lundi 1 septembre 2014

A+, la nouvelle chaîne de Canal pour conquérir l'Afrique



A+, nouveau fleuron de l'offre Canal+ en Afrique francophone, verra le jour au mois d'octobre prochain. Axée sur le divertissement, cette nouvelle chaîne de TV a pour vocation d'être une réplique du Canal+ français mais avec des contenus locaux.


« A+ », c'est le nom de la nouvelle chaîne de divertissement que le groupe Canal projette de lancer en Afrique francophone à l'automne prochain. Sa vocation est d'être un autre « Canal+ » mais qui propose des contenus locaux, faits par et pour les Africains, au lieu de contenus plus « génériques » et souvent destinés à un public qui n'est pas le nôtre.


Avec un budget estimé à « plusieurs millions d'euros » (Les Echos, Le Monde, AFP), cette nouvelle chaîne joue ses cartes sur une programmation autour de séries et films produits en Afrique (Nollywood), mais aussi d'émissions de téléréalité dont les concepts sont calqués sur ceux de show mondialement célèbres et ayant déjà fait leurs preuves.


Ainsi, on aura par exemple « Island Africa Talent » (sorte de « Nouvelle Star »), « Star Chef » (Master Chef) ou encore « Blackamorphose », une émission de relooking comme il en existe des centaines, qui mettra en scène quatre participant(e)s de nationalités différentes à chaque épisode.


Le choix du divertissement, par Canal, n'est pas anodin. Au contraire, il permet au groupe de donner une impulsion nouvelle à sa pénétration sur le continent (1,3 million d'abonnés, d'après les derniers chiffres) à un minimum de coûts : en effet, l'intérêt de contenus filmés sur le continent, selon Canal+, est qu'« on y peut produire une série pour quelques milliers d'euros par épisode et jusqu'à 40 000 euros pour celles tournées en Afrique du Sud ».


D'où, notamment, l'investissement du groupe Canal dans le tournage de la 2e saison de « Ma Famille », série culte en Afrique francophone réalisée par l'actrice ivoirienne Akissi Delta. Cette nouvelle saison sera bientôt diffusée en inédit sur la chaîne. Outre cette production, Canal prévoit deux autres productions de fiction, l'une venant du Cameroun et l'autre du Sénégal, selon le Président de Canal+ Overseas, Jacques du Puy.


Canal +, qui réalise déjà 40% de son résultat d'exploitation à l'international, en Afrique, en Pologne et au Vietnam, veut accroître son nombre d'abonnés, déjà doublé entre 2011 et 2013, en touchant la nouvelle classe moyenne africaine, à même de s'offrir les divertissements qu'il propose.


Basée à Abidjan, « A+ » sera pilotée par une quinzaine de personnes et proposera des contenus francophones mais aussi anglophones, lusophones et afro-américains, doublés en français.


Sophiane Bengeloun


(Source : L'enquête, 31 août 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1sUbeTo

Réactions :