourparlers avec les Sociétés VIVO ENERGY, OILIBYA, NEPTUNE OIL ET EDK OIL qui ont déjà répondu favorablement à sa proposition de partenariat afin de finaliser un accord ».


En revanche, « ELTON, CLEAN OIL, EYDON OIL, TOUBA OIL, STAR OIL, CIEL OIL ont reçu la même offre mais n'ont pas encore donné suite », peut-on lire dans le communiqué en date du lundi 22 septembre.


La société de téléphonie a réaffirmé toute sa disponibilité à signer des conventions avec les autres pétroliers qui le souhaitent « dans les mêmes conditions que celles du partenariat avec TOTAL. Ceci pour montrer que cet accord de partenariat n'a rien de discriminatoire ».


Par ailleurs, elle rappelle qu'elle « travaille avec d'autres entreprises dans le domaine du paiement marchant ou du paiement de factures notamment (Senelec, SDE, Excaf, Sup de Co Dakar, Eticca... ) ».


Toutefois, la direction générale de Sonatel a réaffirmé son « ouverture et sa disponibilité pour examiner toute demande de partenariat, comme elle l'a toujours été, aussi bien sur le service Orange Money que sur tous les autres services de télécommunications du Groupe Sonatel, créés pour développer l'inclusion financière et simplifier la vie aux populations dans ses pays de présence », précise la note.


Jean-Pierre Malou


(Source : Sud Quotidien, 24 septembre 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1uodwP6

Réactions :