mercredi 27 août 2014

Le Tribunal des pairs du CORED officiellement installé



Les membres du Tribunal des pairs du Conseil pour l'observation des règles d'éthique et de déontologie dans les médias (CORED) ont été officiellement installés mercredi à Dakar au cours d'une cérémonie solennelle présidée par le chef de l'Etat, Macky Sall, en présence de représentants de plusieurs segments de la société sénégalaise, a constaté l'APS.


Composée de dix membres, cette structure dont les membres ''ont été choisis parmi d'éminents journalistes sénégalais, a pour mission de juger des pratiques de la profession et de sanctionner les fautifs en cas de manquement", indique une note de présentation remise à la presse.


Considéré comme un organe indépendant d'autorégulation des médias, le CORED s'est dit "résolument engagé dans une nouvelle dynamique pour amener les professionnels à ériger l'éthique et la déontologie en règles et principes sacro-saints devant fonder la pratique de notre métier''.


L'initiative a été largement saluée par le chef de l'Etat, évoquant une instance "dont la crédibilité des membres ne fait aucun doute". L'installation de ce tribunal est une rencontre historique. Les femmes et hommes qui composent ce tribunal constituent une fierté non seulement pour la corporation mais aussi pour le pays", s'est félicité Macky Sall.


La cérémonie officielle d'installation des membres du CORED a réuni plusieurs ministres dont Mbagnick Ndiaye (Culture et Communication) et Mankeur Ndiaye (Affaires étrangères). Le secrétaire d'Etat à la communication Yakham Mbaye, des députés, autorités religieuses et coutumières ainsi que plusieurs autres segments représentatifs de la société sénégalaise et de la corporation des journalistes et techniciens de la communication sociale du Sénégal, étaient également présents.


Voici la liste complète des membres du Tribunal des pairs du CORED :


— Mame Less Camara, journaliste-formateur au Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI).


— Diatou Cissé, journaliste et ancienne secrétaire générale du SYNPICS.


— Saliou Traoré, ancien journaliste de l'Agence de Presse Sénégalaise (APS). Aujourd'hui correspondant de l'agence espagnole EFE et président de l'association de la presse étrangère au Sénégal.


— Eugénie Rokhaya Aw Ndiaye, ancienne directrice du Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI).


— Gnagna Sidibé Diagne, ancienne directrice de la Télévision publique sénégalaise (RTS).


— Ibrahima Bakhoum, journaliste-formateur à l'Institut supérieur des sciences de l'information et de la communication (ISSIC).


— Mamadou Biaye, ancien directeur de publication du journal Le Quotidien.


— Kader Diop, ancien journaliste de l'Agence France Presse (AFP).


— Saphie Ly Sow, ancienne directrice de publication de Sud Quotidien.


— Cheikh Tidiane Fall, consultant. Ancien chef du service des sports du quotidien Le Soleil et ancien directeur de la communication de la Sénégalaise des eaux (SDE)


Aussitôt installés dans leur fonction de juges du respect des bonnes pratiques par les professionnels des médias, les membres dudit tribunal ont procédé à la signature d'une déclaration d'engagement.


(Source : APS, 27 août 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1pi6TLT

Réactions :