Divan numérique reçoit ''Missy Nice'': ''J’aimerais ressembler à un Papillon...''

Posted by edith yah brou on 15:53 with 3 comments
L’agro-alimentaire et le web, quel lien ? Eh bien, si il n’y avait pas Internet, je n’aurai jamais eu autant d’infos basées sur l’expérience concernant l’agro-alimentaire. Et je n’aurai pas eu le plaisir de connaître cette charmante demoiselle très sociable à la générosité débordante. A la veille des échéances électorales, apprenons-en plus sur une autre valeur sûre de notre pays. 
Mon ‘’précieux’’ Divan numérique reçoit pour vous, une ‘’Geekette’’ ivoirienne qui manie aussi bien les aliments que les activités techno-web.

1. Présente-toi?
Je suis SE EBAH JERIEL, (le SE n’as rien avoir avec Son Excellence, lol). Sur les réseaux sociaux comme FACEBOOK, et autres, on me reconnait sous le pseudo de MISSY NICE ou JIJI NICE. De nature sympathique et gaie, j’ajoute toujours une touche d’humour à mes propos. Pour le reste, je vous laisse le découvrir en me côtoyant. Je suis Ingénieur Agro Alimentaire et Qualité.

2. Comment décrirais-tu ton métier?
En Agro-alimentaire, nous nous assurons du processus que subit les aliments de la fourche à la fourchette. L’application de la Qualité nous emmène donc à toujours satisfaire aux exigences du client à tous les niveaux (micro-biologiques et organoleptiques). Nous sommes aussi amenés à formuler des produits alimentaires. Notre métier est généralement mal connu en Côte d’Ivoire; Car, quand on dit qu’on exerce dans le domaine agro-alimentaire et qualité, tout le monde pense à "la nourriture" ; Pourtant il englobe bien d’autres domaines.
Outre l’agro-alimentaire, j’ai remarqué que plusieurs ami e)s appréciaient les articles que je ramenais de mes voyages et donc je me suis lancée dans le commerce; et très bientôt je terminerais ma formation de diététicienne avec EDUCATEL.

3. Depuis quand l’exerce tu? et 4. Et ton parcours professionnel.
Après le BTS, j’ai eu l’opportunité d’exercer un stage en tant que assistante qualité au laboratoire de la FINNAMARK (FAN MILK INTERNATIONAL), j’ai eu au cours de ce stage a installer une démarche Qualité et à élaborer des procédures Qualité pour le département du laboratoire. Au cours de ma dernière année d’ingénieur, J'ai eu le privilège d’être rappelé par la FAN MILK pour un CDD en tant que cette fois-ci RESPONSABLE LABORATOIRE ET CONTRÔLEUR QUALITÉ. Depuis je suis une spécialisation en hygiène qualité sur l’HACCP et la norme ISO 22000 :2005 qui sont des normes relatives à l’hygiène et la sécurité alimentaire (trop forte, la jeune dame : ndlr).

            5. As-tu un modèle dans ce domaine ?
 
Je n’ai pas de modèle a proprement dit ; Cependant j’admire le courage de Madame Konate Marie Diongoye, Directrice de PKL (protein-kissié-La) ; j’admire toutes les femmes battantes en général.

 6. Quelles satisfactions en retires-tu ?
Le métier que j’exerce se place à mon avis en deuxième position après celui du médecin ; Car nous sommes à même de guérir et soigner par l’alimentation et même de permettre au consommateur de se tenir loin des risques et dangers lié à la consommation. La satisfaction est plus d’ordre morale que financière (pour le moment) ; pourvoir aider un voisin ou un ami sur le risque qu’il encoure s’il mange de la salade mal lavée avec des  mains pas propres, dans un lieu pas sain ; ou l’aider à comprendre le mode d’action des antibiotiques ou même de le conseiller des boissons spécifiques à boire quand il prend un repas dans la restauration collective sont autant d’exemples que je peux citer.

7. Rencontres-tu des difficultés ?
Concernant le monde de l’agro-alimentaire, on rencontre les mêmes problèmes que partout ailleurs : problèmes de personnalité, d’adaptation (manque de moyens pour développer la recherche et autres)…..

8. Ça nourrit son homme ?
OUI, il nourrit plus quand on est à son propre compte ; Cependant il existe des difficultés qui existent quand on veut s’établir à son propre compte. Je crois qu’en Afrique, nous avons la chance de l’exercer partout ; Car il existe plusieurs pistes et domaines qui ne sont pas encore exploités.

9. Qu’est ce que tu voulais faire quand tu étais encore enfant ?
Je voulais devenir architecte et dans le pire des cas être décoratrice d’intérieur, j’aime le beau et le chic, et concevoir des ouvrages agréables m’a toujours fascinée ; mais hélas cette ambition n’est pas arrivée à séduire ma mère qui à toujours voulue que je sois médecin ou avocat ; en plus pour ne même pas arranger les choses : si je devais être architecte, l’école la plus proche était celle de LOME. (T’inquiète, je me vengerais sur ma fille !!! (kiakia : ndlr)).
L’Agro-alimentaire ayant un aspect paramédical, je me suis pliée aux désirs de mon Amour de Mère ; Par la suite je suis tombée sous  le charme de cette discipline et depuis nous  vivons un amour fou !cette  discipline m’a permis de m’appliquer en cuisine et ce ne sont pas les estomacs de mes frères qui vous diront le contraire (lol) mais t’inquiète je compte retourner à mes premiers amours très bientôt.

10. C’est quoi ta routine quotidienne ?
Le matin, puisque mon laptop est au chevet de mon lit, je consulte mes mails ; je fais un tour rapide sur mon face pour faire des coucou rapides ; je prie et ensuite je « tombe en brousse » (trop long  à expliquer !!!! (t’es sûre ?!: ndlr))

11. Tu es une blogueuse. Parle-nous de ton blog.
Je suis novice dans ce domaine, et très peu de personnes le savent. Mon amour pour le concept du blog à débuté après une agréable soirée dénommée ALLOCO  PARTY BLOGGUEUR  au cours de laquelle j’ai côtoyé de grosses têtes du blogging tels que : Théophile et Nadine KOUAMOUNO, Israël YOROBA, OKOULOU EUCLIDEEdith Y. BROU (hummm quelle honneur !!:ndlr) et bien d’autres.
Mon blog existe depuis maintenant 1an. Le premier post « le manioc » a été publie le 20 décembre 2009 ; j’ai été agréablement surprise du bon retour du public ; je n’ai que 5 posts mais celui qui a eu plus de succès est celui qui à pour titre « PIMENTEZ VOS VIES ».Entre temps j’interviens sur Avenue 225 et CRITIC AFRIC.
J’ai conçu ce blog dans le but de valoriser les produits locaux. Car je sais par exemple qu’il existe  de nombreuses personnes qui aimeraient s’investir d’avantage dans l’agriculture et l’agro-alimentaire, mais qui n’ont pas de   renseignements ; mais aussi renseigner les consommateurs sur les produits locaux. Ce blog m’a donné des ouvertures et j’en suis heureuse ; grâce aux conseils que j’ai reçu de la part de grands blogueurs ; je m’organise afin de l’alimenter  de façon régulière. www.onice.ivoire-blog.com, visitez-le et vous allez sans doute vous régaler !
Bien qu’il comporte un maximum de thèmes relatifs a l’Agro-alimentaire ce blog ne prévoit pas se borner  uniquement à celui-ci.

12. A ce jour, quel regard portes-tu sur l’état de l’industrie du web en Côte d’ivoire ?
Je vais être très peu bavarde à ce sujet car cela ne fait qu’a peine quelque années que je flirte avec ce milieu. Je souhaite cependant qu’il soit plus dynamique pour cette jeune ivoirienne et africaine qui en a besoin.

13. Quels sont tes 3 produits high-tech préférés dont tu ne peux pas te passer ?
Mes mobiles, mon ordinateur portable et puis mon PH-mètre (loll).

14. Quels sont tes 3 sites Internet préférés ?
Facebook (passage obligé), Aufeminin.com et le mien en 3ieme position (affaire à suivre)

15. Quels sont tes projets ?

Immédiats :
1)               intégrer une société sérieuse afin de contribuer à son développement, mais aussi  solidifier mes acquis ;
2)               dépasser le stade de blog pour atteindre le stade de site spécialisé dans l’Agro alimentaire et diététique.

Lointain :
1)               m’installer à mon propre compte et formuler des produits alimentaires pour les nourrissons et les personnes du 3ieme âge spécialement ; mais aussi pour les autres classes d’âges (céréales infantiles, spiritueux et boissons à partir de produits locaux, compléments alimentaires, etc.)
2)               Devenir une consultante dans le domaine de  l’hygiène qualité et l’agro alimentaire.
3)               Trouver du temps pour pratiquer ce que j’aime le plus à savoir la décoration et la cuisine (installer mon restaurant et mon magasin).

16. Dernière question taquine pour la rédac': si tu n'étais pas une femme, à quoi aimerais-tu ressembler?
J’aimerais ressembler à un Papillon, le lépidoptère. Pour beaucoup le papillon évoque l’effet éphémère, mais pour moi le papillon représente bien plus ; il me fascine: tout son processus (son développement de l’état d’œuf à l’état papillon, en passant par l’étape chenille).C’est au cours de son développement, par exemple, que l’homme peut s’approvisionne en soie (matériau de luxe). Ceux qui me connaissent bien, aiment m’appellent parfois "BUTTERFLY".

MERCI A LA  RÉDACTION D’EDITH BROU ET JE SOUHAITE BON VENT A CELLE-CI ET BON COURAGE A SA RÉDACTRICE EN CHEF.
Réactions :
Categories: