mardi 26 août 2014

Le Tchad, qui abrite le prochain salon africain des TIC, veut combler rapidement son gap numérique



Las de toujours se retrouver dans les dernières lignes des différents classements des Nations Unies dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (Tic), le gouvernement du Tchad a décidé de réagir.


Du 9 au 12 septembre 2014, lors du prochain salon africain des technologies de l'information et de la communication qui se tiendra à N'djamena, le pays va saisir cette opportunité pour s'intégrer au « réseau international haut débit en fibre optique, de vulgariser l'emploi des TIC en milieu urbain et rural, de créer des télécentres communautaires polyvalents, de finaliser la réflexion sur la stratégie nationale des TIC », explique Hassan Sylla Bakari, le ministre tchadien de la Communication et porte-parole du gouvernement.


Tous ces projets, le Tchad compte les réaliser grâce aux fonds prévus pour le développement numérique du pays de 2013 à 2025. Il s'agit d'une somme de 27 milliards de FCFA qui devra rehausser l'accès aux télécoms, qui est actuellement de 35% et 5% pour Internet, dans le pays, ainsi que former les jeunes et déployer de nouvelles infrastructures.


(Source : Agence Ecofin, 25 août 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1zzGBVB

Réactions :