dimanche 30 juin 2013

Lancement officiel du dispositif de délivrance du visa biométrique, lundi



Le général Pathé Seck, ministre de l'Intérieur, procède au lancement officiel du dispositif de délivrance du visa biométrique, lundi à l'aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar, annonce un communiqué reçu de ses services.


La cérémonie prévue à 10 heures aura lieu en présence du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Mankeur Ndiaye, de son collègue chargé des Infrastructures et des Transports, Thierno Alassane Sall, du titulaire du Tourisme et des Loisirs, Youssou Ndour, et du ministre du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, indique la même source.


La procédure d'acquisition du visa biométrique et les sites d'enrôlement des demandeurs (consulats, aéroport Léopold Sédar Senghor et frontières terrestres) seront présentés au public de la cérémonie par la société concessionnaire Snedai, selon le communiqué.


Il annonce que les équipements servant à délivrer le visa biométrique seront visités à cette occasion.


A partir de lundi, le Sénégal exigera un visa biométrique aux étrangers désireux d'entrer dans son territoire pour une durée comprise entre zéro et 90 jours, s'ils ne sont pas des nationaux des 14 autres pays avec lesquels il constitue la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).


Selon les autorités sénégalaises, cette mesure ne sera pas appliquée aux ressortissants marocains et mauritaniens, Dakar ayant signé des accords bilatéraux de libre circulation des personnes avec Rabat et Nouakchott.


Le gouvernement a signé un partenariat avec l'opérateur privé Snedai, qui est chargé d'équiper les services consulaires, l'aéroport de Dakar et les postes-frontières appelés à délivrer des visas biométriques.


(Source : APS, 30 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Lancement-officiel-du-dispositif.html

Google travaillerait sur une console Android

En voilà une information surprenante, selon le Wall Street Journal, le géant de Mountain View aurait l'intention de se lancer sur le marché des consoles.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/P4gHKOTb2rA/google-travaillerait-sur-une-console-android

Les salariés actionnaires d’Orange recommandent le rachat de Maroc Telecom

Ad: How To Create An Iphone Or Ipad Apps And Games Succeed In App Store! - Discover How To Create An Iphone Or Ipad App&game And Hit Pay Dirt With It In The App Store! 60% Commission + Bonus. Awesome Member Area With Full Video Course. All You Need To Know On How To Start App Business With No Programming Skills At All!






via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://www.agenceecofin.com/operateurs/2906-12070-les-salaries-actionnaires-d-orange-recommandent-le-rachat-de-maroc-telecom

Kawasaki Ninja ZX-10R : balade sur un missile sol-sol

Le week-end sur Presse-citron c'est relâche, et nous en profitons pour vous faire partager quelques autres expériences. Aujourd'hui, balade en Kawasaki Ninja ZX-10R. Attention, malgré le casque, ça décoiffe.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/eucLED0fJV0/kawasaki-ninja-zx-10r-balade-sur-un-missile-sol-sol

Selon le Network Barometer 2013, « le coût des réseaux chutera de 50% en cinq ans »



Selon le rapport 2013 du Network Barometer, publié par Dimension Data, les réseaux du futur coûteront de moitié moins cher que les réseaux traditionnels actuels. Ils nécessiteront moins d'investissement pour leur déploiement, seront moins chers dans leur gestion, fourniront un accès unifié et demanderont moins de puissance et de refroidisseurs.


En effet, aujourd'hui, la plupart des réseaux de campus comprennent 80% de ports sans fil pour les utilisateurs individuels, et 20% de ports WLAN supportent de multiples utilisateurs.


Cependant la poussée croissante des utilisateurs du réseau dans le monde a convaincu plusieurs organisations de créer un environnement « bring your own device » et a introduit les entreprises dans l'ère de la mobilité qui changera inévitablement la structure des réseaux.


Pour Raoul Tecala, le directeur du développement des affaires chez Dimension Data, « quand vous comparez un réseau traditionnel filaire supportant 100 utilisateurs avec un réseau sans fil de la même taille, la réduction des composants physiques comme les switchs LAN, les contrôleurs sans fil LAN et le câblage fait que le réseau sans fil est 50 fois moins cher ».


« Aujourd'hui, les utilisateurs veulent la liberté de se mouvoir comme ça leur plait et être toujours capable d'accéder à l'information et aux outils dont ils ont besoin, sans contrainte, partout où ils se trouvent et en utilisant leur propres appareils mobiles, » a-t-il ajouté.


(Source : Agence Ecofin, 28 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Selon-le-Network-Barometer-2013-le.html

Lancement d'un système d'inscription et d'orientation en ligne des étudiants, lundi



Un système d'inscription et d'orientation en ligne des bacheliers sera lancé lundi prochain, a annoncé le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane.


"Je voudrais annoncer que le lundi 1er juillet sera marqué par le lancement d'un nouveau système d'inscription et d'orientation en ligne des bacheliers sénégalais", a dit M. Niane lors d'une cérémonie marquant la Journée de la renaissance scientifique de l'Afrique.


L'Université virtuelle sénégalaise démarre ses activités en janvier 2014, a-t-il encore annoncé devant des membres de l'Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (ANSTS).


Les contrats de performance liant les universités publiques sénégalaises à des partenaires de l'Etat facilitera l'enseignement à distance, selon M. Niane.


(Source : APS, 29 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Lancement-d-un-systeme-d,10059.html

Par les TIC, le Sénégal peut satisfaire ses besoins de santé, selon Mary Teuw Niane



L'exploration des opportunités offertes par les technologies de l'information et de la communication (TIC) peut permettre au Sénégal de satisfaire ses besoins en matière de santé, a souligné samedi à Dakar le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane.


"Notre pays, en explorant toutes les opportunités offertes par l'utilisation des TIC, peut satisfaire ses besoins dans le domaine de la santé, par le biais de la maîtrise des instruments de la science et la technologie", a affirmé M. Niane.


S'exprimant lors d'une cérémonie organisée à l'occasion de la célébration de la Journée de la renaissance scientifique de l'Afrique, il a dit qu'"une grande partie de notre avenir notre destin commun se joue au sein de la société de l'information".


Cette rencontre était organisée par l'Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (ANSTS) sur le thème : ''TIC et santé-télémédecine''.


La technologie "est en train de bouleverser non seulement nos modes d'information, de communication, de production et de consommation, mais aussi nos modes de réflexion et de création, en ouvrant des perspectives inédites [...] dans tous les secteurs", a souligné le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.


Selon lui, l'utilisation des TIC est "un facteur indispensable et incontournable pour accélérer le développement, dans tous les secteurs d'activité".


Le gouvernement accorde de l'importance au développement des TIC parce que c'est "un maillon essentiel" des programmes de développement, a-t-il ajouté.


Mary Teuw Niane a remis des prix à Anta Agne Djibo, Arouna Mamadou Baal et Tidiane Diop, auteurs des trois meilleures thèses des écoles doctorales sénégalaises.


(Source : APS, 29 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Par-les-TIC-le-Senegal-peut.html

samedi 29 juin 2013

L’opérateur sud-coréen SK Telecom a lancé un réseau mobile deux fois plus rapide que la 4G

Ad: Guide To Buying & Selling Cell Phones - Now's The Time To Check Us Out! New Sales Page, Banners, Video. Our High-quality Product Is On Temporary Sale Selling For $37 With 75% Commission! Visit www.cellphoneresale.com/affiliates.php Check Us Out - We Promise Not To Disappoint!






via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://www.agenceecofin.com/operateurs/2606-11997-l-operateur-sud-coreen-sk-telecom-a-lance-un-reseau-mobile-deux-fois-plus-rapide-que-la-4g

4G en Afrique : un relais de croissance encore incertain



Les perspectives sont aussi positives que celles du simple mobile, mais pour de nombreux experts, la croissance ne sera au rendez-vous que si d'autres facteurs entrent positivement en jeu, ce qui n'est pas gagné d'avance.


Au mois de mars 2013 un rapport produit en France par le cabinet de conseil Arthur D. Little et le courtier Exane BNP Paribas fait ressortir qu'investir dans la 4G (réseau des prochaines générations) sera difficile à rentabiliser pour les opérateurs de télécommunications en Europe. Le document fait ressortir que le chiffre d'affaires des opérateurs va continuer de reculer dans les services mobiles, malgré une accélération des usages dans l'internet mobile. Le rapport, qui s'appuie sur de nombreuses rencontres effectuées avec les opérateurs du secteur en Europe, relève qu'un recul de 1,8% par an supplémentaire jusqu'en 2016, dont -1,8% dans le mobile, est à attendre sur le revenu des opérateurs. Une telle perspective amène à s'interroger sur l'issue des projets 4G qui sont aujourd'hui lancés ou en voie de l'être en Afrique.


Services à valeur ajoutée


Le continent a animé les dernières décennies en explosant les statistiques de pénétration du mobile. Selon un récent rapport de GSMA, l'association des opérateurs de mobile, le nombre d'utilisateurs de portables en Afrique a atteint les 700 millions en 2012. La croissance a été au rendez-vous pour de nombreux acteurs, notamment les gouvernements et les opérateurs. Au-delà de ce tableau élogieux, les télécommunications en Afrique doivent encore faire face à de nombreux défis. L'un d'eux est celui de l'accès à l'internet à large bande, avec la nécessaire introduction des nouvelles générations de réseaux (4G/LTE). La question aujourd'hui est de savoir si l'Afrique sera une fois encore le théâtre d'une nouvelle croissance tirée par la 4G.


La question reste délicate et sur le sujet les avis divergent entre prudence et réalisme. L'Afrique présente à ce niveau un faible taux de pénétration avec, selon un rapport de l'Union internationale des télécommunications, un ratio de seulement 5% de pénétration. L'Afrique, de ce point de vue, fera-t-elle mieux que les prédictions européennes ? Certaines analyses semblent répondre positivement à cette question. Globalement, ces perspectives positives s'appuient sur le fait que la consommation des télécommunications en Afrique évolue elle aussi progressivement. Le téléphone ne sert plus seulement à appeler, mais aussi à mener un certain nombre d'opérations. A travers le continent, les opérateurs multiplient de nombreux services à valeur ajoutée et qui, avec le temps, devront être de plus en plus facilités. On peut citer la gestion d'un compte bancaire virtuel, la gestion des factures et de certains services, qui nécessiteront des interfaces plus interactives et donc une connectivité plus grande.


Des consommateurs jeunes


Le cabinet ATKearney, pour le compte de GSMA, a produit un rapport d'où il ressort que le processus est difficile à arrêter. Il prend pour base que l'accès au smartphone se vulgarise de plus en plus avec des terminaux de moins en moins chers, ainsi que le besoin remarqué partout en Afrique d'améliorer les réseaux avec la construction des réseaux de fibre optique. Un autre facteur, qui n'apparaît pas clairement dans des rapports, est le fort taux de consommateurs jeunes qui, à mesure qu'ils rentrent dans le monde de l'emploi, ont des besoins différents des premiers utilisateurs de mobile, et veulent désormais télécharger plus que la voix et les simples textes avec leurs téléphones. ATKearney estime ainsi qu'on risque de voir le nombre d'utilisateurs de mobile à large bande passante progresser et atteindre les 232,9 millions de personnes.


Un nouveau moteur


Comme en Europe la grande question du ratio investissement bénéfice se pose. Le succès commercial suffira-t-il à garantir en Afrique le succès économique ? Sur la question les avis sont largement partagés et pour beaucoup la simple introduction de la 4G ne suffira pas aux opérateurs pour renouer avec une croissance qui se tasse progressivement. Le premier challenge sera celui de trouver un nouveau moteur pour faire de la 4G un relais de croissance. Jusqu'ici, les opérateurs ont agi sur les grilles tarifaires pour atteindre le maximum de clients. Moins cher on est, plus on a de clients. Une telle perspective avec la 4G s'avère difficile et est d'ailleurs au centre de l'interrogation en Europe.


Dans une de ses analyses, Frost & Sullivan faisait remarquer que le coût de la technologie 4G reste encore très élevé pour le consommateur moyen en Afrique, et les retours sur investissement risquent d'être très lents. D'un autre côté, les gains de croissance ne bénéficiant pas seulement aux opérateurs de mobile, les autres acteurs du domaine de la 4G que sont le gouvernement et les fournisseurs de contenus doivent se montrer plus perspicaces et plus intelligents, ont indiqué pour leurs parts des experts du cabinet Booz and Co dans un autre rapport sur les perspectives de croissance des télécoms en Afrique.


Les gouvernements devront ainsi revoir les politiques d'attribution et de gestion des bandes passantes et, en back office, les fournisseurs de contenus devront déborder d'imagination pour maintenir l'intérêt des utilisateurs. Une jeune entreprise au Cameroun, Madia Group, a pris les devants et prépare déjà le modèle de jeu interactif africain, qui devra permettre d'instaurer une nouvelle façon d'utiliser les portables. « Le véritable problème c'est qu'on attend toujours, or nous pensons que nous devons prendre les devants. Lorsque la 4G et déjà la 3G seront effectives dans notre pays, notre produit sera déjà prêt et nous espérons que les gens comprendront tout l'intérêt du travail que nous faisons », explique Olivier Madiba, son jeune DG.


Idriss Linge pour Réseau Télécom n° 62


(Source : Agence Ecofin, 29 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/4G-en-Afrique-un-relais-de.html

vendredi 28 juin 2013

L'instauration du visa biométrique répond à un besoin de sécurité, selon un officiel



Le secrétaire exécutif du Comité de pilotage du visa biométrique, Ibrahima Diallo, a indiqué, vendredi à Dakar, que l'exigence d'un visa aux étrangers désirant entrer au Sénégal répond à un besoin de sécurité.


‘'Le soubassement du visa biométrique n'est pas forcément la réciprocité des visas, c'est un acte de souveraineté que l'Etat a pris pour demander un visa aux étranger comme d'autres pays le font. Mais c'est surtout un soubassement sécuritaire qui devrait les rassurer davantage, rassurer les touristes'', a t-il dit, lors d'une conférence de presse.


Selon lui, ''le touriste a des facilités qu'il n'avait pas avant. Donc il vient dans des conditions sécuritaires''.


M. Diallo a mis en avant les avantages de ''ce système ultra moderne et sécurisé de délivrer immédiatement des visas biométriques à l'aéroport de Dakar, et plus tard ceux de Cap-Skiring et Saint Louis, ainsi que dans les 18 ambassades et consulats du Sénégal en moins de 48 heures''.


D'où l'intérêt, selon lui, d'une demande de pré-visa en effectuant un pré-enrôlement sur le site visasenegal.sn, pour permettre au voyageur de gagner du temps et éviter de se voir refuser le visa une fois au Sénégal.


Le prix forfaitaire du visa est de 32.500 francs (50 euros), a t-il rappelé, tout en rassurant les concernés quant à la sécurisation du paiement en ligne du visa.


M. Diallo a également rappelé à ceux qui seraient tentés de penser qu'il s'agit d'une mesure brutale, que cette loi sur l'instauration du visa d'entrée au Sénégal date de décembre 2012.


Cette mesure ne sera pas appliquée aux ressortissants marocains et mauritaniens, a rappelé M. Diallo. Le Sénégal a signé des accords bilatéraux de libre circulation des personnes avec ces pays. Les citoyens des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ne sont pas concernés.


Les fonds récoltés par l'Etat du Sénégal à travers le visa, seront, selon M. Diallo, utilisés comme moyen pour ''faciliter'' l'emploi des jeunes. D'ailleurs, il a annoncé que beaucoup de jeunes diplômés sont recrutés par le concessionnaire comme techniciens ou ingénieurs dans le cadre de la mise en œuvre de ce visa.


(Source : APS, 28 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/L-instauration-du-visa-biometrique.html

Célébration de la Journée de la renaissance scientifique de l'Afrique



L'Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (ANSTS) célèbre la Journée de la renaissance scientifique de l'Afrique (JRSA), samedi à partir de 8 heures 45 à l'auditorium du Conseil économique, social et environnemental, indique un communiqué transmis à l'APS.


L'évènement, qui porte sur le thème : "TIC et santé-télémédecine", se tiendra sous la présidence du Professeur Mary Teuw Niane, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, selon la même source.


La manifestation sera marquée par la remise de prix aux trois meilleures thèses des écoles doctorales du système universitaire national, annoncent les organisateurs.


(Source : APS, 27 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Le-programme-du-Code-Camp-du-29.html

Visa-biométrique : le pré-visa est exigé pour embarquer dans les avions



Le secrétaire exécutif du Comité de pilotage du visa biométrique, Ibrahima Diallo, a annoncé, vendredi à Dakar, que des ‘'facilités'' seront accordées aux voyageurs étrangers désirant se rendre au Sénégal, à travers l'obtention d'un pré-visa en ligne à compter de lundi prochain.


‘'Le pré-visa est un pré-requis pour embarquer à bord avions des compagnies aériennes (…). Il s'agit, pour le demandeur, de se faire pré-enrôler en ligne sur le site http://www.visasenegal.sn, en scannant les documents de voyage, pour récupérer le visa à l'aéroport'', a t-il dit, lors d'une conférence de presse.


Les frais de visa s'élèvent à 32.500 francs pour le visa de 0 à 90 jours, a-t-il rappelé, précisant toutefois que ‘'dans le cadre du code général des impôts, ''les coûts du visa peuvent aller jusqu'à 300.000 FCFA en fonction de la durée de séjour de l'étranger''.


Pour ce qui est des facilitations, a-t-il dit, ‘'le gouvernement a accepté provisoirement, pour une période de 15 jours à partir de lundi, que les compagnies aériennes soient autorisées à embarquer des voyageurs qui n'auraient pas de pré-visa. ils pourront se faire délivrer un visa auprès des services habilités, à l'arrivée, même s'ils s'exposent à des refus de visas''.


Concernant les réfugiés, a-t-il expliqué, ‘'considérés comme des ressortissants de pays à consultation préalable, ils auront la possibilité de se pré-enrôler en ligne. Ils auront aussi la possibilité d'embarquer sans visa mais avec une lettre d'accord préalable du ministère de l'Intérieur''.


Selon M. Diallo, les étrangers résidant au Sénégal avec leurs cartes de séjour déjà en cours de validité, peuvent, à l'image des Sénégalais à l'étranger, entrer au Sénégal avec cette carte sans payer de visa.


Il a également rappelé que les binationaux sont exclus et ne sont donc pas concernés par l'obtention du visa à condition qu'ils présentent leur pièce d'identité nationale sénégalaise.


‘'Le gouvernement a aussi décidé exceptionnellement pour les tours opérateurs qui ont enrôlé des demandeurs dans le cadre de cette campagne et qui ont déjà payé leurs prestations, de les dispenser de visa (…). Le gouvernement va étudier les conditions de compensations avec le concessionnaire privé SNEIDAI'', a t-il soutenu


A partir du lundi 1-er juillet, le Sénégal exigera un visa biométrique à toutes les personnes désireuses d'entrer dans son territoire, si elles ne sont pas des nationaux des 14 autres pays avec lesquels il constitue la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).


(Source : APS, 28 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Visa-biometrique-le-pre-visa-est.html

Jeu Web de la semaine : simian.interface

Septième épisode de la rubrique hebdomadaire : le jeu web de la semaine. Parfois artistique, parfois philosophique, parfois simplement divertissant, le jeu sur internet offre de nombreuses facettes.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/jOspJJTwXkM/jeu-web-de-la-semaine-simian-interface

L’actu de la semaine : Amazon, Google Mine, éthique des réseaux sociaux…

Comme chaque semaine, nous vous proposons de retrouver les actualités marquantes de la semaine que nous n’avons pas traité de notre côté, mais qui valent tout de même le coup d’œil. L’occasion de vous envoyer chez nos amis blogueurs ou sur les sites que nous lisons régulièrement. Au menu du...


Article publié sur le Blog du Modérateur : L’actu de la semaine : Amazon, Google Mine, éthique des réseaux sociaux… Suivez également l'actualité du blog sur Twitter et Facebook






via Le blog du Modérateur http://feedproxy.google.com/~r/captainjob/~3/LUK1MIZwQW4/

Un panorama de 34 gigapixels de la ville de Prague

Un photographe propose de découvrir la ville de Prague à travers un impressionnant panorama de 34 Gigapixels, une expérience à la fois intéressante et technique.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/wYwS0Zbrba8/un-panorama-de-34-gigapixels-de-la-ville-de-prague

MTN recalé pour l’attribution de deux licences télécoms en Birmanie

Ad: How To Make Money From Mobile Marketing - Take This Opportunity To Dominate Almost Any Niche Market Simply By Tapping Into The Popularity Of An Ever-growing Revolution In Business.. The Mobile Medium! Now Includes Extra Bonus Reports, Pro Video Home Study Course Plus Much More!






via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://www.agenceecofin.com/operateurs/2806-12041-mtn-recale-pour-l-attribution-de-deux-licences-telecoms-en-birmanie

Algérie : Djezzy ne reconnait aucun droit de préemption à Cevital

Ad: Cell Phone Treasure - Make Money With Cell Phones! - The New And High Converting System From Adam Horwitz That Teaches The Complete Newbie How To Make An Absolute Killing With Affiliate Marketing Through Cell Phones. This Is A Must See!






via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://www.agenceecofin.com/operateurs/2406-11916-algerie-djezzy-ne-reconnait-aucun-droit-de-preemption-a-cevital

Les partages sociaux et le référencement sont fortement corrélés

Chaque année, SearchMetrics fournit son compte rendu des critères liés au référencement naturel. Un document complet : 70 pages d’analyses sur les facteurs qui améliorent ou déprécient le positionnement des pages dans les moteurs de recherche. L’étude se base uniquement sur le moteur américain Google USA, des différences peuvent donc...


Article publié sur le Blog du Modérateur : Les partages sociaux et le référencement sont fortement corrélés Suivez également l'actualité du blog sur Twitter et Facebook






via Le blog du Modérateur http://feedproxy.google.com/~r/captainjob/~3/UstkC35ZuzQ/

#Facebook développe ses #hashtags

Facebook améliore son système de hashtags récemment mis en place en proposant aux mobiles de pouvoir y accéder et en intégrant les 'hashtags' en relation.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/L93FU2_NLs4/facebook-developpe-ses-hashtags

Recon Jet, smart-lunettes de sport

Outre les Google Glass, on voit fleurir de nombreux concurrents sur le marché dont on entend peu parler. Les Recon Jet sont de ceux-la même si elles se placent dans un domaine spécifique : le sport.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/3WpRrlWvPHk/recon-jet-smart-lunettes-de-sport

[Infographie] Les blogueurs en France et leurs relations avec les marques

Le site outilsduweb nous propose une infographie qui parle des blogueurs influents de France et de leurs relations avec les marques. Forcément, on se sent concernés.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/42gaCVf2o1w/infographie-les-blogueurs-en-france-et-leurs-relations-avec-les-marques

Les internautes blâment Obama pour la lenteur de l'internet



L'arrivée du président américain sur le sol sénégalais est le sujet qui s'est jalousement accaparé de la toile du pays de la Téranga. En effet, quand il ne s'agit pas de la jolie frimousse de celui-ci ou de son point de vue quant à la légalisation de l'homosexualité au Sénégal, il s'agit du compte Instagram, tout récemment créé, de la 1ere dame relatant les grands moments de son périple sur la terre de ses ancêtres.


Seulement, dans le méli-mélo des mesures de sécurités entourant le président américain, jugées extravagantes par la grande majorité du peuple sénégalais, la soudaine lenteur et l'instabilité de la connexion internet semble avoir été imputées à l'autorité quarteronne.


Alors qu'il mettra fin à son séjour au Sénégal dans les heures à venir, certains, à tort ou à raison, ne seront pas tristes de voir le dos du locataire de la maison blanche en espérant récupérer la totalité de leur bande passante…


Sadibou Sow


(Source : Afrique ITnews, 28 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Les-internautes-blament-Obama-pour.html

Dataveyes remporte le trophée Startup Presse-citron 2013

Mercredi 26 Juin, dans les locaux de Facebook France, se tenait l'événement Start-Up Presse-Citron 2013. Le gagnant est Dataveyes.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/4E5ItKXOUNM/dataveyes-remporte-le-trophee-startup-presse-citron-2013

Firefox, mise à jour graphique et logicielle

Le célèbre navigateur va mettre en place tout un lot de nouvelles fonctionnalités pour ses versions PC et Android. Il en profite pour réactualiser son logo.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/kXSxpOf86Kg/firefox-mise-a-jour-graphique-et-logicielle

Convertir ses vidéos Vine en GIF

En intégrant la vidéo à son service, Instagram a déclaré la guerre à Vine. Si vous n’êtes pas encore passé chez la concurrence et utilisez souvent le service de vidéo de Twitter, voici un site qui devrait vite devenir indispensable : Gif Vine. L’idée est aussi simple qu’utile : convertir...


Article publié sur le Blog du Modérateur : Convertir ses vidéos Vine en GIF Suivez également l'actualité du blog sur Twitter et Facebook






via Le blog du Modérateur http://feedproxy.google.com/~r/captainjob/~3/udw90UDv1BM/

Flipboard arrive chez Windows [Vidéo]

Microsoft a annoncé une version de Flipboard pour son Windows Phone et pour son Windows Phone, de quoi satisfaire les utilisateurs concernés.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/js2xxGnTEtI/flipboard-arrive-chez-windows-video

jeudi 27 juin 2013

Europe/Afrique dans les TIC - Des experts identifient les priorités en matière de recherche



Le nouveau programme-cadre du partenariat Euro-Africa/Horizon 2020 dans la recherche dans les Tic est présenté comme une grande opportunité pour l'enseignement supérieur. Un atelier régional, ouvert hier à Dakar, sensibilise et forme des cadres venus de la sous-région afin de renforcer la participation des organisations africaines dans les appels à propositions de ce programme cadre.


L'atelier régional de sensibilisation et de formation sur la « Recherche collaborative Afrique-Europe dans le domaine des Tic/Horizon 2020 », ouvert hier à Dakar, a pour objectifs principaux le renforcement de la participation des organisations africaines dans les prochains appels à propositions de ce programme-cadre, ainsi que l'identification fine des priorités en matière de recherche dans les Tic en Afrique de l'Ouest.


Co-présidant l'ouverture de cette rencontre, Modou Mamoune Ngom, le directeur des Télécommunications du Sénégal, représentant le ministre de tutelle, a rappelé qu'aujourd'hui, grâce à la recherche-développement dans les Tic, il est permis d'espérer l'émergence de solutions adaptées dans le domaine de la santé, de l'éducation, de l'agriculture, etc.


Ce qui justifie, selon M. Ngom, les initiatives de nos gouvernements, visant à l'instauration et à la multiplication des centres de recherche-développement et d'incubateur dans le domaine de Tic, qui en complément des contributions significatives des écoles et universités, fourniront un pôle de compétences et d'expertise, à même de soutenir efficacement les efforts d'éradication du sous-développement et de la pauvreté.


« Le nouveau programme-cadre du partenariat Euro-Africa dans la recherche dans les Tic revêt une importance capitale, de par ses implications socio-économiques. Aussi, il est permis d'espérer, au terme de cet atelier régional, une identification fine des priorités en matière de recherche dans les Tic en Afrique de l'Ouest », a affirmé le représentant du ministre des Télécommunications.


L'on peut également espérer, a ajouté Modou Mamoune Ngom, avoir une meilleure compréhension du cadre de recherche dans les Tic en Afrique de l'Ouest et un renforcement du réseautage et l'établissement de nouveaux liens pour de futurs projets communs.


Excellence scientifique et défis sociétaux


Olivier Sagna, représentant le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a, lui, relevé qu'en se focalisant sur les trois priorités, l'excellence scientifique, la primauté industrielle et les défis sociétaux, le nouveau programme-cadre du partenariat Euro-Africa dans la recherche dans les Tic, objet du présent atelier, est une grande opportunité pour l'enseignement supérieur en Afrique.


Au nombre de ces opportunités, M. Sagna a cité l'approfondissement ou la mise à jour des filières d'enseignement et de formation, l'adaptation des contenus et des outils pédagogiques dans un contexte caractérisé par une massification sans précédent des effectifs admis dans les établissements d'enseignement supérieur et une meilleure exploitation de la recherche scientifique dans la résolution des difficultés socio-économiques de tous ordres.


Selon le directeur général de l'Ecole supérieure multinationale des Télécommunications, Mouhamadou A. Saïbou, maître d'œuvre de cet atelier organisé par le partenariat EuroAfrica-ICT/P8, sous l'égide de la Commission européenne, la rencontre de Dakar, après celle de Lesotho et de Tunisie, vise à renforcer les liens en matière de recherche et de politique Tic dans le cadre du partenariat stratégique Afrique-Union européenne et ouvre des opportunités de collaboration entre les institutions de formation et de recherche, les industriels d'Afrique et d'Europe.


Et fort du constat de la nécessité urgente de mettre en place les différentes applications Tic pour les entreprises et les différentes communautés africaines, le directeur général de l'Esmt a réaffirmé la disponibilité de « son » institution et son engagement à nouer des partenariats fructueux dans le domaine de l'enseignement, de la formation et de la recherche.


Ce partenariat, selon Mohamadou A. Saïbou, peut se matérialiser par l'ouverture de filières de spécialisation communes, la tenue d'ateliers et de séminaires, le lancement d'une filière de recherche doctorale ainsi que l'implémentation de laboratoires de simulation et de test et la mise en place de projets de développement de contenus et d'applications Tic.


Hier, à l'ouverture de cette rencontre de deux jours, il revenait à Laura De Nale de Sigma Orionis-France, coordonatrice adjoint du programme « Euro-Africa-ICT/P8 », de faire une présentation du projet et d'expliquer les opportunités de coopération Europe-Afrique dans le domaine des Tic.


Omar Diouf


(Source : Le Soleil, 26 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Europe-Afrique-dans-les-TIC-Des.html

Nouvelles technologies : le 4e Forum de l'Afrique Numérique en octobre à Ouagadougou



La capitale burkinabè a été choisie pour abriter en octobre prochain la 4e édition du Forum africain sur le partage des meilleures pratiques dans le domaine des Technologie de l'information et de la communication (TIC), a-t-on appris jeudi, de source officielle.


C'est au cours du conseil des ministres, tenue la veille, que le ministre du Développement de l'économie numérique et des postes, le Pr Jean Coulidiaty, a annoncé le choix porté sur Ouagadougou.


Selon lui, la rencontre aura lieu du 10 au 12 octobre 2013 à Ouagadougou sous le thème ‘'Données Numériques pour le développement-Data4 Dev 2013''.


Le forum porte le nom ''Forum Afri-Digital'' (Forum de l'Afrique Numérique).


(Source ; APA, 27 juin 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Nouvelles-technologies-le-4e-Forum.html

Les facteurs SEO Google à prendre en compte en 2013 selon Netmark [Infographie]

Top 10 SEO Factors Hasard du calendrier? Hier je vous présentais les paramètres les plus décisifs selon Search Metrics pour occuper les premières positions dans le moteur Google. Aujourd’hui on a le droit au même genre de synthèse mais en provenance de l’agence web Netmark.com. Il est un peu surprenant de retrouver en première position l’Exact Match Domain alors [...]

Suivez-moi sur mon compte Twitter et sur ma page Google + | Voir ma page Facebook | Ceci est un article du Blog Marketing Web 2.0 sur Les facteurs SEO Google à prendre en compte en 2013 selon Netmark [Infographie]







via Abry | Web 2.0 et Hi-Tech http://feedproxy.google.com/~r/abry/~3/hHYLlxX1hnc/les-facteurs-seo-google-a-prendre-en-compte-en-2013-selon-netmark-infographie-23311