2[Côte d'Ivoire] TEDxGrandBassam célèbre les «Immortelles»

TEDXGrandBassam, est un événement organisé sous la licence Américaine TED. Il vise à mettre en avant les idées innovatrices de personnes qui...

Orange lance la 6ème édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient

Cette année, le grand concours de business plans organisé par Orange en Afrique et au Moyen-Orient se dédouble. Chaque projet candidat peut en effet être jugé par deux jurys, un national et un international. Les récompenses à...

L'Ambassade des USA encourage les jeunes ivoiriennes à poursuivre des carrières scientifiques et technologiques

« Les femmes éduquées acquièrent une voix et une place dans la société, ce qui leur donne plus de débouchés économiques et encourage leur participation dans la politique et fortifie la société, »...

mercredi 31 juillet 2013

1er trimestre de lutte sans merci entre les opérateurs : La guerre fait rage !



L'intensité de la concurrence entre les opérateurs de téléphonie n'aura pas décru durant le 1er trimestre de 2013. Au contraire, l'analyse du marché, réalisée par l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), révèle une concurrence rude, où chaque acteur essaie tant bien que mal de défendre sa part de marché, tout en tentant de grappiller sur le territoire adverse. Le tout, dans un secteur où le dynamisme brille de son plus bel éclat.


La bataille fait rage dans le secteur des télécommunications. Et le rapport d'analyse du marché, pour le 1er trimestre de l'année 2013, réalisé par l'Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), ne dit pas le contraire.


Orange leader fort, mais ses parts grignotées


En effet, le document, rendu public depuis hier, montre sur ses pages consacrées à la téléphonie, que ce marché, « extrêmement dynamique », a poursuivi « sa progression » pour enregistrer une « augmentation de 6,42% du parc des abonnés » qui s'établit désormais à 12 207 729 d'usagers. Et le volume des communications émises a, lui, stagné à 1,14 milliard de minutes, tandis que le taux de pénétration est ressorti à 90%.


Et c'est particulièrement dans l'enregistrement de nouveaux abonnés, que la rude concurrence entre les différents opérateurs s'est le plus ressentie. En effet, le rapport de l'Artp renseigne que le « marché est toujours dominé par l'opérateur historique avec 61%, mais ce dernier voit ses parts de marché baisser, de même que Tigo, au profit d'Expresso ». Tigo s'est retrouvé avec une part de marché de 21,82%, Expresso 17,52%.


Plus de nouveaux abonnés pour Expresso


Et sur un total de 737 083 nouveaux usagers qui ont rejoint le marché, « Expresso a collecté plus de nouveaux usagers (427 449) au cours de ce premier trimestre de l'année que l'opérateur historique Orange (286 578) », renseigne le rapport de l'Artp. Soit un écart de 140 871 abonnés. L'opérateur Tigo, quant à lui, « a recommencé à collecter de nouveaux usagers (23 056) mais dans des proportions très inférieures à ses concurrents ».


Par contre, pour les prépayés, orange domine ses concurrents avec ses 60,66%, « même si la baisse des parts de marché de ce dernier ainsi que celles de Tigo (21,8%) profitent au dernier entrant sur le marché, Expresso (17,52%) » renseigne le rapport. L'autorité de régulation souligne, toutefois, que « malgré cette bonne performance, Expresso reste le 3ème opérateur en part d'usagers au Sénégal, sur le segment significatif des offres prépayées ».


Et si Tigo devance Expresso pour les prépayés, le dernier venu des opérateurs reste, cependant, devant lui, pour les post-payés : « La tendance observée à la fin de l'année 2012 pour Expresso sur le marché des offres postpayées se confirme en 2013 avec des parts de marché supérieures à celles de Tigo ».


L'Artp a aussi, dans son rapport, donné l'évolution du marché de l'internet pour le premier trimestre de 2013. Marché, « devenu extrêmement dynamique au Sénégal du fait du développement de l'internet mobile ». Et l'Artp a décelé une « augmentation considérable des usagers » qui ont atteint aujourd'hui les 1 072 488 au 31 mars 2013. Ce qui correspond à un taux de pénétration de 7,9%.


Mais, l'Artp souligne que ce marché est dominé par l'internet mobile, « qui représente 87% du parc des usagers si l'on prend en compte les utilisateurs de clés Internet ». L'Adsl a, quant à lui, crû de 4%.


Orange champion des clés internet, Expresso roi du net mobile


Et sur ce marché aussi, l'Artp renseigne dans son document, qu'il est « extrêmement concurrentiel ». Pour l'Internet mobile par exemple (clé internet non compris), Expresso « possède le plus grand parc d'utilisateurs » avec 41%. « Il en est de même sur le marché du bas débit » où le dernier venu des opérateurs détient 55% de part de marché. L'opérateur historique Orange, quant à lui, « est largement en tête sur le marché des clés internet » avec 82% et « en position de monopole sur le marché de l'Adsl ». « Enfin, la position de Tigo confirme s'il en était besoin la nécessité pour cet opérateur d'intervenir sur l'internet mobile 3G », souligne l'autorité de régulation


La mainmise d'Orange sur le fixe


Avec un dynamisme bien moins accru que celui que connaît le secteur de la téléphonie mobile, le marché du fixe a toutefois enregistré « un léger regain d'activité au premier trimestre 2013 ». Après la baisse du nombre d'usagers en 2012, la téléphonie fixe a connu une timide croissance de 1% au terme des trois premiers mois de cette année, renseigne le rapport d'analyse du marché des télécommunications réalisé par l'autorité de régulation des télécommunications et des postes.


Le déclin du fixe


Cependant, relève l'Artp, « malgré cette légère hausse du parc, le taux de pénétration reste faible à 2,53% ». Et le volume des communications n'a pas lui aussi connu une grande évolution. « Cette augmentation du parc s'est accompagnée d'une légère augmentation du volume de communications émises par rapport à la fin de l'année 2012, dans des proportions, toutefois, inférieures à celle du parc : l'usage mensuel moyen des usagers est donc en légère baisse de 7 minutes sur ce premier trimestre de l'année », renseigne le rapport de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes.


Et ce segment de marché, renseigne le document, reste la chasse gardée de l'opérateur historique, qui y détient une grosse part de marché : « Ce segment de marché reste très largement dominé par l'opérateur historique Orange qui détient plus de 84% des parts de marché globalement ainsi que le monopole sur le marché professionnel », lit-on dans le rapport de l'Artp. Expresso, pour le marché de la téléphonie fixe, reste loin derrière : « Cette position se renforce légèrement au cours de l'année écoulée, au détriment de son concurrent Expresso ».


Youssouf Sané


(Source : Le Populaire, 30 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/1er-trimestre-de-lutte-sans-merci.html

Téléphonie mobile : Expresso fait mieux en parts de marché sans bousculer la hiérarchie



L'opérateur historique Orange continue à dominer le marché de la téléphonie mobile en termes de parts de marché, même si ses performances sont en baisse, selon le dernier Rapport trimestriel d'analyse du marché des télécommunications au 31 mars 2013 produit par l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Orange voit ses parts de marché passer à 60,7 % au 31 mars 2013, soit une perte de 1,4 point depuis la fin de l'année 2012.


L'opérateur Tigo enregistre aussi des contreperformances, ses parts de marché ayant chuté de 1,2 point pour s'établir à 21,8 %. Tout ceci profite au dernier venu : Expresso. La filiale de Sudatel a amélioré ses parts de marché à 17,5 %, soit une hausse de 2,6 points.


Mais cette performance d'Expresso ne le fait pas changer de marche sur le podium, l'opérateur demeure troisième sur le marché de la téléphonie mobile, toujours derrière Orange et Tigo. Selon le rapport de l'Artp, « cette variation globale des parts de marché se confirme au niveau des segments prépayés et postpayés ».


Les parts d'Orange et Tigo ont connu une baisse sur le segment prépayé au profit d'Expresso, mais le classement se fait toujours selon l'ordre d'arrivée des trois concurrents sur le marché. Sur le marché du postpayé, Orange domine largement avec 71 % de parts de marché, Expresso bouleverse l'ordre d'arrivée en se classant deuxième avec 16 % de parts, au détriment de Tigo qui arrive en dernière position avec 13 %.


Par ailleurs, le rapport révèle que l'augmentation du parc de la téléphonie mobile de 6,43 % au cours du premier trimestre de 2013 s'est accompagnée d'une hausse du trafic presque dans les mêmes proportions (6,62 %). Le volume de communications émises par les usagers mensuellement a haussé de 951 millions de minutes à 1014 millions de minutes.


On note aussi que la très grande majorité du trafic se fait dans le réseau de l'appelant à hauteur de 89,5 % en mars 2013. 10,5 % seulement des appels émis ont quitté le réseau de leur opérateur pour aller vers un réseau tiers national (mobile ou fixe) ou international.


Malick Ciss


(Source : Le Soleil, 31 juillet 2013







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Telephonie-mobile-Expresso-fait.html

YeelenPic : Une banque d'images pour l'Afrique



Toute personnes ayant recherché des images d'africains ou d'africaines sur la toile vont appréciez cette nouvelle plateforme. YeelenPic est un site internet qui vous permet d'acheter des images de qualité à forte identité africaine ! Sur le site internet, la plateforme se présente comme une agence d'images et d'illustrations dédiées à l'Afrique.


Un projet qui entend créer du contenu visuel africain sur la toile, car comme nous l'avons dit, il n'est pas toujours évident de retrouver des images originales permettant d'illustrer des situations aussi simples qu'une mère africaine allaitant son enfant, ou d'autres plus rares comme des pygmées d'Afrique centrale.


Au-delà de l'aspect purement commercial, YeelenPic se veut être une communauté de photographes de talent avec des interactions et des échanges


Le projet est aussi destiné aux photographes en leur permettant de mettre en avant leur talent et de commercialiser leurs œuvres. Vous pourrez visiter leur Page Facebook ou les suivre sur Twitter pour être au courant de tout.


(Source : YeelenPic, 31 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/YeelenPic-Une-banque-d-images-pour.html

Le groupe 3M-COMM lance jeudi un site d'information dédié à l'éducation



Le groupe 3M-COMM, éditeur du quotidien L'As (privé), procède jeudi au lancement du site d'information http://www.assavoir.sn/, qui sera dédié à "l'éducation sénégalaise", a-t-on appris de sa direction.


"Le groupe 3M-COMM, éditeur du journal L'As, met en ligne, à partir du jeudi 1er août 2013, le site www.assavoir.sn", rapporte un communiqué parvenu à l'APS.


"C'est un site centré sur les valeurs qui permettront à l'école sénégalaise de retrouver ses lettres de noblesse. Assavoir.sn se propose de vous livrer des informations utiles sur l'éducation et entend susciter l'amour des études chez les plus jeunes, en leur offrant en exemple les plus fins esprits produits par l'école sénégalaise", explique-t-on de même source.


Le communiqué annonce qu'"à la fin de chaque année, l'administrateur du site remettra des prix et des bourses à des élèves et des étudiants brillants, particulièrement à ceux des classes d'examen".


Le groupe 3M-COMM promet aussi de "récompenser les enseignants, qui sont souvent oubliés lors de la remise des lauriers" sanctionnant les efforts fournis à l'école.


(Source : APS, 31 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Le-groupe-3M-COMM-lance-jeudi-un.html

Vimpelcom vend ses filiales au Burundi et en Centrafrique pour 100 millions $

Ad: The App Shortcut - A Complete Training Course On How To Get Your Apps Developed And In The App Store. This Comes Complete With Done-for-you Source Codes. Affiliates - This Is A High Converting Offer In The Hot Mobile Development Niche. Get On Board Today!






via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://www.agenceecofin.com/operateurs/3107-12750-vimpelcom-vend-ses-filiales-au-burundi-et-en-centrafrique-pour-100-millions

Maroc Telecom : les chiffres au 1er semestre 2013 plongent au Maroc mais grimpent dans les filiales africaines

Ad: Visual Guide Mobile Phone Repair Course - Visual Guide To Mobile Phone Repair Course - Is A Step By Step Approach.mobile Phone Repair Training Course For People Who Cannot Attend The Classes. This Course Is A Distance Learning, Home Study And Correspondence Type Of Course To Easily Learn.






via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://www.agenceecofin.com/operateurs/2507-12668-maroc-telecom-les-chiffres-au-1er-semestre-2013-plongent-au-maroc-mais-grimpent-dans-les-filiales-africaines

Bioshock Infinite, une nouvelle histoire et un nouveau mode [Vidéo]

Double actualité pour Bioshock Infinite qui sort son premier DLC et nous révèle la suite en vidéo. Il y en aura pour tous les gouts et tous les fans.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/KfWkTCY2-ck/bioshock-infinite-une-nouvelle-histoire-et-un-nouveau-mode-video

Google créé la surprise et renie partiellement la neutralité du Web

Google déclare que ceux qui utilisent leur connexion Google Fiber pour héberger des serveurs pourraient bien avoir quelques surprises. Ces dires s'opposent directement aux principes de neutralité du net longtemps défendus par l'entreprise.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/7mmXwy49L_A/google-cree-la-surprise-et-renie-partiellement-la-neutralite-du-web

GoPro : visionnage et partage de vidéos simplifié avec la nouvelle version de l’application iOS et Android

Ceux qui utilisent une caméra GoPro 3 WiFi (pour prendre des images avec leur drone par exemple) seront certainement ravis d'apprendre qu'une mise à jour de l'application iOS et Android est disponible et permet enfin de partager plus facilement et plus rapidement des photos et des vidéos.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/4-1e42ZtLUs/gopro-visionnage-et-partage-de-videos-simplifie-avec-la-nouvelle-version-de-lapplication-ios-et-android

55 citations inspirantes sur les médias sociaux

Les médias sociaux ont beau être un terrain de jeu nouveau, cela n’empêche pas de disposer d’une littérature déjà étoffée sur le sujet. La seule différence avec d’autres secteurs d’activité est que cette dernières est majoritairement en ligne et éparpillée sur différents canaux. Une réflexion sera forcément obligatoire pour cerner...


Article publié sur le Blog du Modérateur : 55 citations inspirantes sur les médias sociaux Suivez également l'actualité du blog sur Twitter et Facebook






via Le blog du Modérateur http://feedproxy.google.com/~r/captainjob/~3/CySfHgmj6nk/

Aux US, la police n’a plus besoin de mandat pour récupérer vos données de géolocalisation mobile

La Cour d'appel du cinquième circuit a déclaré que les données de géolocalisation des téléphones ne tombent pas sous le coup du quatrième amendement. La police pourra ainsi y accéder sans avoir besoin d'un mandat.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/Ra-C3pDm05o/aux-us-la-police-na-plus-besoin-de-mandat-pour-recuperer-vos-donnees-de-geolocalisation-mobile

Canon Vixia Mini, une micro caméra HD pour filmer à tout moment

Canon annonce sa future caméra modèle réduit : la Vixia mini. Celle-ci pourra aisément se ranger dans votre poche et vous suivre partout pour capturer des vidéos en full HD.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/4MZ6om6XpSY/canon-vixia-mini-une-micro-camera-hd-pour-filmer-a-tout-moment

Toyota recrée un site web dans une forêt !

Internet et la vraie vie sont de plus en plus liés, que ce soit via notre utilisation mobile ou via les objets connectés. Nous sommes tellement plongés dans les nouvelles technologies que le sujet est devenu une source permanente de parodies et de sketchs (comme les mises à jour Facebook...


Article publié sur le Blog du Modérateur : Toyota recrée un site web dans une forêt ! Suivez également l'actualité du blog sur Twitter et Facebook






via Le blog du Modérateur http://feedproxy.google.com/~r/captainjob/~3/YMdNe9cPEIA/

Les possesseurs de Google Glass peuvent maintenant inviter un ami

Chaque possesseur de Google Glass est aujourd'hui en mesure d'inviter un ami à se les procurer également.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/azulxY4LgYk/les-possesseurs-de-google-glass-peuvent-maintenant-inviter-un-ami

La communauté des blogueurs du Sénégal et Seneweb organisent le 1er #NdajeTweetup



Le jeudi 1er août 2013, pour la première fois, la communauté des blogueurs du Sénégal organise un #NdajeTweetup (rencontre des utilisateurs de tweeter) avec un soutien mémorable de Seneweb.com.


Une occasion qui permettra aux blogueurs de discuter, d'échanger sur leurs expériences pour ainsi découvrir toutes les opportunités du blogging.


Les blogs ont commencé à prendre de l'ampleur vers les années quatre- vingt –dix, de nos jours, ils occupent une place importante en matière de contenus sur le web.


Sur cette toile mondiale libre et ouvert, où chacun s'exprime sur tout ce qu'il veut, le Sénégal ne doit pas être en reste dans ce rendez-vous du donner et du recevoir. Les blogueurs doivent mettre du contenu sénégalais, fait par des Sénégalais. Ainsi, informer, et partager leurs pensées, leurs sentiments, leurs expériences et leurs opinions avec d'autres internautes à travers le monde.


Une remarque facile à faire, c'est les mêmes sujets qui reviennent dans la presse classique. Ces médias reprennent les mêmes informations, avec les mêmes thèmes. Par conséquent, c'est aux blogueurs de changer la donne, de permettre aux internautes de lire et de découvrir autre chose que la politique, les faits divers et le people. C'est aux blogueurs de montrer l'autre partie du Sénégal, voire la culture sénégalaise si nous pouvons le dire ainsi. C'est seulement cela qui permettra d'avoir du contenu made in Sénégal sur le web. Et il faut savoir que ce dernier a une influence capitale en matière d'information et de communication aujourd'hui. C'est un canal pragmatique dans le partage de contenu.


De nos jours, son rôle dépasse de loin ses objectifs premiers. En effet, c'est un instrument efficace dans la pluralité de l'information, la liberté d'expression et la démocratie. Il permet de partager une information autre que celle véhiculer par les médias classiques, qui sont, le plus souvent, limités dans leurs analyses. Par conséquent, le blogueur s'exprime, partage librement ses opinions et ses convictions sur les différents sujets d'actualités dans sa société.


C'est tout cela que Seneweb.com, premier site web de l'Afrique francophone le plus visité, a compris en soutenant la blogosphère sénégalaise dans l'organisation de cette rencontre qui permettra aux blogueurs de discuter largement de leurs activités sur la toile.


Vous le savez sans doute, Seneweb ce n'est pas seulement un portail d'information, mais aussi c'est une plateforme de blogging. Actuellement, on compte des milliers le nombre de blogs qui y sont créés.


Retenez que ce premier #NdajeTweetup est aussi un #NdogouTweetup et il aura lieu à l'hôtel Villa Racine à partir de 16h. Si vous voulez participer, il suffit de vous inscrire. ‪ Internautes sénégalais, arrêtons d'être des consommateurs de contenus, soyons des producteurs de contenus. Et pour cela, il faut bloguer. Chacun à des tas de choses à partager. Partager les avec le reste du monde. Aujourd'hui, internet, c'est essentiellement le web 2.0, du coup pour être un vrai internaute, il faut être un adepte du web 2.0.


Seydou Badiane


(Source : Social Net Link, 31 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/La-communaute-des-blogueurs-du.html

Anonymous a piraté le site du Premier Ministre néozélandais

Anonymous a-t-il encore frappé ? Le site internet du premier ministre néozélandais aurait été piraté durant un bref moment, ainsi que des sites liés à son parti politique.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/tclgZKSxpoM/anonymous-a-pirate-le-site-du-premier-ministre-neozelandais

Dès demain, les abonnés non-identifiés ne pourront plus passer d'appels



L'opération d'identification des abonnés au mobile prend fin ce 31 juillet 2013 au Sénégal. Lancée en début du mois de juillet par l'Autorité de régulation des télécommunications et de la poste (Artp), elle devait permettr de mieux assurer la sécurité des personnes et du pays, en luttant contre les actes répréhensibles, commis à travers le téléphone portable.


Lors de la présentation du rapport trimestriel du marché des télécommunications, le directeur de l'économie de marché et de la stratégie de l'Artp a rappelé qu'au-delà du 31 juillet, les abonnés qui ne se seront pas identifiés risquent de voir leur numéro de téléphone coupé.


Omar Diène Sakho a expliqué que ces usagers « pourront recevoir des appels mais pendant une durée limitée afin de les inciter à s'identifier avant que leur numéro ne soit définitivement coupé ».


L'identification des abonnés mobiles au Sénégal a été instituée par le décret de 2007. Mais en décembre 2012, à la suite d'une évaluation, l'Artp s'est rendue compte qu'il n'était pas appliqué.


(Source : Agence Ecofin, 31 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Des-demain-les-abonnes-non.html

Hong Kong : Un Galaxy S4 aurait explosé et mis le feu à une maison

Un résident de Honk Hong a déclaré que son Smartphone Samsung Galaxy S4 avait causé un incendie qui lui a coûté sa maison et sa Mercedes.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/ThoyChZPlIY/hong-kong-un-galaxy-s4-aurait-explose-et-mis-le-feu-a-une-maison

Fairphone, le smartphone équitable dépasse les 12.000 précommandes

Fairphone se veut être le premier téléphone équitable. L'équipe qui s'occupe du projet a fièrement annoncé hier le franchissement de la barre des 12.000 précommandes.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/2iEZMnD2kxA/fairphone-le-smartphone-equitable

mardi 30 juillet 2013

Expresso a toujours la pêche



L'opérateur historique Orange perd des points devant la rude concurrence que lui mène Expresso, le dernier arrivé. Selon le rapport d'analyse du marché des télécommunications rendu public par l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), même si Orange continue de trôner en tête des opérateurs, « ses parts de marché continuent de baisser passant à 60,7% au 31 mars soit une perte de 1,4 depuis la fin de l'année 2012 ». Mais Orange peut se consoler parce que n'étant pas le seul à perdre du terrain.


C'est aussi le cas de Tigo qui continue à s'enfoncer. Avec 21,8%, la marque de Sentel aura perdu 1,2 point et ce, malgré l'arrivée de 23 056 nouveaux usagers en mars. Expresso quant à lui, se frotte les mains. Bien qu'étant toujours le plus petit sur le marché, il a enregistré la plus forte progression au premier trimestre. Sur les 737 083 nouveaux clients, la marque de Sudatel en a pris 427 449, contre 286 578 à Orange, Tigo se contentant d'un peu plus de 23 000 clients. C'est dire que Orange a de sérieux soucis à se faire.


Malgré un faible taux de pénétration de 7,9%, l'internet est en nette progression du fait de « la forte croissance de l'internet mobile et de la légère progression de l'Adsl ». Les chiffres indiquent que l'internet mobile est le moyen de connexion le plus prisé au Sénégal. Là également, la concurrence est rude entre opérateurs qui se tiennent aux coudes. 47% pour Orange contre 33% pour Expresso et 20% pour Tigo. Selon l'Artp, ils sont 1 072 488 usagers à avoir accès à l'internet, dont 87% utilisent l'internet mobile. « De manière globale, ce marché de l'internet est extrêmement concurrentiel si l'on observe les parts de marché des opérateurs, notamment sur le segment significatif de l'internet mobile (hors clé internet) où le dernier intervenant sur le marché, Expresso, possède le plus grand parc d'utilisateurs », souligne l'Artp qui explique également que Orange est largement en tête sur le marché des clés internet avec 82%, et reste en position de monopole sur l'Adsl. L'étude de l'Artp montre également que le marché du mobile reste très largement dominé par les offres prépayées, qui représentent 99,4% du marché. Ce parc croît d'ailleurs deux fois plus vite que le postpayé qui n'a accueilli que 2 577 nouveaux abonnés. De plus, l'étude montre que le téléphone fixe a quand même la vie dure. Donné pour mort depuis un certain temps, ce segment résiste encore, et enregistre même une certaine poussée. Son taux de pénétration de 2,53% donne la part belle à Orange avec 84% des parts de marché.


Les experts de l'Artp indiquent par ailleurs que le fait que la téléphonie mobile enregistre actuellement plus de 12 millions d'abonnés, ne signifie pas que le secteur est saturé ou qu'il n'y aurait plus de place pour un nouvel opérateur. Selon Hamady Sy, le mobile offre maintenant tellement de possibilités non exploitées, qu'elles représentent autant de niches pour des investisseurs potentiels. De ce point de vue, si ceux qui sont actuellement sur le marché ne veulent pas occuper un créneau, ils ne peuvent empêcher d'autres de s'y installer.


Mame Woury Thioub


(Source :Le Quotidien, 30 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Expresso-a-toujours-la-peche.html

Téléphonie mobile : Les trois opérateurs ont enregistré 737.083 nouveaux usagers



L'observatoire du marché des télécommunications de l'Artp a publié, hier, son rapport trimestriel des évolutions enregistrées sur le marché de la téléphonie fixe, de la téléphonie mobile et de l'internet. Partout, la tendance est à la hausse. En termes de nouveaux usagers gagnés entre janvier et mars, l'opérateur Expresso a damé le pion à ses concurrents.


Conformément à sa mission de suivi, d'analyse et de présentation régulière des évolutions enregistrées sur le marché des télécommunications au Sénégal, l'Observatoire du marché des télécommunications de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a dévoilé, hier, les grandes tendances enregistrées entre janvier et mars 2013 dans le secteur de la téléphonie fixe, du mobile et de l'internet. Le principal enseignement est que, globalement, ces trois secteurs ont tous connu un regain d'activité durant le premier trimestre de l'année 2013. Ainsi, la téléphonie fixe a enregistré une augmentation timide de 1 % de son parc après avoir connu une baisse globale d'usagers en 2012. En effet, le nombre d'abonnés du fixe est de 343.369, soit une augmentation de 3350 nouveaux usagers. Cette augmentation, selon le chef du département Stratégie et prospective de l'Artp, Hamady Sy, vient principalement du parc résidentiel qui représente 78 % des usagers, le reste étant constitué pour 21 % d'usagers professionnels et pour moins de 1 % d'usagers publics (cybers, télécentres, publiphones). Cependant, malgré cette hausse du parc, le taux de pénétration reste encore faible car n'étant que de 2,53 %, ajoute M. Sy. Ce segment de marché, investi uniquement par Orange et Expresso, reste largement dominé par l'opérateur historique qui détient 84 % des parts de marché et monopolise le marché professionnel. Quant au marché de la téléphonie mobile dont le taux de pénétration est estimé à 90 %, le rapport de l'Observatoire fait ressortir qu'il est « extrêmement dynamique et continue sa progression au premier semestre 2013 ». Il a enregistré une augmentation de 6,42 % du parc des abonnés soit 737.083 nouveaux usagers ayant rejoint l'un des trois opérateurs (Orange, Expresso et Tigo). Ce qui établit le nombre total d'abonnés à 12.207.729. A ce niveau, Expresso se taille la part du lion. Le dernier venu sur le marché des télécommunications au Sénégal a, en effet, enregistré 427.449 nouveaux abonnés, là où Orange n'en a récolté que 286.578 alors que Tigo, même s'il a recommencé à collecter de nouveaux usagers, ne doit se contenter que de 23.056 nouveaux abonnés.


Si, par rapport à 2012, la hiérarchie en termes de collecte de nouveaux abonnés a été bousculée par Expresso qui a ravi la première place à Orange, il demeure que le dernier né des opérateurs reste scotché toujours à la 3ème place. « La baisse des parts de marché d'Orange (60,66 %) et de Tigo (21,8 %) profite à Expresso qui voit ses parts de marché augmenter à 17,52 %. Malgré cette bonne performance, ce dernier reste le 3ème opérateur sur le marché de la téléphonie mobile sénégalais sur le segment significatif des offres prépayées », a fait observer M. Sy. En revanche, la tendance observée à la fin de l'année 2012 pour Expresso sur le marché des post-payés se confirme en 2013 avec des parts de marché supérieures à celles de Tigo.


Internet, un taux de pénétration jamais égalé de 7,9 %


En ce qui concerne le marché de l'internet dont le dynamisme ne cesse d'aller crescendo, surtout grâce au développement de l'internet mobile, le parc d'usagers a considérablement augmenté pour atteindre 1.072.488 usagers à la date du 31 mars, conduisant ainsi à un taux de pénétration jamais égalé de 7,9 %, selon le rapport de l'Artp. Ce segment de marché est très largement dominé par l'internet mobile qui représente 87 % du parc usagers si l'on prend en compte les utilisateurs de clés internet. Au même moment, l'Adsl a enregistré une légère croissance de l'ordre de 4,4 %.


D'après ce rapport, ce marché de l'internet est extrêmement concurrentiel si l'on se réfère aux parts de marchés de chaque opérateur, notamment sur le segment de marché significatif de l'internet mobile en dehors des clés internet. Si Expresso accueille 41 % des utilisateurs de l'internet mobile, Orange, lui, est largement en tête sur le marché des clés internet avec 82 % de parts de marché et est en position de monopole sur le marché de l'Adsl. Quant à Tigo, « sa position confirme, s'il en était besoin, la nécessité d'intervenir sur l'internet mobile 3G », a recommandé le rapport.


Les abonnés non identifiés ne pourront plus émettre d'appels à partir de demain


Lors de la présentation du rapport trimestriel du marché des télécommunications, le directeur de l'économie de marché et de la stratégie de l'Artp a rappelé qu'au-delà du 31 juillet, les abonnés qui ne se seront pas identifiés risquent de voir leur numéro de téléphone coupé. C'est une directive émanant d'un décret datant de 2007 mais qui n'avait jamais été appliquée dans toute sa rigueur. « Le gouvernement du Sénégal avait pris ce décret demandant à l'ensemble des opérateurs d'identifier tous leurs abonnés. En décembre 2012, à la suite d'une évaluation, l'Artp s'est rendue compte que ce décret n'était pas appliqué. C'est à partir de là qu'on a relancé le processus pour que les opérateurs puissent le respecter à la règle », a rappelé Omar Diène Sakho de l'Artp. Après tout le travail de sensibilisation qui s'en est suivi, il a déclaré qu'à partir du 31 juillet prochain, les abonnés qui ne se seront pas identifiés ne pourront plus émettre des appels. Par contre, « ils pourront recevoir des appels mais pendant une durée limitée afin de les inciter à s'identifier avant que leur numéro ne soit définitivement coupé », a-t-il ajouté.


Elhadji Ibrahima Thiam


(Source : http://www.lesoleil.sn/, 30 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Telephonie-mobile-Les-trois.html

Poursuivie pour piratage, la SONATEL risque de perdre des centaines de millions



Une affaire de piratage sur le système de paiement électronique des factures domestiques oppose la SONATEL à l'Agence Touba Sénégal. Cette dernière poursuit la société de téléphonie nationale qui risque de lui payer un dédommagement à hauteur de centaines de millions FCFA. Ce système piraté serait une invention de l'Agence Touba Sénégal, à en croire nos confrères de « L'as » qui informent qu'en instance, la SONATEL a été condamnée à payer 300 millions de francs, mais elle a été lavée par la Cour d'appel. Ayant hérité du dossier, la Cour suprême casse la décision et renvoie les parties devant une Cour d'appel autrement composée.


Mamadou Sakhir Ndiaye


(Source : Pressakrik, 30 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Poursuivie-pour-piratage-la.html

Programme « SAMA PC » de l'enseignement supérieur - Un premier lot de 157 ordinateurs portables



Le directeur général de l'Enseignement supérieur, le Pr. Oumar Sock, a procédé, samedi dernier, à une remise symbolique d'un premier lot de 157 ordinateurs portables aux étudiants de l'Université Assane Seck de Ziguinchor. Le geste entre dans le cadre du programme « Un étudiant, un ordinateur » intitulé « Sama Pc ».


Le programme « Un étudiant, un ordinateur » est une initiative du gouvernement du Sénégal dans le cadre du Projet gouvernance et financement de l'enseignement Supérieur (Pgf-Sup) axé sur les résultats.


Il a trait également au Contrat de performance (Cdp) de nos universités publiques soutenu par la Banque mondiale. Son objectif est de permettre aux étudiants de disposer d'ordinateurs pour pouvoir accéder à l'Internet et utiliser les contenus numériques disponibles, mais aussi contribuer à améliorer les taux de réussite.


Le Pr. Oumar Sock a assuré aux pensionnaires de l'Université Assane Seck qu'ils recevront chacun un ordinateur. Les inscrits et validés seront servis les premiers. Suivront notamment ceux qui ne s'étaient pas inscrits cette année (parce que, peut-être, ils ne remplissaient pas les conditions) et les nouveaux bacheliers « Le programme a connu un peu de retard au début. Mais à présent, tout est rentré dans l'ordre et les arrivées d'ordinateurs se font de manière normale », a affirmé M. Sock.


Il a annoncé la mise en place d'un réseau de fibre optique et d'une connexion Wifi dans chacune de nos universités publiques, afin qu'elles aient une bonne connectivité dont dépend la réussite du programme « Un étudiant, un ordinateur ». Le Pr. Oumar Sock a également indiqué que les universités de Thiès, Bambey, Cheikh Anta Diop, Gaston Berger et Assane Seck seront interconnectées sur l'Intranet (avec l'appui de l'Agence de l'informatique de l'Etat) et sur l'Internet, en collaboration avec la Sonatel.


Des travaux allant dans ce sens sont en cours dans les différentes universités publiques. Ils seront terminés au plus tard en octobre. « Je signale également que chacune de ces 5 universités dispose, à l'heure actuelle, d'une salle de serveur pour compléter le dispositif », a fait remarquer le directeur général de l'Enseignement supérieur.


Quant au recteur de l'Université Assane Seck de Ziguinchor, le Pr. Courfia Diawara, il a souhaité que la distribution des ordinateurs aux étudiants se déroule dans d'excellentes conditions et que les bénéficiaires en fassent un bon usage pendant les vacances. Car, a-t-il avancé, les efforts qui sont en train d'être faits dans le cadre de cet ambitieux programme du gouvernement a pour but d'améliorer les taux de réussite des étudiants.


Moussa Sadio


(Source : Le Soleil, 30 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Programme-SAMA-PC-de-l.html

Marché des télécommunications au Sénégal : Orange caracole toujours en tête, Expresso grignote des parts



L'Autorité de régulation des télécommunications et des Postes (Artp) a publié,hier son rapport trimestriel d'analyse du marché des télécommunications. Les données compilées entre janvier et mars 2013 montrent que l'opérateur Orange tient toujours la distance sur ses concurrents.


Parmi ses nombreuses missions, l'Autorité de régulation des télécommunications et des Postes (Artp) a pour obligation ''d'assurer le suivi et de mettre à la disposition des autorités gouvernementales et des acteurs des secteurs régulés, des informations pertinentes relatives notamment à la performance des opérateurs''. Au sein de l'Artp, un observatoire a été mis en place qui suit et analyse de manière régulière les évolutions du marché des télécommunications. Cette structure travaille sur la base des données fournies par les opérateurs titulaires de licence. Sa principale prérogative est donc de diffuser des rapports réguliers à même d'assurer une meilleure visibilité sur le marché des télécommunications.


Téléphonie Mobile : Orange reste maître


Il ressort des chiffres divulgués par l'Artp, hier, que le marché du mobile est plus dynamique que jamais et continue sa progression au premier trimestre 2013. Le parc d'abonnés est aujourd'hui à plus 12 millions d'usagers, soit une progression 6,42%, depuis décembre 2012. Ainsi, ''737 083 nouveaux usagers ont rejoint le marché au premier trimestre principalement chez Expresso et Orange''. À ce jeu, c'est Expresso qui s'en sort le mieux, puisque l'opérateur a collecté 427 449 nouveaux usagers dans la période. Orange en a enregistré 286 578. Tandis que Tigo suit de loin, avec 23 056 nouveaux abonnés. Toutefois, l'Artp renseigne que le deuxième opérateur à arriver sur le marché sénégalais ''a recommencé à collecter de nouveaux usagers'', après avoir perdu des abonnés au quatrième trimestre de 2012.


Le marché du mobile reste dominé par Orange avec 60.7% de parts de marché au 31 mars 2013. Tigo, avec 21,8% reste deuxième. Alors que Expresso, même s'il demeure troisième, continue d'engranger des parts de marché pour s'établir à 17,5%, soit une hausse de 2,6 points. Orange (1,4 point) et Tigo (1,2) lui ont cédé des parts.


Côté finances, c'est l'opérateur Orange qui s'en sort le mieux, en régnant en maître sur les offres prépayées qui représentent 99,4% du marché. Avec 60,66%, Orange devance Tigo (21,82%) et Expresso (17,52%). Mais là, également, l'Artp fait remarquer que sur ''le segment prépayé, les parts de marché de Orange et Tigo ont baissé au profit de Expresso''. Par contre, sur le segment postpayé, Orange règne sans partage avec, 71% de parts de marché. Expresso (16%) devance Tigo (13%).


Pour traduire la bonne santé du secteur de téléphonie mobile, l'Artp révèle que le taux de pénétration est de 90% au cours de ce trimestre. Ce taux se traduit sur le volume des communications mensuellement émises par les usagers. Selon l'Autorité de régulation, il est passé de 951 millions de minutes à 1,014 milliard de minutes par mois. Elle ajoute que la majorité du trafic est échangé dans le réseau de l'appelant (89,5% au mois de mars 2013). Un usager appelle en moyenne 83 minutes par mois.


Marché de l'Internet : la grande explication


Compte tenu des ''évolutions considérables enregistrées sur la structure des offres des opérateurs'' sur le marché de l'Internet, l'Artp souligne que ses ''indicateurs de suivi ont été actualisés''. À ce propos, l'Autorité de régulation suit désormais l'Internet bas débit (qui regroupe les accès via le RTC et les offres dont le débit est inférieur à 256 kbps), l'ADSL, les clés Internet et l'Internet mobile (hors clé internet). Tous les trois opérateurs interviennent dans ce secteur. À la date du 31 mars 2013, le parc d'usagers était de 1 072 488 usagers, soit un taux de pénétration de 7,9%.


C'est dire que le marché de l'Internet est devenu extrêmement dynamique au Sénégal, à cause surtout de l'Internet mobile qui ''représente 87% du parc des usagers si l'on prend en compte les utilisateurs de clés Internet'', souligne l'Artp. Ce segment compte 727 170 usagers au Sénégal, soit un peu plus d'un usager de la téléphonie mobile sur 20. Selon le rapport, ''les deux segments de marché sur lesquels la concurrence est la plus forte sont l'Internet mobile et le bas débit'' dominés par Expresso.


Mais d'une manière générale, c'est Orange qui s'en sort le mieux sur le marché de l'Internet. Puisqu'à la date du 31 mars 2013, Orange possédait 47% des usagers, Expresso 33% et Tigo 20%. Expresso a une longueur d'avance, en ce qui concerne le bas débit, avec 55% des parts de marché, même si l'autorité de régulation renseigne que ''ses parts de marché ont baissé au cours de l'année au profit de l'opérateur Orange''. Également, Expresso dispose de la plus grande part de marché sur Internet mobile, avec 41%. Orange (30%) et Tigo (29%) se partagent le reste des parts. Par contre, Orange domine largement le marché des clés Internet, avec 82% de parts de marché. Expresso (18%) suit de loin. Il faut noter que seul Orange fait des offres ADSL à ses usagers.


Le téléphone fixe en regain de forme


Même s'il est loin de connaître le faste du secteur de la téléphonie mobile, le téléphone fixe ''est marqué par un regain d'activité au premier trimestre 2013'', avec 343 369 abonnés. Le parc a enregistré une légère augmentation de 1% (3 350 nouveaux abonnés), grâce au parc résidentiel qui représente 78% des usagers. Les usagers professionnels (21%) et les usagers publics (cyber, télécentres et publiphones), avec moins de 1%, constituent le reste du parc. Ainsi, le taux de pénétration reste faible à 2,53% dans ce secteur où interviennent les opérateurs Orange et Expresso.


Avec 84% de parts de marché, l'opérateur historique Orange est en situation de quasi monopole dans le domaine du fixe. Puisqu'il reste le seul à intervenir sur le marché professionnel.


L'Artp renseigne que le trafic a légèrement augmenté. Car, le volume des communications émises mensuellement par les usagers est de 30 millions de minutes en mars 2013, mieux que les volumes enregistrés fin 2012.


(Source : Enquête, 30 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Marche-des-telecommunications-au.html

Mobile : Expresso enregistre le plus de nouveaux usagers au premier trimestre 2013



L'opérateur Expresso a enregistré le plus de nouveaux usagers (+427 449 abonnés) à la fin du premier trimestre, indique l'Agence de régulation des postes et télécommunications (ARTP) dans son rapport trimestriel du marché des télécommunications.


L'opérateur historique (Sonatel) se retrouve avec 286 578 abonnés alors tandis que Tigo connait moins d'abonnés (+23 056 abonnés), indique le document dont l'APS a obtenu copie.


Le mobile connaît une progression de 6,5% au premier trimestre avec 12.207.729 abonnés, selon le rapport de l'ARTP, précisant que le segment de marché est "en pleine expansion mais avec des disparités entre les opérateurs".


Le marché du mobile est aussi "très largement dominé par le prépayé (99,4%)", avec un taux de pénétration de 90%, "en tenant compte du réajustement des projections de l'ANSD sur la taille de la population estimée à 13.567.338 habitants en 2013 contre 12.171.265 habitants en 2012".


Dans ce domaine, le marché est "toujours dominé par l'opérateur historique (61%) mais ce dernier voit ses parts de marché baisser, de même que Tigo, au profit d'Expresso", indique t-on. Selon le rapport, Expresso est le second opérateur sur le postpayé avec 89,5% d'appels on-net.


S'agissant de l'Internet, l'ARTP annonce 1.072.488 abonnés dans un marché "également en pleine expansion grâce au développement de l'Internet mobile (87% du parc)". Selon le rapport trimestriel, l'ADSL a "progressé de manière plus importante que par le passé (+4,4%)", avec un taux de pénétration progresse à 7,9%.


Dans ce secteur où l'on enregistre "une forte concurrence surtout sur l'Internet mobile (hors clé internet), Expresso a la plus grande part de marché (41%)". Orange enregistre pour sa part la plus grande part de marché sur les clés internet (82%), mentionne l'ARTP.


(Source : APS, 30 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Mobile-Expresso-enregistre-le-plus.html

Ben Basse Diagne, un acteur de premier plan du paysage audiovisuel



Le directeur général du groupe EXCAF Télécommunications, Ibrahima Khaliloulah Diagne dit Ben Bass, décédé mardi à Dakar, est un autodidacte qui a su occuper des créneaux porteurs dans les médias.


Fondateur en 1972 du groupe EXCAF, Ben Bass Diagne fut un acteur de premier plan du paysage audiovisuel sénégalais. Inconnu du paysage médiatique, il a créé la radio Dunyaa en 1995, une radio populaire où les émissions religieuses et interactives occupent une large place.


C'est également Ben Bass Diagne qui a introduit la chaîne francophone TV 5 au Sénégal.


En 1992, il lance le réseau MMDS, qui permet de regarder autre chose que la Radio télévision sénégalaise (publique), l'unique chaîne sénégalaise, à une époque où le monopole de l'Etat s'exerçait sur ce secteur. Les antennes MMDS qu'il a introduites au Sénégal ont connu un énorme succès, dans les années 90.


Avec le succès des antennes MMDS, son entreprise emploie aujourd'hui plusieurs dizaines de personnes.


Du coup, il devient l'un des plus grands chefs d'entreprise. Son holding comprend le plus dense réseau privé radiophonique du Sénégal (Dunyaa FM et Sokhna FM à Dakar, en plus des stations dans les régions), d'un pôle télévisuel (RDV, RDV musique et sport), d'un bouquet télévisuel (MMDS).


Plusieurs journalistes et animateurs ont fait leurs premières armes au groupe EXCAF. On peut citer, entre autres, EL Hadj Assane Guèye, Dj Koloss, Dj Prince et le prêcheur Taïb Socé.


Sur le plan social, le patron du groupe EXCAF a construit ou rénové, selon certains témoignages, des centaines d'édifices religieux et sociaux.


Il s'agit notamment de la rénovation de la grande mosquée de Dakar, de l'Église de Joal, de la construction d'une centaine de mosquées à travers le Sénégal. Il a également construit une école franco-arabe sur trois étages d'un immeuble jouxtant le siège du groupe EXCAF Télécommunications, où l'enseignement est gratuit et est entièrement pris en charge à ses frais.


(Source : APS, 30 juillet 2013)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://osiris.sn/Ben-Basse-Diagne-un-acteur-de.html

RD Congo : Airtel apporte son soutien à l’éclosion de futurs jeunes footballeurs

Ad: Green App Machine - Cash In On The Mobile Apps Revolution With Green App Machine, The First Mobile App Creation Software In The CB Marketplace. Proven Sales Funnel Also Includes A Recurring Front End & 2 Hi-converting Upsells. Http://www.greenappmachine.com/affiliates






via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://www.agenceecofin.com/operateurs/3007-12744-rd-congo-airtel-apporte-son-soutien-a-l-eclosion-de-futurs-jeunes-footballeurs

The Syrian Electronic Army prend le contrôle du Twitter de Reuters

Lundi, le compte Twitter principal de l’agence de presse Thomson Reuters a été hacké. Son contrôle a été pris par des hacktivistes pro-Assad qui seraient issus de The Syrian Electronic Army.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/SdOfOYDgKKg/the-syrian-electronic-army-prend-le-controle-du-twitter-de-reuters

La Xbox One en avance sur la PlayStation 4 ?

Prévues toutes les deux pour la fin de l'année 2013, il semblerait que la console de Microsoft ait décidé de prendre de l'avance sur sa rivale nippone.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/1t21grcqhz0/la-xbox-one-en-avance-sur-la-playstation-4

Un détecteur ‘dent’ votre bouche qui vous indique si vous fumez ou mangez trop

Des chercheurs ont mis au point un capteur qui pourra mesurer si vous fumez ou mangez trop. Jusque là rien de très particulier. Cependant, le système est censé être embarqué... dans votre dent.






via Presse-Citron http://feedproxy.google.com/~r/Pressecitron/~3/B3JSbTy6MGA/un-detecteur-dent-votre-bouche-qui-vous-indique-si-vous-fumez-ou-mangez-trop